Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 mai 2022 1 02 /05 /mai /2022 19:40

On a coutume d’évoquer la période 1970/1980 comme celle de la libération sexuelle post-soixante-huitarde, époque bénie « avec pilule et sans SIDA » pour les uns, époque de débauche et de perte des valeurs essentielles pour les autres. Mais ce dont on parle rarement, c’est de la façon dont cette libération s’inscrivait dans le système patriarcal, dominance du mâle et jouissance vaginale obligatoire, signe que même la vie privée est conditionnée par la doxa ambiante.

Que disait-on aux jeunes gens ? Qu’ils avaient le privilège mais aussi la lourde responsabilité de mener leur partenaire au plaisir, chose difficile évidemment car la jeune fille, disait-on à l’époque, a besoin de préliminaires plus ou moins longs pour éveiller sa sensualité.

Loin de moi l’idée de dénigrer lesdites caresses qui font du bien en des lieux dont ces jeunes gens ignoraient parfois jusqu’à l’existence, il fallait guider leurs mains, leurs doigts, leur bouche et leur faire comprendre comment faire, car expliquer clairement ce qu’on désire, cela ne se faisait pas, il ne fallait pas sembler trop exigeante ni surtout sembler en savoir beaucoup sur la question, ça les déroutait.

Le désolant était d’enfermer ces délices sous le nom de « préliminaires », sous-entendant que l’essentiel venait ensuite, à savoir la pénétration. Je me souviens d’ailleurs d’un gentil garçon murmurant après quelques minutes de « préliminaires » : «  Ça va, tu es prête ? On peut passer aux choses sérieuses ? » faisant retomber mon excitation comme une meringue trop vite sortie du four.

Pour ces hommes conditionnés à l’idée que seul leur phallus crée la jouissance, l’orgasme est forcément vaginal ou anal, pénétrant et dominant. Ce qui explique que les expressions « je l’ai bien baisé » ou « espèce d’enc... » en affaires comme au travail traduisent une volonté de puissance… patriarcale. Sans parler de Freud, qualifiant d’immature le plaisir clitoridien, et concluant qu’une vraie femme ne peut être que vaginale.

Autre idée reçue de l’époque : « la Femme » lente au démarrage, est également lente au plaisir, et il faut durer bien dur pour son plaisir. D’où l’angoisse du mâle à l’idée de ne pas assurer avec la fermeté et la durée requises, et l’appréhension de l’âge qui va amoindrir ses capacités.

Quel pensum pourtant que ces bûcherons acharnés à limer interminablement, au point qu’on passe le temps en comptant les fissures au plafond et qu’on finit par simuler pour qu’ils estiment avoir rempli leur devoir ! Quelle injustice pour les rapides fustigés par les articles des magazines masculins et féminins sur les éjaculateurs précoces (on disait même prématurés, c’était carrément offensant) considérés comme déficients alors qu’ils pouvaient être de merveilleux caresseurs !

Heureusement, les femmes ayant conquis la liberté de dire ce qu’elles aiment et n’aiment pas, de révéler leurs désirs spontanés et leur aptitude personnelle au plaisir, les complexés du pénis, les gentils sensuels peu enclins à bûcheronner et les imaginatifs sachant inventer tout plein de jeux lents et voluptueux plutôt que dard-dard trouvent leur place dans l’univers érotique féminin, et découvrent qu’il est plus riche et plus partageux que le royaume Coïtal, moins égoïste aussi.

Et c’est ainsi que le patriarcat cédera progressivement du terrain et ce, dans tous les domaines : l’expérience m’a montré que les amants imaginatifs sont souvent aussi d’excellents cuisiniers, des artistes aux dons variés et des amoureux de la vie et non d’eux-mêmes et de leur organe.

FAUT QU'ON SE TOUCHE

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

PrÉSentation

  • : JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture