Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 septembre 2009 2 22 /09 /septembre /2009 14:36

Dans les salles d’attente, on trouve des magazines périmés. Rien de tel pour évaluer ce qui défraie aujourd’hui la chronique à l’aune de ce qui l’a défrayée hier.

Au final, la grippe aviaire  a frappé davantage les plumes de canards, alias les journalistes, que les volatiles palmipèdes qui devaient en mourir.  Gageons que le ramdam autour de la grippe H1N1 nous paraîtra avec le recul- et même dès à présent- un vacarme médiatique, qui aura malheureusement coûté quelques centaines de millions d’euros, entre les spots TV, les colloques et l’achat de 94 millions de doses de vaccins dont la plupart nous resteront sans doute sur les bras, tout comme le stock de brumisateurs stockés en prévision d’une canicule 2004… qui n‘a pas eu lieu. D’ailleurs, pourquoi de coûteux brumisateurs alors qu’un gant de toilette humide rafraîchit parfaitement ?

Que sont devenus les engagements du discours de Toulon de novembre 2008, où NS jugeait indispensable que l’Etat intervienne dans l’activité bancaire y compris en prenant des participations dans le capital des banques, et affirmait vouloir sanctionner les dirigeants bancaires qui avaient failli ?

Qu’est devenue la fusion  UNEDIC/ANPE  en Pôle Emploi unique, présentée comme la voie vers plus d’efficacité ? Une usine à gaz au bord de l’explosion.  

A quoi ont servi les dizaines de lois votées depuis fin 2006 ? Plus de la moitié, y compris celles votées en urgence, ne sont pas appliquées, faute de décrets d’application.  

Quid de l’affaire de l’Arche de Zoé sur laquelle toute la lumière devait être faite car elle comportait bien des zones d’ombre ? Tombée aux oubliettes,  tout comme les peines de prison et amendes prononcées contre les protagonistes dont on ne sait toujours pas s’il s’agissait d’humanitaires quelque peu allumés, d’escrocs à l’adoption ou d’intermédiaires manipulés.

Dérisoire, le slogan « travailler plus pour gagner plus »  quand au rythme des licenciements actuels on serait bien content de simplement travailler comme avant pour gagner autant qu’avant. Oublié le dispositif d’heures sup’ défiscalisées et exonérées de charges, qui n’a pas amélioré d’un iota le pouvoir d’achat des français mais a creusé le déficit du budget et des organismes sociaux.

Quel bilan de la lutte contre la délinquance, sinon que le karcher et la tolérance zéro prônés en haut lieu n’ont pas empêché la violence et les incivilités de progresser, malgré une présence policière aussi voyante que pesante ? 

Et la démocratie irréprochable prônée par le candidat à la présidentielle NS ? En contradiction absolue avec la réforme de la justice qui supprime le juge d’instruction, confiant l’initiative d’ouvrir une enquête au Parquet, qui dépend du Ministère de la Justice. Quel bel outil pour enterrer les affaires gênantes alors qu’il aurait été si simple, pour suppléer la réelle solitude du juge d’instruction, d’instituer une instruction collégiale de magistrats indépendants.  

Quid des libertés publiques enfin, quand le refus de se prêter à un prélèvement ADN est passible d'une amende de 15 000 euros, autant dire dissuasive? Les tests ADN pour le rapprochement des familles immigrées ne seront pas appliqués, et NS lui-même les a estimés stupides et inutiles, mais il n’étend pas cette clairvoyance à tous.  On prélève à tout va, plus seulement sur les criminels sexuels ou le grand banditisme, mais chez les manifestants, les syndicalistes,  les empêcheurs de se résigner en rond…  Ca coûte très cher, ça ne sert à rien, on fiche des gens qui ne sont pas délinquants (manifester est un droit dans notre pays) mais cela relève d’un désir de contrôle quelque peu maladif.




Heureusement, pour se remonter le moral, on déniche aussi sous la pile de vieux, très vieux magazines people, ceux du temps où les frasques de Stéphanie de Monaco et les amours de Charles et Camilla (http://fsimpere.over-blog.com/article-7079356.html ) mettait de la légèreté et de la passion dans le protocole pesant des monarchies royales ou républicaines, transformant une princesse en chanteuse d’un improbable « Ouragan ». Aujourd’hui, c’est la chanteuse qui se prend pour une princesse.

 

 


 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise Simpère - dans Humeur
commenter cet article

commentaires

françoise 08/10/2009 18:22


coucou me revoilou!
à Daniel: je suis allée sur votre blog, je n'ai pas trouvé.
à Danielle: je suis assez d'accord avec vous, beaucoup des gens qui disent "yaka, fokon" ne voient que tout près de leur porte...


danielle 03/10/2009 09:25


pour philippe d'un coup j'ai peur :Quant à une lutte efficace contre la délinquance et les nombreuses zones de non-droit, cela suppose une prise de conscience, une volonté politique et des moyens
qu'au moins 60% des Français considéreraient comme fascistes" ...euh vous prônez quoi pour les jeunes délinquants : maison de redressement, prison dès 12  ans, tabassage par la police ... bon
cette mesure n'est pas révolutionnaire zut, .d'autre part avez -vous déjà été dans un anpe, avez vous déjà chercher un emploi, avez vous cotôyez des personnes ou avez vous vécu dans une cité ?
personnellement je pense que toutes ces personnes qui cherchent du travail et qui n'en trouvent pas , et qui en plus font preuve de violence devraient être mattraqués un peu plus souvent, ça c'est
une bonne solution en effet, mais celle de réflechir non ça n'en est pas une autre;;


daniel3 24/09/2009 19:33



Bonjour
Je vous ai tagué en couleur et en toute amitié sur mon dernier article !
à vous de jouer (si vous le voulez bien, bien sûr !)
bonne nuit à vous !


Amicalement - daniel




françoise 24/09/2009 18:10


à eynald: heureusement il y a de moins en moins de dupes. 60% des français n'ont pas peur de la grippe H1N1, ce qui est méritoire après une tel matraquage.
à SF: quoi, Caroline divorce? Que fait la police?
à JM: c'est pur ça que j'aime garder de vieux journaux, c'est instructif.
A TB et Andiamo: heureussement il ya Blogbo!
à Philippe: allons, vous savez bien que malgré "les caisses vides" l'Etat a trouvé 800 millions d'euros à prêter aux banques sans garanties ni contrepartie, juste pour relancer l'activité non pas
économique mais financière, avec succès d'ailleurs. La bourse repart à la hausse et affiche son euphorie tandis que l'économie qui produit ne produit plus que des chômeurs. Libre à vous d'estimer
que ce modèle de société qui enrichit une minorité et détruit la planète et l'équilibre social est merveilleux, mais ne faites pas semblant de croire que la pauvreté et les licenciements sont la
faute des pauvres et des chômeurs. Ils sont le résultat d'une politique volontariste. Quand à la république bananière marxisante... j'imagine la tête de NS s'il savait que vous le croyez
communiste! Vous risquez d'être fiché, faites gaffe.
à Philippe et Seb: je plaisantais e feignant de croire que la police pouvait résoudre la violence et la délinquance. Elle a un rôle régulateur et préventif à jouer, certes, mais sans améliorer les
conditios sociales (logement, travail, éducation) c'est inutile.
à Reynald: décidément, on se retrouve souvent d'accord.
à jm: un jour je raconterai pourquoi j'ai quitté mon poste de journaliste. J'ai gardé les archives :)


jm 24/09/2009 10:12


Bon ma deuxième année n'a plus voulu de moi et me voilà parti en mer. Quand je rentrais en métropole, la presse était vielle, mais ne semblait ne jamais changer, c'était stupéfiant cet te
impression. Queque fut la durée de l'absence, une semaine, 2 ou 3 deux mois, six mois, en revenant, c'était comme les séries télévisées, les épisodes défilent mais pas l'histoire. Au fianl je
préfèrais les romans. Plus tard, dans la salle d'attente d'un psuchiatre, il y avait un journal dont j'ai horreur: Paris match, les gens venait chez lui et les titres étaient horribles, sur la
guerre, les attentats, les meurtres ettout ceci mêlangés aux people et au fric, j'ait toujours trouvé le fonctionnement de ce journal comme un mauvais porno.

Cependant je trouve le boulot de journaliste passionnant. Je l'ai fait localement  un temps, jusqu'à ce qu'on me dise que mes papier faisait trop magazine et pas assez people rurale, ils
voulaient que du style : "t'as ta gueule dans le journal, tu achètes", pas de l'informatif, ça il s'en foutaient même si les lecteurs l'appréciaient et le disaient ouvertement ....la presse
maintenant, c'est ce petit chien, enfi presque toute la presse ...



Alors chère Françoise, vous qui les pratiquez de près ces maisons ? Que pensez vous de cette attitude qui consiste en de drôle d pratiques perverses, perverses car en vrai ce serait quand même plus
chouette, non ?


Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture