Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 avril 2009 6 04 /04 /avril /2009 14:19

MONSIEUR LE PRESIDENT, VOUS AVEZ DIT DEVANT BARACK OBAMA QU’ON COMBAT LE TERRORISME AVEC LES ARMES DE LA DEMOCRATIE. L’UN DES PRINCIPES DE NOTRE DEMOCRATIE EST LA PRESOMPTION D’INNOCENCE. IL SERAIT BON QUE VOUS L’APPLIQUASSIEZ EN DEMANDANT AU PARQUET DE NE PLUS S’OPPOSER A LA LIBERATION DE JULIEN COUPAT, N°D’ECROU 290173, DETENU DEPUIS 141 JOURS, TOUJOURS SANS AUCUN INDICE PROBANT DE CULPABILITE














Laurence et Jean-Pierre (faux noms, évidemment) se sont mariés à vingt ans et ont eu deux enfants aujourd’hui grands.  Dans sa jeunesse, Jean-Pierre était sportif, militant syndical et beau garçon, roi du rock et du barbecue. Il s’est épaissi avec l’âge, devient plus sédentaire parce qu’il a mal au dos et lorgne moins les donzelles : comme on dit, avec les années leurs raideurs se déplacent et la vertu vient aux hommes… Laurence a passé des années à attendre son mec qui lui promettait « j’ai une réunion (ou un match, ou une répétition de théâtre) mais je ne rentre pas tard ». Il rentrait toujours plus tard que promis et la trouvait endormie. » Malgré tout, ils s’entendent bien et ont la complicité que forgent les années et les obstacles franchis ensemble.

Vers la cinquantaine, Laurence a traversé une période acariâtre où elle en voulait au monde entier d’avoir « gâché sa vie à faire la bonne pour toute la famille » et se disait tentée de tout plaquer. Son mec ne la touchait quasiment plus depuis cinq ans. « Ca te manque ? » -Penses-tu ! Après tout ce temps, je connais ses façons par cœur et je n’en ai pas plus envie que lui.  –Alors ne râle pas, puisque ça ne te manque pas, et cesse de ronchonner après lui. Il n’est pas parfait, toi non plus, mais il a plein de qualités : gentil, cultivé, accueillant... – Avec les autres, pas avec moi, maugréait-elle. »  Je priais pour qu’elle prît un amant, subodorant le bien que ça lui ferait.

Dieu est mon pote. Il mit Laurence sur la piste d’un forum Internet où elle conversa avec un gars sympa, qui, divine providence, habitait la même région qu’elle.  Ils devinrent copains, elle faisait de la gym et des randonnées avec lui, mincit, se muscla et devint lumineuse parce que cet homme la faisait rire et la trouvait belle. On est comme ça, les filles, ça va sans dire qu’on est belles et que vous nous aimez, mais faut nous le dire !!!

Les deux copains devinrent amants, et Laurence découvrit que son corps qu’elle croyait endormi n’avait rien oublié du plaisir. Cela la rendit aimable, joyeuse, tant et si bien qu’un jour où Jean-Pierre la traitait de « ma vieille » avec affection mais maladresse, elle rétorqua : « Pas si vieille, puisque j’ai un amant. » Envie de le dire, de partager sa joie, de ne pas mentir. Jean-Pierre fût effondré. « Tu me trompes ! Tu vas me quitter ! » Non, elle ne le trompait pas, disait-elle, puisqu’elle le lui disait, et elle ne voulait pas non plus le quitter parce qu’elle aimait vivre avec lui. « Ca fait tant de temps que tu ne me regardes plus, toute ma jeunesse je l’ai passé à t’attendre, j’ai juste envie d’exister un peu par moi-même ».

Tout de même, la pilule était rude à avaler, tant et si bien qu’au dîner dominical suivant, Jean-Pierre, bizarrement, ne put s’empêcher d’annoncer à ses enfants sur un ton dramatique : « Les enfants, figurez-vous que votre mère a un amant. » Il s’attendait à les consterner, à les mettre de son côté, mais la fille cadette applaudit : « C’est vrai ? Ce que je suis contente pour toi, maman ! D'ailleurs je te trouve très en forme ».  –Comment,  dit le père, tu trouves ça bien ? » Le fils sourit : « Papa, qu’est-ce que ça t’enlève que maman se fasse un peu plaisir ? Tu vas y gagner : au lieu de ronchonner, elle est toute gaie, toute jolie. P’têt même que tu vas retomber amoureux d’elle, avec ses yeux qui brillent. »

J’ai repensé à cette histoire- pour l’essentiel authentique même si, comme d’hab’ et par discrétion je l’ai réécrite à ma façon- en écoutant les résultats du G20. Quel rapport sexuel ou non entre les deux ? La capacité à changer de logiciel de pensée.  Dans le logiciel du père, la liaison de Laurence était forcément un drame, alors même que dans la réalité- que lui a montrée le fils- il n’y perdait rien et avait même à y gagner s’il consentait à sortir du schéma « cette femme est à moi, même si je ne m’en sers pas. » (C’est une expression, n’allez pas me traiter de macho J)

Eh bien, à ma grande déception, le G20 n’a pas d’un iota changé de logiciel de pensée. Que proposent-ils ? De donner des milliards aux banques et aux entreprises qui ont failli, de relancer la consommation qui devrait au contraire être réduite dans les pays riches pour que les autres puissent accéder au minimum décent, de soutenir  le secteur automobile dont il est pourtant évident qu’il est obsolète, comme en leur temps ont disparu les maréchaux-ferrants ou les allumeurs de réverbères, d’augmenter les dépenses militaires (ça, c’est au sommet de l’OTAN) pour lutter contre le terrorisme, alors que depuis dix ans qu’on dépense des milliards militaires à cette fin, le terrorisme ne cesse de progresser.  Vous aurez aussi remarqué que les problèmes écologiques,  cruciaux durant le Grenelle de l’Environnement, ont été totalement occultés pendant ce G20, alors que les questions de l’eau, de la démographie galopante et du dérèglement climatique nous tuerons plus sûrement qu’une baisse de la consommation et une réduction- limitée- du niveau de vie des plus aisés.

Bref, le G20 cherche à colmater les brèches d’un système en faillite mais familier, au lieu de changer son logiciel de pensée pour voir la réalité en face. Quel dommage, alors que tant de besoins élémentaires ne sont pas satisfaits et qu’il reste tant à inventer et à découvrir au niveau des énergies, de la médecine, de l’architecture, des moyens de transport… de ne même pas imaginer que des cerveaux d’ingénieur et d’ouvriers automobile peuvent se recycler en ingénieur et ouvriers de biens utiles et non destructeurs.

Troquer le sexe à piles contre un sexe à énergie solaire, par exemple.

 


Sont beaux, hein? Ce sont mes plus jeunes nièce et neveu... pour qui j'aimerais un monde plus doux.

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise Simpère - dans EROS
commenter cet article

commentaires

François Granger 11/04/2009 21:42

;-)

françoise 11/04/2009 19:19

à françois granger: mille fois d'accord avec toi, je me sus laissaée contaminer par le langage informatique qui parle de communautés pour des gens qui n'ont aucun lien si ce n'est d'aller sur les mêmes sites, et ne disent plus "j'aimerais mieux vous connaître", mais "je vais vous googlleliser". Changer de logique est le vrai terme. Toute pensée, même celle d'un fou, a une logique. Pour sortir du capitalisme qui a prouvé sa folie, il faut changer de logique de pensée, sortir de cette logique absurde du fou qui en veut toujours plus sur une planète limitée. Et pour sortir de la planète crimes passionnels et drames de la jalousie, il faut sortir de la logique contes de fées qui confond possession et amour et croit que mourir d'amour est follement romantique. Merci de m'avoir rappelée à mes devois linguistiques :)

François Granger 10/04/2009 21:57

Bon, je craque !Cette expression "changer de logiciel" est une des plus stupides du moment. La pensée est l'activitée la plus noble et la plus créative qui soit. Un logiciel est l'objet le plus stupide et le moins créatif qu'on puisse trouver. La conception du logiciel est une création. Mais le produit de cette création est figé, mort. C'est un peu comme si on disait "on a changé la déco". Le décorateur peut être génial, le fruit de son travail est un objet figé.Aïe, j'ai l'impression de pas être très clair. Mais tant pis, je sais que tu essayeras de comprendre ;-)

ambre 07/04/2009 09:25

oui ils sont beaux ces enfants, et le monde futur sera plus doux grâce à des gens comme vous

Michel Ancelin 07/04/2009 00:30

Indépendamment du triste G20, l'histoire de Laurence et Jean-Pierre m'a bien réjoui: j'ai un ami qui a vécu l'inverse... La vie  amoureuse se rit de la jalousie si elle est vivante, non ? Et puis faire rire une femme est une arme infaillible pour qu'elle vous tombe dans les bras : cela m'est arrivé souvent; malheureusement,(ou heureusement) après quelques années elles ont mal à la mâchoire à force de se tordre et s'en vont ailleurs reprendre leur souffle.

Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture