Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 février 2017 1 13 /02 /février /2017 12:28

L'idée d'entrer "dans la tête d'un cancérologue" et de montrer qu'au-delà du médecin, c'est aussi un homme ou une femme avec ses douleurs et ses joies, sa vie privée et ses engagements publics, m'est venue en deux temps. D'abord il y a longtemps, lorsqu'une de mes amies, professeure de collège, croisa à la piscine deux de ses élèves d'une classe réputée difficile qui s'exclamèrent: "J'y crois pas! La prof en maillot de bain!" Loin de lui nuire, comme elle le craignait, cette découverte par les deux ados que la prof avait une vie hors du collège la rendit à la fois plus populaire et plus respectée.

Le second déclic se produisit pendant que je rédigeais la brochure sur les essais thérapeutiques à l'origine de ma rencontre avec le professeur Erick Gamelin. Un malade m'avait confié qu'il aimerait bien, ayant participé à deux essais, en connaître les résultats: "On donne notre corps à la science, ce serait la moindre des choses." Je transmis la demande au responsable de l'étude, un jeune et très talentueux cancérologue qui me répondit qu'il n'avait pas encore les résultats définitifs des études. "Quand vous les aurez, soyez sympa, envoyez-les à monsieur X..." - Quand je les aurai, lui ne sera plus là" me répondit-il froidement. C'était réaliste, mais glaçant, et  j'eus urgemment envie de raconter l'histoire d'un cancérologue à la fois scientifique et humain, celui dont rêve toute personne confrontée à la maladie.

Nos entretiens démarrèrent doucement: Erick Gamelin se demandait pourquoi diable je voulais qu'il me raconte sa vie, je me demandais comment agencer ce qu'il me racontait avec mes propres souvenirs de journaliste médicale et, je l'avoue, mes souvenirs d'amis proches revenus hanter ma mémoire tout au long du processus d'écriture. Comment, surtout, faire de ces bribes disparates un vrai livre...

C'est alors que se produisit ce miracle de l'écriture qui m'est arrivé plusieurs fois, la collision entre le réel et la fiction, les rêves et la réalité. Au cours d'une de nos conversations, Erick Gamelin s'anima soudain en me parlant de son goût pour les grands espaces et de sa fascination pour les bisons. C'était pour le moins inattendu, et totalement romanesque. De ces quelques phrases, je fis un ressort important du livre, avec par exemple cette conversation entre lui et un de ses jeunes patients:

Je ne sais pas si ton père t’en a parlé, mais je suis allé aux États-Unis au début de mes études de médecine, l’été après la seconde ou troisième année. J’ai sillonné la Californie et l’Arizona...

Je lui raconte mon émerveillement devant les paysages de western et la sensation jubilatoire de me trouver dans un décor  de cinéma, avec le désert à perte de vue et d’énormes cactus au bord des routes. J’avais tout aimé là-bas, hormis la nourriture: la terre rouge, la poussière, la brume de chaleur qui fait trembler l’horizon et ces drôles de villes bâties à la va-vite, qui donnent l’impression que les pionniers se sont contentés d’enlever les roues de leur mobile-home pour en faire des maisons. Je décris à Corentin les séquoias géants, les squelettes d’animaux desséchés en plein soleil et les haltes dans des stations-service en plein désert où les clients du saloon, avec leurs bottes à éperons et leur chapeau à bosses semblent déguisés mais sont en fait de vrais cow-boys, pour la plupart embauchés à la semaine dans des élevages de bisons.
Tu vois, si je n’étais pas médecin, je plaquerais tout pour aller élever des bisons en Amérique. C’est un rêve de gosse, non ?
Pas de gosse, toubib. Tout simplement un rêve. Je ne t’avais jamais entendu parler aussi longuement et avec autant d’enthousiasme ! Tu sais quoi ? Si tu y tiens vraiment, il faudra le réaliser un jour. Y a rien de pire que de rester avec un rêve en travers de la gorge. 

Il avait suffi de quelques phrases prononcées un soir d'automne pluvieux pour que j'écrive ces passages, lus par le professeur quand je lui envoyai le manuscrit. Est-ce le fait de voir noir sur blanc décrits ses rêves? Est-ce une prémonition qui m'a fait m'arrêter sur ce rêve? Je l'ignore, mais ce que je sais, c'est que Erick Gamelin, aujourd'hui installé aux Etats-Unis où il poursuit ses recherches, a pris le temps de visiter des élevages et m'a envoyé les photos des bisons dont il est probable qu'il partagera la vie à sa retraite, voire un peu avant. Et c'est pour cela que j'aime autant écrire.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jouer au monde
commenter cet article

commentaires

julie 11/03/2017 13:26

Bonjour
C'est bizarre ,incoyable je vais commencer par croire en la magie noire,les marabouts africains,mais il y a exception ,ce grand marabout maitre papa vodou m'a beaucoup et trop aidé
je suis Julie depuis la france métropolitaire,j'aime un homme que je ne vais pas donné son nom.Au début tout allait bien lui et moi on s'aime bien ,on fait tout ensemble ,balades ,piscine,voyages ,on est presque les plus heureux de la planete monde,mais tout a coup ,tout a changé,il m'a abandonné m'a laissé parce qu'il a retrouvé une autre femme au cours d'un meeting coté service et il ne me connais plus.Une amie m'a conseillé ce marabout ,le plus grand maitre marabout sérieux africain et du monde.le jour que je lui ai écris par mail que c'est par rapport au retour d'affection ,il m'a dit que c'est facile qu'il faut un travail pour désenvouter mon mari ce qui peut durer un mois ou deux mois mais que ca dépend,vous savez ,je ne peux pas tout dire,devinez quoi ,mon mari qui ne connais plus mon numéro m'a envoié un jour un message jai di au grand maitre il a dit que ce n'ai que le début de croire seulement qu'il va me revenir apres une semaine voir deux semaines de travaille,mon marie est revenu vous n'allez pas croire.

grand maitre maraboutKabirou, merci Voici son contacte:maraboutkabirou@outlook.fr ou par téléphone:00229 98749607

Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture