Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 avril 2008 5 25 /04 /avril /2008 14:47

«  C’est quoi, être riche ? »  A cette question Jacques Chirac, qui a le sens de la formule, avait répondu « C’est prendre le Concorde pour passer un week-end à New-York et ne pas éprouver le besoin de le raconter à tout le monde en rentrant ».  Le vrai riche est discret. Le nouveau riche, plutôt enclin à remuer ses poignets pour faire entendre le « bling-bling » de ses colifichets à plusieurs milliers d’euros. Mais comme il serait désobligeant de le traiter d’indiscret ou d’ostentatoire, il a transformé la discrétion, qualité appréciable, en complexe, à la connotation péjorative. Et donc, lorsqu’il exhibe ses signes extérieurs de richesse, le nouveau riche n’est pas arrogant ou peu discret : il s’affirme « décomplexé »… Lorsque Christine Lagarde a affirmé sans rire : « Il faut réhabiliter l’argent », comme si le malheureux était persécuté, ce seul mot de réhabilitation absolvait par avance tout ce qui se ferait au nom de l’argent. Tous ces jeux sans scrupule qui ont mené aux scandales des subprimes, délits d’initiés, prises de positions risquées : décomplexés, vous dis-je !  

Autre glissement : durant des décennies, la réduction du temps de travail  était un progrès social.  Les machines permettant de produire plus en moins de temps, le travailleur récupérait en partie ce gain de productivité par du temps de loisirs et d’épanouissement. On est passé de 48h hebdomadaires à 45h, puis 42, 40, 39 et enfin 35h, tout en continuant à produire plus. Notre courbe de croissance n‘a jamais cessé de monter depuis la fin de la guerre, même après les 35h. Ce qui n’empêche pas la sémantique actuelle de parer les 35h de tous les maux du monde  et de proclamer que faire des heures supplémentaires pour arriver à boucler ses fins de mois est le fin du fin du progrès social !

Quant aux cotisations sociales, imaginées après la guerre par le Conseil de la Résistance qui regroupait des gens de tous bords politiques, elles nous ont apporté les soins remboursés, les retraites et diverses allocations. Cette solidarité par la redistribution a l’avantage de réduire partiellement les inégalités. Mais aujourd’hui, autre pervers glissement sémantique, on ne parle plus que de « charges insupportables pour l’entreprise » (rappelons que les salariés, eux aussi, cotisent !) avec en corollaire l’idée que tout irait mieux en les réduisant. Ce qu’on fait depuis vingt ans, ce qui n’a pas empêché que le chômage augmente- preuve que plus ou moins de charges n’influent guère sur l’emploi- mais a creusé les déficits des organismes sociaux.

Le nucléaire, dont on n’a toujours pas résolu le problème de stockage des déchets radioactifs, ni celui de la dissémination possible de l’arme atomique via la vente de centrales, il est miraculeusement devenu une « énergie propre » sous prétexte qu’il ne produit pas d’effet de serre, tandis que tournent dans certains pays des réacteurs aussi vétustes et dangereux que celui de Tchernobyl. Même certains écologistes se sont fait prendre à ce véritable tour de passe-passe…

Vous en voulez d’autres ? Les acquis sociaux sont surnommés « privilèges »… Les pauvres, les chômeurs, les handicapés et les vieux ne sont plus des défavorisés qu’il importe d’aider, mais des assistés qui pèsent sur la société, dont on occulte la misère avec des mots politiquement corrects : Rmistes, allocataires, Cotorep ou 3ème âge.

Méfions-nous des mots…

( extraits de ma chronique « humeur » dans le Nouveau consommateur n° 24) 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise Simpère - dans Humeur
commenter cet article

commentaires

françoise 28/04/2008 17:06

Non, Carla est une serial monogame: un seul à la fois, mais pas pour longtemps. la biodiversité amoureuse, c'est l'inverse.

Bernard Bel 27/04/2008 22:14

> dire que Raphaël Enthoven est l'ex de Carla Bruni.Quelqu'un m'a dit... En tous cas j'aime encore son premier album :-/Est-ce un exemple de biodiversité amoureuse, ou bien serait-elle victime de transgénèse... comme Bernard Kouchner ?

françoise 27/04/2008 17:47

à caroline: pas encore, mais vous pouvez aller sur le site.à SF: et comme disait Coluche "on ne dit plus cons, on dit mal comprenants"à Bernard Bel: je vais écouter, vous me mettez l'eau à la bouche (dire que Raphaël Enthoven est l'ex de Carla Bruni...)

Bernard Bel 27/04/2008 09:06

De tous ces glissements, celui sur le temps de travail est sans doute le plus insidieux car il s'appuie sur le fondement même du capitalisme, qui est (je crois, selon Max Weber) "ce qui reste au calvinisme quand on a tout enlevé". À ce sujet, Raphaël Enthoven a consacré une série de ses "Nouveaux chemins de la connaissance", du 7 au 11 avril, qui vaut vraiment le coup d'être écoutée... (Suivre ce lien)

Saoulfifre 25/04/2008 19:15

Moins politique, mais tout aussi énervants à mon sens, les néologismes que l'on essaye régulièrement de nous faire ingurgiter de force :

technicien de surface, personne à mobilité réduite, mal entendant, déjections canines, hôtesse de caisse, préposé à la distribution du courrier, gardien d'immeuble ....

Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture