Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 décembre 2008 3 17 /12 /décembre /2008 23:52



Mercredi 17, point final à 10h. Impression achevée à 13h. Manuscrit rendu à 18h. Il était temps, trop de concentration et de tension commençait à me fatiguer, d’ailleurs, j’ai tout relâché dimanche soir : syncope dans ma salle de bains. J’ai l’habitude, quand je suis crevée, je me retire du monde. Relâchement total, trou noir, aucun souvenir de ce qui s’est passé entre le moment où je me suis dit « Vais me coucher, j’suis crevée » et  mon réveil vautrée sur le carrelage. Une minute d’évanouissement détend mieux que trois heures de sommeil, et puis c’est bon de voir en se réanimant le regard inquiet de mon cher et tendre, on se sent choyée tout soudain 
J  .

Dans ce monde poutt-poutt comme dirait Bori, chanteur québécois à la voix basse et brume dont je vous recommande particulièrement la chanson « les choses » sur http://www.postedecoute.ca/catalogue/album/bori-bori  il est bon parfois de fuir (Eloge de la fuite, lien à gauche). Si l’évanouissement n’est pas votre tasse de thé, je suis allée voir Pep Bou, un catalan faiseur de rêves à base de bulles de savon ondulantes comme des miroirs déformants dans lesquelles il enferme ses songes tandis que des mains de son pianiste glissent comme des perles irisées les notes rondes de Debussy. En fin de spectacle, il entre sans hésiter en costume et chaussures dans un bac plein de liquide savonneux- gamin, il devait être du genre à « jouer à l’eau »- et finit sa danse rêveuse, blotti dans une bulle géante.  www.pepbou.com



Pas de quoi rire, le monde actuel ? Oh que si, mieux vaut en rire pour montrer les faux-semblants et les vrais mensonges des entreprises qui affirment laver plus vert. 4200 internautes ont voté sur le site des Amis de la terre (http://www.amisdelaterre.org/)  pour élire les Prix Pinochio des plus gros mensonges en matière de développement durable. And the winners are : le groupe
Louis Dreyfus pour le non respect des droits humains (exploitation et esclavage au Brésil pour la production d’éthanol) et Areva pour les prix « Environnement » : graves incidents nucléaires au Tricastin et « Greenwashing » campagne faisant passer le nucléaire pour une énergie propre !  Dit comme ça, ce n’est pas drôle. Présentée hier à l’Entrepôt (Paris 14è) par de jeunes comédiens pleins de verve, la remise des prix était un spectacle hilarant, d’où on sortait plus intelligent,  pas mal !  Nous y sommes allés avec Anne-Sophie, l’aînée de mes filles, qui invective depuis plus d’un an la Banque Européenne chaque fois qu’ils financent des projets d’exploitations minières polluants et dangereux. Autant dire qu’elle a du boulot !


J’ai gardé la plus belle évasion pour la fin : un spectacle de danse  de Dave St Pierre plein de danseurs et danseuses nus. Les danseurs ont envahi les travées et certains se sont assis sur les genoux des spectateurs. J’ai eu cette chance et peux garantir que palper les fesses d’un danseur est un bonheur de sculpteur, je me suis prise pour Michel-Ange. A la fin du spectacle, les danseurs glissent sur un sol trempé d’eau comme sur une patinoire, on croirait des sirènes qui se croisent et se frôlent, puis leurs corps nus finissent enlacés, magnifiques. De quoi s’évanouir, mais cette fois ci de plaisir !

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise Simpère - dans bonheur
commenter cet article

commentaires

Maerc 02/01/2009 14:33

Bonjour Françoise,Vous avez raison;Sarkozy aime les femmes trophées de preference issues de la grande bourgeoisie...Bon week-end a vous.Marc.

françoise 27/12/2008 21:12

à Andiamo: pas de chance, pour l'évanouissement mieux vaut une gifle ferme mais pas brutale que le bouche à bouche.à Sam: mperci pour cette référence, je ne connaissais pasà TB: Bori est passé récemment en France, mais je l'ai loupé, hélas. J'aime beaucoup sa voix et ses textesà Marc: absolument, Marc, je paye mes places et c'est pourquoi je privilégie les théâtres et cinémas de banlieue, nettement moins chers que les parisiens. Seuls les journalistes appartenant à une rédaction- et s'occupant de préférence de la rubrique "sorties" - ont des places gratuites!

marc 26/12/2008 14:02

Bonjour Françoise,Votre commentaire est toujours interessant mais est-ce que Françoise la journaliste paye sa place pour aller voir les spectacles....Bon week-end a vous.Bye.Marc.

Tant-Bourrin 19/12/2008 06:33

Après être tombée dans les pommes, rien de mieux que ces petits plaisirs pour se refaire la cerise ! :~)(nb : j'aime bien Bori, je ne connaissais pas du tout !)

S@m 18/12/2008 13:41

Même principe de que Dave St Pierre, "Quando l'omo solo e una dona" de Jan Fabre.Bon repos !

Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture