Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 novembre 2020 2 24 /11 /novembre /2020 17:19
Trois heures à occuper entre deux enregistrements d’émissions. D’ordinaire, j’écris dans un bistrot, y déjeune, vais visiter une expo… Mais en temps de confinement, tout est fermé. Où me poser pour grignoter?
Une banque? Un coin de cimetière? Une église? Une tente de dépistage Covid19? Un service public (déjà fait un jour de pluie, l’accueil est mitigé, j’avais mangé debout dans un coin, loin des guichets, en attendant que passe l’orage.)
Je finis par dénicher un petit square, des bancs poussiéreux avec une seule empreinte de fesses par banc, la distanciation sociale est respectée! Je pose les miennes sur la surface ainsi nettoyée et mange avec les doigts comme les autres esseulés en mal de bars, de cantine, de resto d’entreprise…
Quelques coups de fil professionnels, vingt pages de lecture: plus qu’une heure trente à tuer. Il ne pleut pas, mais fait frisquet quand on reste immobile. Je trouve refuge dans une sanisette, et me sens tout émue quand une voix de synthèse me susurre alors que j’appuie sur la chasse pour pipi:
– Merci d’avoir choisi un débit économe.
Enfin une voix quasi humaine, écolo de surcroît!
Plus qu’une heure quinze avant mon rendez-vous. Je décide de marcher droit devant moi pendant une demi-heure, puis de revenir sur mes pas et j’arriverai avec un peu d’avance au rendez-vous, ça se fait…
Paris est étrange avec ses bars, restos et boutiques closes. Closes mais pas fermées: au fond des établissements, des silhouettes fantomatiques s’affairent à préparer des nourritures à emporter, un resto propose des “paniers de fruits et légumes de la ferme” (la ferme, quelle ferme?), on prétend que les français ne savent pas s’adapter, j’admire au contraire leur obstination à exister malgré le coup de gomme sur la vie de la ville.
La notion de commerces essentiels me laisse rêveuse: librairies fermées, mais une papeterie ouverte. Ainsi qu’un bazar de gadgets divers à tous les prix, un vendeur de serrures et cadenas, et un autre de rubans, fils et autres articles de mercerie.
Dans une rue piétonnière, un restaurant propose des plats à emporter… et du café en gobelets de carton, pas de plastique: je m’arrête, demande un café pour réchauffer mes doigts gourds. Le patron me désigne une table sous la terrasse couverte, et déserte:
- Là, vous aurez moins froid.
- Mais les clients sont interdits?
Il sourit: “Si on vous demande quelque chose, vous êtes la serveuse et vous êtes en pause.”
Waouh! Un désobéissant humain et souriant: dès que son resto rouvrira, sûr que j’irai y déjeuner!
 
 
 
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture