Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 novembre 2008 5 21 /11 /novembre /2008 16:22

       Etonnant : alors qu’il se passe des conflits meurtriers, une crise économique lourde de conséquences, des injustices révoltantes et des arrogances insupportables, le « top » des  sujets sur rue 89 est      Ni libertin ni infidèle, le polyamour fait des ravages | Rue89 immédiatement repris par France info qui pour l’occasion a repiqué une ITV de moi publiée sur Dailymotion et provenant d’un entretien donné il y a plus de trois ans à un  journaliste suisse. Heureusement que je suis fidèle à mes convictions, sinon je me trouverais bien stupide devant ces articles tout neufs bricolés avec du vieux !


France Info

Internet défriche le polyamour

 

J’étais invitée vendredi dernier à la rencontre d’une vingtaine de jeunes hommes et femmes polyamoureux et désireux de le faire savoir parce que disent-ils, tout comme il a fallu que les homosexuels occupent le terrain médiatique pour qu’on admette à peu près leur orientation sexuelle, il faut que les amoureux pluriels s’affichent pour  cesser d’être regardés comme des adultérins sans honte, des libertins, des bêtes curieuses. Bonheur de  se sentir moins seule et de passer la soirée avec des personnes chaleureuses, gentilles et gourmandes de vie.

M… charmant trentenaire aux yeux d’écureuil m’a donné la recette roborative du reblochon en pâte feuilletée, F. avait des seins d’enfer qu’un allumé ressemblant à Iggy Pop m’a assuré être à la portée de ma modeste poitrine si je concentrais mon énergie pour en capter le volume. Je vous le dis tout de suite : ça ne marche pas ! On a parlé jusqu’à plus de minuit, tout le monde était heureux de cette rencontre. J’ai testé sur eux mon idée d’appeler les polyamoureux des Lutins et Lutines, ils ont trouvé ça joli. Lutiner, c’est faire une cour malicieuse et légère, les Lutins sont des « diablotins malicieux intervenant surtout la nuit », c’est assez bien vu J

  Le lendemain, sur « rue 89 », les commentaires allaient bon train pour juger cette « nouvelle norme », Pourquoi norme ? L’idée est justement de ne pas normer : la monogamie est normative puisqu’elle OBLIGE à l’exclusivité sexuelle sous peine de transgression et de culpabilité, la biodiversité amoureuse n’oblige personne à avoir plusieurs amoureux, elle ouvre la POSSIBILITE de le faire ou de n’en avoir qu’un, ou pas du tout, d’être célibataire ou marié. Elle consiste à admettre la DIVERSITE des façons d’aimer, point barre. Ce n’est pas un modèle de substitution.

Un internaute s’afflige du succès de ce sujet alors que tant d’autres plus importants sont moins lus. Il a raison, mais pas tout à fait. Car  on ne changera pas le monde sans changer soi-même. La libération sexuelle des seventies, plaquées directo sur des personnes dont le mental n’avait pas fondamentalement changé a provoqué quelques réactions désastreuses. La vie privée est le reflet de la vie publique, comme dirait cette bonne Mireille Dumas. Sur ce blog, par ailleurs assez politique, j’ai constaté que viennent des lecteurs souvent anar/libertaires, écolos ou de sensibilité bouddhiste.

Or les amoureux pluriels prônent l’autonomie et la responsabilité de chaque individu sur sa vie, comme les anars/libertaires, ont conscience de l’impermanence des choses comme les Bouddhistes, et respectent les principes écologiques- diversification des énergies, priorité au naturel, non appropriation du vivant, respect des rythmes biologiques, biodiversité- comme je l’avais écrit en juin 2007 dans le Nouveau Consommateur.  Ca ne se fera pas en un jour parce que cette logique va l’encontre d’un environnement social basé sur l’appropriation, la domination et la peur.

Mais si l’on s’affranchit déjà au niveau des relations personnelles de l’appropriation, de la domination et de la peur, alors pourra-t-on peut-être changer de système et ouvrir de plus heureux possibles.   

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise Simpère - dans CHANGER
commenter cet article

commentaires

Françoise 28/11/2008 14:54

à Claire: ben oui, si ça ne rend pas heureux, vaut mieux éviter.
à X-addict: au début, peu pensé, peut-être, mais au fil des années et des questions que ça pose, ça devient de plus en plus pensé, philosophique et même politique: vie privée, vie publique... Le polyamour sert à certains d'alibi à leur envie d'adultère déculpabilisé, mais ceux-là ne durent pas. Les polyamoureux durables ont tous 'achement réfléchi à ce choix de vie et se sont surtout débarrassés des petites cases (amour, amitié, libertinage, passion, copain, etc) dans lesquelles on enferme les relations.

X-Addict 27/11/2008 18:44

Chere Francoise,
Il me semble que le titre soit génant: " Ni libertin ni infidèle, le polyamour fait des ravages"
Je ne vois en sois aucun rapport direct a ces 3 notions. Qu'il y ait ravage ou pas d'ailleurs.
Cela dit qu'elle que soit la voie choisie, la notre n'est pas le polyamour (quoique ... :) des fois on de demande avec les liens tissés toutes ses années de libertinage avec Elles Femmes, Eux Hommes, ou encore plus complexe EuX couples) Arretons quelques secondes de regarder les autres, et pensons a s'enrichir de leurs diversités. Ne plus les mettre sous le bistouri des psy et des penseurs.
Finalement j'en suis a me dire que tout cela est tendance et peu pensé par ceux qui le choisissent en majorité.
Le libertinage est mode , mais ennuyeux sans rapport affectifs profonds qui naissent du hasard.
Le polyamour n'est il pas souvent alibi ?


Claire 27/11/2008 17:48

Ah tiens, intéressante cette vision sur les écolos, de sensibilité bouddhiste ou anar/libertaire, je n'avais jamais fait le rapprochement ! Oui, l'important étant que chacun s'épanouisse de la façon qui lui convienne le mieux, loin des on doit faire ceci ou cela.
Et moi je me sens bien trop possessive et jalouse pour être capable de vivre le polyamour.

Françoise 23/11/2008 10:55

à Denis: d'accord avec toi, mais excepté pour les "coups d'un soir", je crois que la rencontre sexuelle est un dialogue qui initie toujours d'autres modes de communication, dès la seconde fois.
à Sam: concis et efficace, bravo!
à Andiamo: une monogamie adultérine comme en pratiquent tant de gens est infiniment plus facile à "gérer" que les amours plurielles, mais elles ne correspond pas à ce que je suis profondément. Or j'ai tendance à penser que le bonheur vient de l'harmonie entre ce qu'on pense et ce qu'on vit, que la contradiction interne est source de mal-être et de maladies. Périlleux? Comme la vie l'est en général, mais le risque me stimule davantage que la sécurité à tout prix, c'est aussi pour cela que j'ai toujours cumulé plusieurs boulots sans garantie d'emploi, ça oblige à se remettre en question. Reste le temps: selon les périodes, les priorités diffèrent, les amours plurielles n'obligent à rien, elles ouvrent les possibles et ensuite c'est à chacun d'assumer ses responsabilités dans la joie et la bonne humeur! Mais ce que suis aujourd'hui résulte de 35 ans de réflexion avec des difficultés et des joies, sans parler des hostilités rencontrées...

Andiamo 22/11/2008 16:08

Dis-moi Françoise : ça ne doit pas être facile à "gérer" (je n'ai pas trouvé d'autre verbe ou synonyme, si tu préfères) Lorsque l'on est marié, père ou mère de famille, concilier ses amours plurielles, et une vie de famille avec femme (ou mari) et des enfants, dis-moi ce doit être un "exercice" toujours périlleux, non ? et qui demande en tout cas une sacrée jolie dose d'ouverture d'esprit, que je ne suis pas sûr, mais alors pas sûr du tout de posséder, cette réflexion aura au moins le mérite de la franchise.

Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture