Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2008 6 22 /03 /mars /2008 19:47

Pour les besoins de mon beau métier, je vais parfois incognito tester des gourous habillés en thérapeutes, ou des thérapeutes déguisés en gourous, promettant contre une poignée de billets monts et merveilles à des malheureux avides de miracles. C’est ainsi que je fus désenvoûtée par un mage sévissant en compagnie de deux perroquets gris du Gabon, dans une officine près de la gare St Lazare, tapissée d’images pieuses et de relevés fiscaux certifiant que le guérisseur acquittait bien la TVA. Tandis que ses perroquets disaient du mal de moi, je supportais stoïquement que le grand prêtre qui se faisait appeler Monseigneur me casse des œufs sur le crâne, m’arrose de graines, de lotions et d’herbes diverses puis jette le tout dans le feu- sauf moi- pour que la couleur de la flamme lui révèle le maléfice dont j’étais victime. La salle d’attente était bondée de clients, dont un homme d’affaires belge qui venait faire désenvoûter… son fils de neuf ans qu’il trouvait trop agité. Il y a des fessées qui se perdent…

Un autre guérisseur, près de la place de l’Etoile, me fit déshabiller et, après m’avoir attachée sur une sorte de fauteuil de dentiste, me saisit à la gorge en hurlant « Ste Vierge, sainte Vierge, si tu es dans cette gorge, sors-en ». Le fou rire contenu m’ayant forcée à déglutir, l’aimable foldingue soupira : « ça y est, elle sort, je la sens qui bouge dans votre cou ». Son cabinet luxueux attirait une clientèle bourgeoise de languissantes dames en tailleur.

Voulant savoir où se situait la magie, j’avais glissé dans mon « Guide des guérisseurs » (2ème édition) le nom d’un ami qui accepta de jouer ce rôle « uniquement par téléphone et pour des affections sans gravité » car il tenait à sa tranquillité et avait de la morale. Il reçut moult coups de fil de gens pas seulement migraineux ou insomniaques, mais également atteints de cancers et autres maladies graves. Il leur parlait, les écoutait, et répondait à la question « Combien vous dois-je ? » « Vous envoyez ce que vous voulez, uniquement si vous avez des résultats ». Il reçut plusieurs chèques, dont l’un d’une cancéreuse à qui il le renvoya. Elle le lui réexpédia. Deux fois. Il finit par le garder sans l’encaisser, puis changea de numéro pour ne plus être joint. « Tu as tort, lui dis-je, une belle carrière s’offrait à toi. » Quelques jours plus tard, racontant l’aventure à une amie architecte, celle-ci lui rétorqua alors qu’il s’étonnait de la crédulité des gens : « Tu n’en sais rien, tu as peut-être un don. » Silence. Elle releva sa manche : « Regarde, j’ai une verrue qui résiste à tous les traitements. Tu crois que tu pourrais faire quelque chose ? »

Comme aurait dit Pierre Desproges dont on célèbre ses jours ci le vingtantenaire de la disparition avec moins de faste que le trentenaire de celle de Clo-Clo (qu’en sera-t-il du trentenaire de Brel en octobre prochain ?)

« Public chéri, bonjour et toi mon Gourou, coucou ! »

                                         

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise Simpère
commenter cet article

commentaires

françoise 25/03/2008 14:26

C'est pas de l'assistanat, la Poule, c'est du commerce: le Loto, les gris-gris, les stages pour "libérer ses énergies", les consultations de gourous, la pub, c'est un business juteux. Qui ne marche que parce que la manipulation crée des armadas de gens qui ont peur de tout et cherchent du secours et de la sécurisation partout. C'est comme le sexe: pourquoi est-il soit réprimé, soit payant? Parce que c'est un fabuleux business quand il est payant, une source de frustrations quand il est réprimé, et la frustration incite à compenser en s'achetant n'importe quoi pour se sentir exister. Si les gens savaient que plein de choses jouissives- pas seulement sexuelles, je te rassure!- peuvent se faire librement et gratuitement, qui donc aurait encore envie de travailler plus pour gagner plus?

La poule 25/03/2008 14:04

Oui, bien sûr, ma réaction est sans doute trop schématique. Mais la manipulation est partout, absolument partout. Comment apprendre à s'en sortir sans apprendre à s'en sortir seul ?A force de vivre dans une société d'assistés, on en vient à attendre des autres, du destin, de l'horoscope, que toujours ils viennent à notre secours, qu'ils nous dise ce qu'on doit faire, et on tombe dans tous les pièges.Je ne peux pas plaindre celui qui grille des centaines voire des milliers d'euros dans le loto national (qui me fait encore plus gerber que le reste vu que là c'est l'Etat français lui-même qui exploite la faiblesse des gens).

françoise 24/03/2008 22:14

@ la poule: Qu'est-ce qui oblige quelqu'un à se laisser malmener par un patron, humilier par la vie, manipulé par la pub? Pourquoi plein de gens lisent leurs horoscopes, achètent des gris-gris, jouent au loto avec une chance sur 50 millions de gagner et s'enferrent dans des "schémas répétitifs d'échec"? La responsabilité, le libre arbitre, oui, en théorie. Mais en pratique c'est une autre histoire, trop complexe pour être jugée en deux coups de cuillère à pot.

La poule 24/03/2008 16:46

Qu'appelles-tu "pauvres gens" ? Qu'est-ce qui les oblige à aller dépenser de telles sommes chez un gourou ou autre voyant ?... ne sont-ils pas responsables de leurs actes ?

françoise 24/03/2008 14:10

@lorent: oui, il y en a des comme tu dis, mais aussi, soyons justes, d'excellents psychothérapeutes grâce à qui pas mal de gens peuvent mettre en ordre leur cerveau. Ils ne font pas de miracles, ne jouent pas les gourous, acceptent même les chèques (la légende du "faut payer en liquide pour quie ça soit efficace" me fait rigoler, c'est juste une histoire d'évasion fiscale) Le bon psy  t'aide juste à éclairer différemment ce que tu vis et à repérer où tu te racontes des histoires qui t'arrangent mais te mettent en porte-à-faux. J'en ai connu un, tous les gens qu'il a aidés s'en sont félicités.@ la poule: hélas, outre les bourgeoises emperlousées, il y a plein de pauvres gens qui se font tirer de 50 à 1000 euros la consult', non remboursée évidemment, et ça fait peine. Pour le % entre gourous et médecins dangereux.... Les médecins dangereux sont aussi ceux qui se prennent pour des gourous et refusent de discuter leur savoir. Ne jamais perdre de vue que même chez des grands profs il peut y avoir de gros cons, et par contre des merveilleux généralistes qui n'ont pas oublié que la médecine est aussi un art de la relation humaine. C'est le grand atout des homéopathes, d'ailleurs: savoir écouter.@ Jef tombeur: mon opinion sur "Aimer plusieurs hommes" a évolué dans ma façon de la présenter, mais pas dans ce que j'en pense. Aujourd'hui, je vis cela comme quelque chose de naturel et plus comme un combat contre l'ordre établi. Bref, c'est intégré... et le livre a permis à pas mal de gens de ne plus se sentir coupables ou anormaux.

Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture