Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 décembre 2020 4 03 /12 /décembre /2020 17:27
En juin 1973, Inspectrice stagiaire du Trésor, je réalisai que si le travail en soi était intéressant, jamais je ne pourrai supporter le formatage des fonctionnaires faits, comme me l'avait dit plaisamment un collègue, "pour fonctionner, comme leur nom l'indique". Mais comment me tirer d'un contrat de 7 ans qui, si je le rompais, me forcerait à rembourser deux années d'études financées par l'administration? (même système que le CAPES).
Un soir de blues, j'écrivis pourquoi je ne voulais pas être fonctionnaire, et je décrivais comment on fabrique des gens dressés à obéir, les réfractaires étant considérés comme indignes de la noble fonction publique. Le lendemain, toujours cafardeuse car je sentais que se jouait là une grosse partie, je me trouvai 100 rue Réaumur, devant l'immeuble de Hachette qui à l'époque abritait France-soir, France-Dimanche, Télé 7 jours... et ELLE, que lisaient plusieurs femmes de la famille. Et qui donc, m'intimidait moins.
Une intuition, une audace me firent grimper au 5è étage où il y avait peu de monde car fin juin les congés décimaient les effectifs. L'huissier à qui je dis que j’apportais un "papier" (terme journalistique pour article, comment le savais-je, quel diablotin me l'avait-il soufflé?)m'envoya chez Marie-Françoise Leclère, chef de rubrique "Société" à ELLE, en charge des sujets qui passionnaient les femmes après 68: avortement, droit des femmes, divorce, égalité femmes/hommes... Elle fut surprise quand, vêtue d'une mini-robe rouge à bretelles sur un chemisier blanc à manches ballon, je lui dis: "Je suis percepteur, je ne veux pas le rester et j'ai écrit pourquoi."
Elle n'avait jamais imaginé un percepteur de ce style, ni imaginé que je pouvais avoir du style, qu'elle résuma deux jours plus tard: " Vous avez tout à apprendre, mais vous avez une plume."
Huit jours plus tard, un ami travaillant au Ministère des Finances m'appela effaré: "C'est incroyable! Depuis ce matin, toutes les secrétaires sont envoyées au kiosque pour rapporter ELLE à leur chef de service. Même le Ministre en a demandé des exemplaires!" Le ministre s'appelait Valery Giscard d'Estaing . Moins d'un an plus tard, il devint Président de la République.
Paradoxalement, les "années Giscard" restent pour moi un souvenir radieux: c'était mon entrée dans le journalisme, avec des sujets à traiter pleins du bouillonnement contestataire des seventies, une rédactrice en chef (Daisy de Galard) qui m'a tout appris, depuis le titrage et calibrage d'un papier jusqu'aux commentaires de mode (!!!) en passant par cette maxime: " Un journaliste doit sortir, il n'est pas là pour garder les murs mais pour regarder, interroger, comprendre et faire comprendre."
Giscard a dépénalisé l’adultère, jusqu'ici passible de prison et plus sévère pour les "infidélités" des femmes, fait voter la loi légalisant l'avortement, et renforcé les droits du Parlement, si méprisés aujourd'hui...
Les années Giscard sont celles de ma jeunesse, des bouclages au Charlie-Hebdo historique, avec tous les amis aujourd'hui morts, des réunions féministes avec les "gouines rouges radicales", des papiers écologistes à la Gueule Ouverte ou au Sauvage avec Reiser qui m'invitait parfois à manger chez lui, dans son appartement du 14ème bourré de panneaux solaires.
Les années Giscard sont celles où j’espérais que "la gauche au pouvoir" changerait la vie, le monde. Le militantisme de cette époque, c'était un peu comme penser à un voyage avant le voyage, comme monter l'escalier avant de faire l'amour, comme faire sa valise en rêvant d’évasion. A l'arrivée surviennent les déconvenues à l'aune du rêve si longtemps attendu, la fin de l'espoir à partir de 1984, dont je ne suis pas encore remise.
 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture