Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2008 4 21 /02 /février /2008 15:22

Les copains, on nage en pleine fiction !  Il n’y a plus de real politik, que du roman-photo, de la série B, comme le plan du même nom sur l’Europe qui a consisté à passer à la trappe le référendum, ni vu ni connu j’tembrouille ! Ce n’est pas possible que le petit Nicolas à qui on ne peut refuser l’astuce et le sens politique fasse autant de gaffes en si peu de temps. Dernière en date : l’adoption d’un petit juif mort par un petit écolier vivant sous prétexte de « mémoire ». De quoi susciter bien des vocations de victimes désirant être à leur tour adoptées. Petits Rwandais, Indiens d’Amérique génocidés, Cambodgiens, Arméniens…  De quoi aussi irriter les enseignants qui sans attendre NS font depuis des années leur boulot sur l’Histoire : par parenthèse, je me souviens des cauchemars d’une de mes filles lorsqu’on lui a fait étudier les « Lettres de poilus » et « Le journal d’Anne Franck », preuve que la confrontation avec la barbarie humaine à l’âge où on croit encore que les gens sont gentils ne s’improvise pas …

Avant cette bévue le rapport Attali- dont l’anagramme est Attila- avait coupé l’herbe sous le pied du Président et depuis elle a du mal à repousser. Avant encore, toute cette faune de gauche dans son entourage, y compris sa nouvelle épouse, pas possible qu’ils aient tous virés de bord. J’avais commencé à écrire un synopsis de polar où l’ouverture se révélait être une manipulation par la gauche et le virage à droite de certains socialistes pure poudre aux yeux, infiltration des milieux du pouvoir afin de mieux les déstabiliser. J’ai renoncé à écrire le scénario, trop occupée par d’autres projets et aussi parce qu’entre l’idée et la réalisation, ce genre de sujet risque d’être démodé. Si quelqu’un a envie de reprendre l’idée, no problem.

Puis voilà que je lis le polar de Jean-Louis Debré « Quand les brochets font courir les carpes ». (Fayard) JLD1-001.jpgJ’ai rencontré JLD deux fois : à l’Assemblée nationale en 1998 (à ma droite sur la photo) lorsque j’ai initié une proposition de loi sur la Caulerpa Taxifolia où- l’ouverture, ça me connaît- j’avais fait travailler ensemble JLD2.jpgPierre Lellouche (RPR à l’époque),  André Aschieri (vert) et Michèle Rivasi (apparentée PS)sous prétexte qu’étant tous trois plongeurs ou écologistes, il devait défendre la mer contre cette algue invasive. « Je suis partant, la mer n’est ni de gauche ni de droite, m’avait fièrement répondu Lellouche, car les poissons ne votent pas. » Décidément, poissons, carpes et brochets, la politique est un vaste aquarium.

En 99, j’ai revu JLD au Salon du Livre de Nice où il signait « Pièges » polar inspiré de son passage au Ministère de l’Intérieur. Livre si bien écrit d’ailleurs, que je lui avais suggéré d’arrêter la politique pour se consacrer au roman. Il avait ri : « J’adorerais cela, mais vous savez, dans la famille… » Dur, dur d’être le fils du papa de la Constitution (Michel Debré) car du coup la Constitution devient votre sœur et vous devez sans cesse défendre son honneur. Ce qu’a fait récemment JLD en rappelant qu’un Président de la République doit avoir un minimum de tenue. Certains s’en sont indignés au nom du « devoir de réserve » alors qu’en l’espèce JLD était tout à fait dans son rôle de gardien de l’honneur de la Constitution et de son mari pour 5 ans ! (faut-il renommer Carla « Constitutione » ?)
undefinedPour en revenir au livre, l’écriture est un peu bâclée : les personnages ne sont pas tout à fait vraisemblables, leurs dialogues sont parasités par la voix du président du Conseil Constitutionnel fin observateur des mœurs politiques et si désireux de les dénoncer qu’il ne construit une intrigue et des caractères que dans ce but. Et tenez vous bien : son livre émet l’hypothèse d’une conspiration « gauchiste » (il caricature d’ailleurs un peu les gauchistes…) pour infiltrer l’Elysée, via une jeune femme tout à fait séduisante.

Décidément, hasard, réel, virtuel, fiction, les frontières deviennent floues…

Terminons par une chanson, comme c’est l’usage en France. Depuis ce matin, radios et Internet diffusent « Si tu reviens, j’annule tout », création de Jeanne Cherhal à partir du SMS réel ou supposé de NS à Cécilia. La bougresse a tellement de talent que d’un épiphénomène people et blig-bling elle a fait une superbe chanson !  jeanne-cherhal-02---v-66604.jpgwww.myspace.com/jeannecherhal

Et pendant ce temps là, la vraie vie continue... ailleurs.

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise Simpère - dans En vrac
commenter cet article

commentaires

S@m 24/02/2008 23:57

Merci pour cette proposition de lecture. Je l'avais épinglée récémment m'étant torturé les méninges sur la constitution belge, mais il faut croire que l'épingle est tombée parce que c'est le gars qui a présenté le livre que j'aurais bien épinglé.Ahaaah, Jeanne : "Che'râle !"

georges 22/02/2008 14:06

Toujours aussi réjouissants vos billets, Françoise! Là où la réalité rejoint également la fiction, c'est lorsqu'on vous voit, VOUS, en vrai!, à côté cet abrut... pardon, de cet homme-là! Incroyable. Cela dit, j'ai trouvé moi aussi, qu'il avait eu raison de rappeler notre Président à la bonne tenue (on ne mange pas les coudes sur la France !).

Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture