Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mai 2009 4 28 /05 /mai /2009 12:20

Elle est gratinée la gueule de l’emploi, surtout quand elle a celle de  Frédéric Lefebvre, le roi des énormités. http://www.dailymotion.com/video/x91i4c_le-best-of-de-frederic-lefebvre_news . Dernière en date : « Et pourquoi les gens en congé de maladie ou de maternité ne continuerait pas à travailler, hein ? C’est pas parce qu’on a la jambe cassée qu’on peut pas faire marcher son cerveau ! » C’est sûr, même que la majorité des gens qui ont une jambe cassée doivent avoir plus de comprenette que le Lefebvre qui, lâchement, prétend vouloir favoriser le télétravail  sur la base du volontariat! Non mais, tu te fous de notre gueule ? Commence à favoriser le télétravail pour les bienportants qui ont tant de mal à le faire admettre à leur employeur, persuadé qu’un salarié qu’on ne surveille pas est forcément un fainéant qui va se la couler douce.  Donc, Lefebvre pas utile, arrête de nous prendre pour des crétins !

Par ailleurs, je ne sais pas si tu as déjà accouché, mais je peux t’assurer que c’est fatigant, et qu’après la naissance la mère, surtout si elle allaite et ne peut déléguer, dort très peu et passe sa journée à s’occuper du bébé : changer six fois les couches, câliner, promener, aller chez le médecin… C’est même le but du congé de maternité : favoriser la création du lien mère/enfant et un début de croissance harmonieux, deux conditions essentielles pour l’équilibre futur du gamin.  Tu crois pas que c’est important, à l’heure où on constate que des enfants de plus en plus jeunes sont déboussolés ? On fustige la violence à la TV (qui a sûrement un rôle) le laxisme des enseignants (à qui, depuis des lustres on  interdit de punir les élèves et, s’il le font, les parents portent plainte, génial pour l’autorité du prof !) et la démission des parents. Mais c’est quoi, la démission des parents, si ce n’est leur addiction au travail, soit involontaire lorsqu’ils pointent à 6h du mat’ et rentrent à 20h après deux heures de transports, stressés, humiliés et peu disposés à écouter leur môme, soit volontaire quand ils sont tellement accros à leur merveilleux petit pouvoir de faire chier les autres au nom de « l’entreprise » (ce qui ne les empêchera pas de se faire virer comme les autres le jour venu mais en attendant ils bichent de leur statut social) Comme m’a dit l’un d’eux d’un air dédaigneux un jour où je parlais en réunion de parents d’élèves du temps nécessaire à l’éducation d’un enfant : « Vous avez bien du temps à perdre ! Moi quand je pars le matin mes enfants dorment encore, quand je rentre le soir ils sont déjà couchés. » Ca vaut le coup de faire des gosses dans ces conditions. C’est pour quoi au juste ? Un élément de standing : ma voiture, ma maison, ma rolex, ma femme, ma maîtresse et mes gosses ? Mon cul, oui !  Donc voilà, Lefebvre : le congé de maternité, c’est indispensable, et le congé de maladie, ça sert à se soigner. La santé n’a pas de prix dit-on, mais toi tu trouves évidemment qu’elle coûte trop cher et que ces feignants de salariés doivent la financer eux-mêmes en travaillant pendant leur congé. Quand je pense qu’on s’est indignés que les chinois fassent payer à la famille les balles qu exécutent un condamné à mort…  Ca n’a pas de rapport ? Si, ça en a un : l’arrogance et le mépris des gens de pouvoir.

Car le vrai problème c’est cela. L’idée qu’ils ont que les citoyens sont dans l’ensemble une charge. D’ailleurs, on ne parle plus de cotisations sociales avec l’idée de partage que ça impliquait, mais de charges pour l’entreprise, en oubliant au passage que les salariés en  paient aussi. On ne parle plus de salariés mais de « masse salariale » qu’il faut réduire. Nous devenons des variables d’ajustement d’une société qui creuse les inégalités et méprise ceux qui n’ont pas de rolex à 50 ans.  On vous parle de « partenaires sociaux » en oubliant qu’un partenariat suppose l’égalité des parties alors que la base du contrat de travail est le « lien de subordination du salarié à l’employeur ». Conclusion : toute « réforme » qui prétend se faire sur la base du volontariat des salariés est une escroquerie. On l’a vu avec le « Travailler plus pour gagner plus » : des heures sup’ ont été imposées à des gens qui n’en voulaient pas, puis, avec la crise, des salariés qui souhaitaient en faire se sont vus répondre que c’était impossible. CQFD.

L’amendement Lefebvre a été rejeté en commission, mais ce pittbull législatif ne lâche pas le morceau, il a dit qu’il y reviendrait. Plus grave : il est porte-parole de l’UMP, ami de NS depuis plus de 25 ans. Ce qui signifie qu’il est la voix de son maître. Et que son maître l’envoie au front tester la capacité de réaction du citoyen. NS, d’après le Canard Enchaîné, a terriblement peur de la révolution : « Les français ont coupé la tête à Louis XVI et sa femme était aussi une étrangère » aurait-il dit. Délicat pour Carla, cet homme est irrésistible. Il teste donc et jubile quand nul ne réagit ou quand « les manifestations ne se voient pas ».  Il veut voir jusqu’où il peut aller, jusqu’où la soumission va supporter l’inacceptable. Frédéric Lefebvre n’est qu’un missile, la mise à feu est ailleurs.

 

Conclusion idéale à ce billet, puisqu’il est libéré aujourd’hui, cet extrait de l’ITV de Julien Coupat recueillie par Isabelle Mandraud et Caroline Monnot, le monde, 24/05/09)

Il n'y a pas d'"affaire de Tarnac" pas plus que d'"affaire Coupat", ou d'"affaire Hazan" [éditeur de L'insurrection qui vient]. ..Ce qu'il y a, c'est, devant nous, une bifurcation, à la fois historique et métaphysique: soit nous passons d'un paradigme de gouvernement à un paradigme de l'habiter au prix d'une révolte cruelle mais bouleversante, soit nous laissons s'instaurer, à l'échelle planétaire, ce désastre climatisé où coexistent, sous la férule d'une gestion "décomplexée", une élite impériale de citoyens et des masses plébéiennes tenues en marge de tout. Il y a donc, bel et bien, une guerre, une guerre entre les bénéficiaires de la catastrophe et ceux qui se font de la vie une idée moins squelettique  La servitude est l'intolérable qui peut être infiniment tolérée. Parce que c'est une affaire de sensibilité et que cette sensibilité là est immédiatement politique (non en ce qu'elle se demande "pour qui vais-je voter ?", mais "mon existence est-elle compatible avec cela ?"),


 


Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise Simpère - dans CHANGER
commenter cet article

commentaires

jean-marc 02/06/2009 08:13

J'ai mis ce poéme en ligne chez toi pour deux raisons : la première, tu es une continuatrice, à ta façon du sujet de  ce poème. Je pense cela à te lire et  à t'avoir écouter sur France Inter, tôt le matin -il n'y a pas longtemps. Et puis, c'est aussi une réponse d"un ancien de ta "coorporation" de gens de lettres, de mots et de vie à ton questionnement sur tes soucis éditoriaux. Je trouve plus à sa place une réponse d'écrivain, que la mienne, même si elle est de toujours d'écouter la petite voix de son coeur.

françoise 01/06/2009 15:24

à tous: ça réconforte de voir que je ne suis pas la seule en colère! à Jean-Marc: beau poème de Neruda. Et oui, j'étais sous le soleil, quel bonheur!

jean-marc 31/05/2009 15:56

Serais tu sous le soleil exactement ?

nicocerise 29/05/2009 13:16

Tu cible juste concernant le télétravail qu'il faudrait favoriser plutot que d'imposer au salarié des heures de transport couteux at harassant. Il vient d'un coup de saboter le télétravail en faisant de cette modalité un outils de régression sociale.Pour les minuscules, aujourd'hui c'est ce qui est écrit en tout petit qu'il faut lire.

Tant-Bourrin 28/05/2009 20:30

Précarisation, pressurisation, humiliation, détricotage progressif du code du travail... Ah oui, en effet, elle n'est plus très belle, la gueule de l'emploi salarié ! :~(

Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture