Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 février 2008 4 28 /02 /février /2008 22:26

La grève récente des caissières de supermarché qui a forcé certaines grandes surfaces à baisser le rideau a prouvé que ces dames si peu payées, si peu considérées, si surveillées, sont vitales pour que l’entreprise fonctionne (sous réserves qu’elles ne soient pas remplacées par des caisses automatiques, faites gaffe les filles. Problème : le coût en a été lourd pour elles : 16 jours de grève pour des femmes qui n’arrivent déjà pas à vivre avec leur salaire complet, c’est dur. D’où la nécessité de trouver des rapports de force plus efficaces, donc d’autres moyens d’action.

En vrac, quelques idées :

Sachant qu’un tiers du chiffre d’affaires des grandes surfaces est réalisé le samedi, programmer les grèves de caisse uniquement le samedi. 4 jours de grève qui amputent d’ 1/3 l’activité de l’entreprise devraient l’inciter au dialogue social.

Mais toi aussi, ami consommateur, tu peux agir :

Tu trouves qu’il y a trop de suremballages sur un produit ? Enlève les et jette les en vrac dans le rayon.

On veut te fourguer 4 crèmes chocolat et 4 crèmes vanille dans un lot alors que tu n’aimes que le chocolat ? Exige de n’acheter que les crèmes au chocolat. (J’ai testé : la caissière commence à dire « ce n’est pas possible », on appelle le directeur, et comme la loi interdit la vente forcée par lots, il ne peut que s’incliner. Sauf si la vente en lot est assortie d’un rabais).

Ton caddie ( marque déposée) coûte de plus en plus cher ? Exprime ton mécontentement avec le sourire et si possible une dizaine de comparses. Un jour de grosses courses et de queue intense au supermarché, laissez la caissière enregistrer vos courses, que vous laissez sur le tapis roulant ou remettez en vrac dans le caddie.  Lorsque la dame annonce la somme due, soupirez : « C’est trop cher ! Désolé, je ne peux plus. Gardez tout, je renonce. » Et partez, les mains dans les poches. La panique que font dans la comptabilité des dizaines de caddies enregistrés et non payés (ce n’est pas du vol puisque vous laissez tout sur place), la panique que crée l’obligation de dégager les caddies des caisses et  remettre les produits en rayon devrait inciter les responsables de la grande distribution à plus de décence dans leurs prix... et dans leur communication.

Auchan, comme Carrefour et les autres se sont targués d’une belle âme écolo en supprimant les sacs en plastique en caisse. Sauf que ces sacs, depuis des années, étaient en matière rapidement biodégradable (c’était d’ailleurs un argument publicitaire) Ils servaient aussi de sacs poubelle, indispensables par respect pour les éboueurs. Maintenant, il faut acheter des sacs poubelle… en plastique hyper solide et difficile à éliminer. Quant aux sacs de caisse verts « réutilisables en sacs poubelle », ils sont facturés 3 centimes d’euros. Et qui c’est qui s’est fait avoir au nom de l’écologie ? Le client, encore.

Côté écologie et nutrition, voici la dernière pub reçue par mail, une gamme spécialement conçue pour les enfants : du sucré, du gras, du nutritionnellement inutile et cher, de la bonne base pour faire des gamins obèses et le tout en mini conditionnement, bonjour le gaspillage d’emballages ! Je leur ai envoyé un mail furieux pour le leur dire, fais-le aussi ami de la santé et de l’écologie. info@auchandirect.com]

auchan.gifa3.gifa5.gif

Enfin, n’hésite pas à boycotter les denrées inutiles : eau en bouteille (celle du robinet est excellente), sodas, plats préparés : 1,50€  le kilo de carottes, 10,50€ le kilo de carottes râpées du rayon traiteur qui a perdu l’essentiel de ses vitamines, ça fait cher de la râpe, et yaourts à boire en petites bouteilles qui n’a d’intérêt qu’en cas de diarrhées avérées (j’ai lu les études scientifiques). Pour les jours de transit normal, un yaourt nature tout bête a plus d’intérêt nutritionnel, pour dix fois moins cher.

Tout ceci va faire baisser le taux de croissance, car le secteur de la grande distribution est important dans le PIB, tout en améliorant TA santé et TON pouvoir d’achat, ami lecteur. Ce qui prouve que ton bien-être ne passe pas forcément par la croissance économique mais plutôt par ton autonomie face aux forces terribles du marché J soutenues par les sirènes lancinantes de la publicité.

 

 

 


martine-ob-se.jpg(casterman/l'internaute, la dernière en stock)

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise Simpère - dans CHANGER
commenter cet article

commentaires

françoise 26/07/2008 12:03

Vous avez raison, Fabien, si l'action reste isolée, ça se passera exactement comme vous dites, et seul le petit personnel et les clients fatigués dans la file en pâtiront. En revanche, si, par Internet ou tout autre moyen, on coordonne ce jeu simultanément dans plusieurs grandes surfaces, si de surcroît on prévient la TV reégionale de venir faire qq images, je vous assure que ça fera du bruit, surtout en ces temps où le pouvoir d'achat et les excès de la grande distribution font la une même dans des journaux pas spécialement écolos ni gauchos comme les Echos (tiens que des ô", c'est joli). Comme dit NS "quand y a une grève, plus personne ne s'en aperçoit", mais si, fâchés par cette arrogance on s'organise pour une grève générale disons en octobre (le temps que la rentrée soit faite) ça pourrait le faire, non? Jouer collectif, c'est plus efficace, dommage que la promotion du "chacun pour soi" l'ait fait oublier à beaucoup.

Fabien 26/07/2008 06:01

Bonjour, j'apprecie ce billet, mais je me permet une critique sur 'idée des cadis abandonnés. Malheureusement ça ne genera que le "petit personnel" (terme tellement péjoratif...) qui devra tout ranger pour vous. Les dirigeants l'apprendront au détour d'un couloir, pour l'oublier aussitôt. Et croyez bien qu'en faisant ça vous serez affublé d'un incroyable non savoir vivre par les autres clients, renforcant encore un peu l'attachement des grands magasins pour les masses. N'ayant pas de voiture, je ne peux de toute façon aller en supermarché, le marché local est tellement plus sympatique et économique ! 

S@m 08/03/2008 00:18

Clair, net et précis.

françoise 06/03/2008 10:23

à Pachenka: je suis allée sur le site eauglacees qui s'élève, à juste titre sur le prix de l'eau gérée par les sociétés comme Véolia pour ne citer qu'elle. Il est évident que la gestion de l'eau potable doit être un service public: les communes qui l'ont gardé ou s'y sont remises ont vu aussitôt le prix de l'eau baisser. En ce qui concerne la pollution: les pesticides polluent tout, puisqu'on les retrouve dans l'air, dans le sol, etc. Donc ils sont susceptibles de polluer aussi les eaux en bouteilles, malgré les périmètres de sécurité autour des zones de captation, car il y a les ruissellements en sous-sol, favorisés par le remembrement, la coupe des haies qui freinaient autrefois le ruissellement des eaux de pluie polluées.  Cependant, les taux de pesticides comme de nitrates sont surveillés et publiés. Rien ne vous empêche d'ailleurs d'utiliser des céramiques filtrantes qui éliminent les résidus toxiques et bactériens. Cela étant, ne soyons pas parano non plus: pour avoir vécu 12 ans en Afrique, je peux vous dire que c'est uin tel luxe de boire l'eau du robinet sans craindre une parasitose que je l'apprécie chaque jour. Je mets l'eau du robinet dans une carafe, je la laisse à l'air libre et cela élimine le chlore. En Afrique, on y mettait du permanganate ou on filtrait l'eau, car à l'époque il n'y avait pas d'eaux en bouteilles.L'eau en bouteilles peut ausi être polluée: lors des manipulations, par largage de résidus de plastique, lorsqu'on  conserve la bouteille ouverte trop longtemps, etc. Mais surtout, elle pollue l'environement: usines d'embouteillages, palettes de transports (bois ou plastique), carburants pour les camions, plastique des bouteilles à éliminer ou recycler, fatigue de la manutention. Lors de la canicule, des vieux sont morts au 6è étage parce que, disait le reportage, ils n'avaient pas pu aller chercher leur pack d'eau. Mourir de déshydratation à côté d'un robinet, je trouve que c'est une pollution de l'esprit assez phénoménale. Ne pas oublier non plus que les vendeurs d'eau en bouteilles ont tout intérêt à angoisser le consommateur sur la qualité de l'eau du robinet, pour vendre leur camelote... dix fois plus cher. Je persiste et signe, il faut un service public, municipal ou régional de l'eau, ça ne doit pas être un bien privé!  Quant aux eaux minérales, elles ne sont pas adaptées à une consommation quotidienne. Au fait: je n'ai jamais fait boire en bouteilles à mes bébés et elles sont en pleine forme!

Pachenka 05/03/2008 13:01

Bonjour,Je viens de lire ce billet sur le site "Résistance Inventerre" et je suis... sidérée !Ce qui est dit sur l'eau du robinet est complètement faux !Les pouvoirs publics ne vous diront jamais que l'eau du robinet, d'une manière générale, est polluée par les nitrates et les pesticides!Pour plus d'infos : http://www.eauxglacees.com/D'autre part, je suis convaincue moi aussi que boycotter la grande distribution est le meilleur moyen de punir. Vivent les marchés, les AMAP et autres achats directement chez le producteur !

Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture