Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2009 1 02 /02 /février /2009 14:57

Tandis que je tape sur mon clavier, Jerry sieste dans le bac à courrier. De temps à autre, tourmentée par un rêve de chat, elle sursaute.  Puis bondit. L’animal inerte une seconde avant traverse la pièce en un éclair,  poursuit une proie onirique et cogne d’un mur à l’autre avec la précision implacable d’une boule de billard heurtant les bandes du tapis vert.  Avant de réintégrer sa couche, non sans avoir bazardé les feuilles qui jonchent mon bureau. Je la chasse en hurlant, elle cavale dans l’escalier et se glisse sous la cuisinière dans un recoin où ne passerait pas une souris.  Totalement élastique, elle sait occuper un m2 de surface lorsqu’elle s’étale sur la table de la salle à manger en position Bouddhique, pattes croisées devant elle, sourire mystérieux dans la moustache, ou devenir filiforme pour se cacher. J’éclaire son recoin, elle me regarde avec reproche. Dois-je m’excuser ? Comme un magma martien, elle s’aplatit, s’extirpe de son antre et retrouve sa forme de chat une fois dehors en m’ignorant superbement.
Au commencement était le chat sauvage dont l’origine géographique reste mystérieuse, pistée à l’aide de tests ADN par une équipe de chercheurs qui hésitent entre Turquie ou Egypte[1]. Ce chat originel se nourrissait de petits oiseaux, mulots et autres bestioles à la campagne, eau de mer et poissons sur le littoral. Autonome, totalement. Un jour, il s’approcha des humains. Il remarqua que leur campement attirait toutes sortes de bestioles tentées par les miettes de leur repas. Bref, ce lieu constituait une réserve de chasse idyllique. Le chat originel s’approcha en miaulant et ronronnant de l’humain … et l’apprivoisa instantanément.  Lorsqu’en prime il lui offrit une souris, l’humain fondit littéralement et lui servit une assiette de nourriture pour le récompenser. Le pacte était conclu : « Je m’amuse à chasser, tu me nourris ».
Car le chat adore chasser. Même gavé de boîtes industrielles, il ne résiste pas au plaisir de sauter sur un merle ou un mulot, jouer avec,  le dépecer et vous l’offrir
sans en goûter la moindre bouchée.  Le chat est donc le seul animal à se faire nourrir sans contrepartie, uniquement soucieux de son bon plaisir. Il a pour cela une arme redoutable : nul ne résiste à un chat qui a décidé de séduire.  En revanche, nul ne peut séduire un chat qui n’en a pas envie.  Il ne repousse pas violemment l’intrus, il s’éloigne avec une indifférence hautaine. Certains humains, vexés, taxent l’animal d’hypocrite.

Hypocrite ? Que nenni. Le chat est l’animal le plus franc qui soit, tourné vers son plaisir et ayant compris qu’on obtient tout par le charme. D’où son allure… féline, sa grâce naturelle, sa force comique dans certaines mimiques, sa capacité à s’approprier son univers qui cesse bientôt d’être le vôtre. On habite avec son chat plus qu’il n’habite chez vous. Les spécialistes de l’animal recommandent d’ailleurs de laisser le chat sur place si on vend sa maison : il s’adaptera mieux à un nouvel humain, destiné de toutes façons à le servir, qu’à un nouveau cadre de vie. Il suffira que le nouvel arrivant se familiarise avec les différents miaulements qui demandent « à manger ! », « ouvre la porte »,  « une caresse », et qu’il apprenne à caresser ou gratter exactement là où l’animal le souhaite, et à cesser de le faire sans se vexer lorsque celui-ci, repu de plaisir, s’abandonne à une sieste post-orgasmique.  Il n’y a pas relations plus saines : le chat aime qui lui donne du plaisir, sans aucune dépendance affective, et offre en échange un immense plaisir : celui de le regarder vivre et de le caresser.
Il se nourrit sans boulimie, par petites quantités, d’où la possibilité de le laisser seul plusieurs jours avec des provisions : il gère au lieu de s’empiffrer comme un vulgaire hamster et de mourir d’indigestion. Il est aussi capable de jeûner sans mourir : un vacancier qui l’y avait enfermé par mégarde a retrouvé son chat dans son garage après douze jours : malingre, fâché, mais vivant.  En hiver, le chat survit à des températures glacées, en été, il supporte la canicule. Il voit la nuit, organise des jeux nocturnes avec des règles extrêmement compliquées, quiconque les a observés au crépuscule peut en témoigner, et disparaît en laissant flotter son sourire dans l’espace, Alice le sait. Enfin, lorsqu’il se sait en danger, le chat organise sa défense. C’est ainsi qu’à Rome, les chats du Colisée devenaient si nombreux qu’il fût décidé de s’en débarrasser…. Plan d’urgence de séduction : le ministère du tourisme, s’avisant que les félins constituaient l’une des attractions majeures du lieu, ordonna qu’ils soient nourris et conservés. Même chose en Grèce, où les chats ornent les calendriers et les cartes postales, bénéficiant de ce fait d’une protection vétérinaire et alimentaire.  On se borne à en limiter la prolifération. Car le chat est un violent de l’amour: le pénis félin est hérissé de pointes qui s’écartent et raclent le vagin de la femelle quand il se retire, cette douleur intense stimulant l’ovulation, Dieu est quand même un sacré misogyne pour systématiquement s’attaquer au plaisir féminin (« tu enfanteras dans la douleur »).


Vénéré dans l’antique Egypte et enterré auprès des pharaons, le chat a tout pour devenir maître de l’Univers. L’
humanité peut disparaître, il survivra. Reste la question : qui choisira-t-il pour le servir ?

 



[1] [1] Informations tirées de mes observations et d’un documentaire scientifique diffusé récemment sur France 5

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise Simpère - dans Humeur
commenter cet article

commentaires

françoise 04/02/2009 12:38

Et ce chef d'oeuvre de Steve Waring "le matou revient". http://www.deezer.com/track/621755

S@m 04/02/2009 09:07

Je découvre que Dionysos en a même fait tout un album : Les métamorphoses de Mr Chat, mais c'est plutôt répétitif, différentes reprises de la même chanson pour tous les goûts.

S@m 04/02/2009 09:03

Téléphone LE CHAT A pas de velours Il vole l'amour C'est un chat On aime les lumières De la nuit Avance en dansant Souplement, doucement Va où il veut S'en va comme il peut A minuit il te suit Ce qui luit est à lui Ho! Il est sale le matou Place Pigalle Ou autour de l'étoile Pas de petits passages Pour cet enfant pas sage Et de cheminée en cheminée Voyou passionne Étrange animal Au sourire vertical Il ne sait pas quand il fait mal A minuit il te suit A midi il te fuit Oh ça y'est! n est reparti! Hou... A minuit il te suit A midi il te fuit Attends... Voilà A pas de velours On est de retour Le chat Ce voleur d'amour Viens... Allez, viens ici Viens... Viens ici petit matou Well, this is the endSur DeezerSur You Tube_______________________________________________________________
La métamorphose de Mister Chat
by Dionysos
Album: Monsters in love
Hier, j'ai parlé avec une sorcière On a discuté football et poésie, hier Puis je lui ai dit que j'aimerais qu'elle m'apprenne A kidnapper son mini-mini-mini-mini derrière. Alors elle m'a transformé en chat comme ça, Petit roux tigré, les dents cassées, Genre chat de gouttière. Depuis je me promène sur les toits Je crie "C'est moi, c'est moi Vous ne me reconnaissez pas, non ?" Même mes amis me crient "Ta gueule, le chat ! Ta gueule, le chat ! Ta gueule, le chat !" Avec ses petits airs d'arbres en fleur, J'ai eu envie de lui grimper dans les bras, voilà ! Tu aurais dû commencer par ça, Tu aurais dû te méfier de moi, Tu aurais dû arrêter de scruter la noisette Qui me sert de bouche, Te voilà avec une gueule de chat A funambuler sur les toits Avec la lune comme lampe de chevet Et personne pour te laisser rentrer chez toi.
Sur Deezer

Rozy 03/02/2009 16:20

Au Brésil, les chiens ont la préference, mais elle est belle cette chatteA bientôt

françoise 03/02/2009 10:51

à Andiamo: non seulement de l'intelligence, mais aussi un mystère. Quand je regarde Jerry ou Sympho "réfléchir", je suis trublée par l'intensité de leur concentration: à quoi pensent-elles?à SF: pour l'eau, c'est délicat. Les chats boivent naturellement peu, un chat qui se met à boire, c'estr mauvais signe, signe de blocage de reins justement. Par contre, il a besoin d'un minimum d'eau, évidemment. Mais celui dont je parle a tenu 12 jours, peut-être en léchant les parois humides du garage...à TB: OK pour la castration si tu milites contre l'excision :)à hifi: Jerry est encore jeune, mais Sympho a 14 ans, et c'est vrai qu'on ose à peine y penser...

Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture