Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juillet 2009 2 21 /07 /juillet /2009 19:16

Ce type, par ailleurs sympathique, a travaillé plus pour gagner plus et voté NS pour ses idées, celles qu’il fallait « moderniser la France » et en finir avec l’assistanat. Sauf que dans sa boîte, aujourd’hui, on licencie plus facilement qu’on ne fait d’heures sup’. Il s'est d’abord vu imposer des vacances non souhaitées « à prendre sur ses RTT », pour passer une période de baisse d'activité de l'entreprise, puis on lui a imposé l’an dernier du chômage partiel entre Noël et Jour de l’an. Ensuite, il a perdu deux collaborateurs, licenciés, dont il a récupéré la charge de travail… mais pas le salaire, of course. Résultat : en période de surchauffe, il bosse deux fois plus qu’avant, voire trois, sans un centime de plus. Et en cas de chômage partiel, il gagne moins.

Un autre applaudissait des deux mains à l’idée de travailler jusqu’à 65 ans et plus, vu que « c’est normal parce qu’on vit plus longtemps qu’avant. »  Lui aussi trouvait les « réformes » logiques et sensées, et les réticences des travailleurs « une manifestation de la propension maladive des français à refuser le progrès ». Comme il a commencé à bosser à 27 ans, après de longues études et deux ans aux USA en stage payé sur place mais non comptabilisé pour sa retraite, travailler jusqu’à 67 ans lui permettra d’avoir 40 annuités pour sa retraite. Sauf qu’il aura 67 ans seulement en 2017, à un moment où il faudra totaliser au moins 43 annuités pour bénéficier d’une retraite à taux plein.  Cette réforme, a priori justifiée par l’évolution démographique, va donc permettre de diminuer les retraites sans le dire, juste parce que les gens auront du mal à totaliser le nombre d’annuités exigées, surtout à une époque où les carrières ne sont plus linéaires.

Quant à l’augmentation de l’espérance de vie, sera-t-elle durable ? Les centenaires d’aujourd’hui sont les survivants de deux guerres et d’épidémies de maladies infectieuses sans antibiotiques, autant dire des costauds.  Aujourd’hui ce sont surtout les maladies de civilisation liées au mode de vie qui tuent: diabète, cancers, maladies cardiovasculaires, stress.  Entre 65 et 74 ans, 45,6 % des décès sont dus à des tumeurs, contre 29,9 % entre 75 et 84 ans (Insee, janvier 2009). En outre, l’espérance de vie à la naissance est de 77,5 ans pour les hommes et 84,3 ans pour les femmes, mais l’espérance de vie en bonne santé n’est respectivement que de 62 ans et 64,5 ans.

Tiens, justement : le cadre au long cours qui aurait dû travailler jusqu’à 2017 pour avoir une retraite même pas complète  a de gros problèmes de santé ( arythmie cardiaque et  maladie oculaire) et va devoir s’arrêter. Il a 59 ans, il va essayer de tenir jusqu’à 60 ans en arrêt maladie, puis prendra sa retraite avec 33 annuités validées seulement… Ca ne fera pas lourd.

Ce qu’on appelle aujourd’hui « réforme » au nom du « progrès » et du « monde qui change » peut sembler logique sur le papier, voire réaliste. Mais face à la vie qui n’est ni logique ni tranquille,  ça équivaut à éliminer les plus faibles au mépris de la solidarité. C’est un choix. Politique. Il faut le dire clairement. Pour que chacun sache où cela mène avant d’y être personnellement confronté, comme les deux ci-dessus qui se croyaient à l’abri.  Ca n’arrive pas qu’aux autres.

(Bonnes vacances quand même, hein !)

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise Simpère - dans CHANGER
commenter cet article

commentaires

O. 25/07/2009 16:45

Très juste et bonnes vacances

jm 23/07/2009 07:31

pardon de sfautres, mais mal réveillé et c dur d'arriver à publier, il faut s'y reprendre à plusieurs fois. Over a des difficultés à digérer la masse de nouveaux blogs des anciens d'Orange.

jm 23/07/2009 07:29

Chère Françoise,Vous dîtes pas très sexe ? Laissez moi jouer de la topique de comtoir car j'ai l'impression que nous vivons une société avec un moi tout petit, un surmoi inexistant ( ou si faible) et avec un 
ça
 démesuré.C'est clair 68 a fait éclater le société de beaucoup de ses archaïsmes, mais c'est l'anarcho-libéralisme qui en a surtout profité. La plupart des gens n'étaient pas préparé a assumer leur liberté et ont été happer par la société de surconsomation qui leur a été dispensé. Un exemple, en rurale, on nous promet une méga taxe carbone, on nous a tué le petit commerce à échelle humaine pour nous engluer les maxi surfaces à 40 bornes de chez toi ! Lie de débauche du 
ça !
Et j'ai peur par les assaut actuels contre la culture que cela dure ncoreun peu beaucoup. On favorise la réctation à l'école au dépend de la création oétique ... on apprend les jeunes esprit à retenir un slogan commercial, pas à produire une vie digne et libre.68 est a réinventer, encore et encore. La Commune, aussi.On nou a proposé de travaillé sur nos lits de maladie. J'étais étonné qqu'on nous demande pas d'emporter du travail en vacances. Pourtant, ne prévoit on pas un boom du chômage dès septembre. Ah oui mais c'est pas la politique économique qui estesponsable, c'est la crise. De vrai marchand de lessive ces politiques.Allez, oui bonnes vacances, moi c'est une semaine en Haute Vienne là, au pays de la résistance, en tout temps et toute époque.

jm 23/07/2009 07:29

Chère Françoise,Vous dîtes pas très sexe ? Laissez moi jouer de la topique de comtoir car j'ai l'impression que nous vivons une société avec un moi tout petit, un surmoi inexistant ( ou si faible) et avec un 
ça
 démesuré.C'est clair 68 a fait éclater le société de beaucoup de ses archaïsmes, mais c'est l'anarcho-libéralisme qui en a surtout profité. La plupart des gens n'étaient pas préparé a assumer leur liberté et ont été happer par la société de surconsomation qui leur a été dispensé. Un exemple, en rurale, on nous promet une méga taxe carbone, on nous a tué le petit commerce à échelle humaine pour nous engluer les maxi surfaces à 40 bornes de chez toi ! Lie de débauche du 
ça !
Et j'ai peur par les assaut actuels contre la culture que cela dure ncoreun peu beaucoup. On favorise la réctation à l'école au dépend de la création oétique ... on apprend les jeunes esprit à retenir un slogan commercial, pas à produire une vie digne et libre.68 est a réinventer, encore et encore. La Commune, aussi.On nou a proposé de travaillé sur nos lits de maladie. J'étais étonné qqu'on nous demande pas d'emporter du travail en vacances. Pourtant, ne prévoit on pas un boom du chômage dès septembre. Ah oui mais c'est pas la politique économique qui estesponsable, c'est la crise. De vrai marchand de lessive ces politiques.Allez, oui bonnes vacances, moi c'est une semaine en Haute Vienne là, au pays de la résistance, en tout temps et toute époque.

reynald 22/07/2009 14:19

Chère Françoise,                        augmenter l'âge de la retraite sans augmenter celui de la mise au rancard quasi automatique entre 55 et 59 ans, a un sens bien réel, bien terre à terre: Diminuer les retraites, mais comme les français seraient capables de râler, il suffit d'emballer le cadeau merdeux avec un beau papier et un beau compliment et le peuple est content. Depuis le temps que la droite gouverne la France et que le peuple vote pour elle, j'en viens à partager l'avis de de Gaulle sur les franchouillards...Pour quelle obscure raison les syndicats ne revendiquent-ils pas la restitution des 10% du PNB qui ont été volés à la masse salariale au profit des rendements de capitaux? Ce vol, c'est 8 Euros par jour et par personne. Et pourquoi ne réclament-ils pas des sanctions à l'encontre des boîtes qui licencient en distribuant des masses de dividendes? La réponse est peut-être dans le fait que le pouvoir ne met pas en cause les privilèges du personnel des syndicats. Enfin, pas ENCORE en cause, Parce que lorsque toute contestation sera détruite, le Prince n'aura plus personne à ménager.Bonnes vacances tout de même, avant qu'elles ne suivent le sort des dimanches...AmitiésReynald.

Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture