Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 novembre 2006 3 01 /11 /novembre /2006 13:17

J’aime bricoler mes robinets (jouissance ineffable d’extraire du siphon avec une tige et une vieille brosse à dents un amas de cheveux glaireux et de voir à nouveau couler l’eau du lavabo !), Je suis la reine du monde quand j’arrive à juguler une fuite ou réparer ma chasse d’eau.

 

Mais parfois les tuyaux ont raison de moi et alors j’appelle MON plombier. MON, comme j’ai aussi MON peintre,  en raison de la fidélité que je voue à ces deux artistes, le mot est venu sous mes doigts plus naturellement qu’arti sans .

 

On   se connaît depuis plus de quinze ans. Je le répète, je suis tendance longue relations…

 

L’amitié a du bon. Alors que tant de gens attendent le plombier comme le Messie à la différence que le Messie, un jour, a fini par venir (merci maman pour ce mot d’esprit qui me fait toujours rire !)  le mien était chez moi dès le lendemain de mon appel. Et là, magie absolue : il ausculte, fait couler l’eau, inspecte les tuyaux, démonte la chaudière, réfléchit… et l’installation rebelle à mes tentatives de réparations comprend qu’elle a affaire à celui qui sait. En moins de deux heures, le chauffage ronronne, les tuyaux ne fuient plus, le robinet se ferme docilement.  Pour qui a connu une seule fois un dégât des eaux chez lui, le plombier est un magicien.

 

Le mien est aussi philosophe : Iranien ayant fui la guerre Iran/ Irak ce qui l’a vacciné de bien des déclarations d’ hommes politiques lorsqu’il a vu des armes vendues dans les deux camps par les mêmes marchands d’armes, il a appris la plomberie d’abord, le français ensuite, et le parle aujourd’hui non seulement fluently mais philosophiquement. Eh oui. Il lit Nietzsche,  Zarathoustra lui est plus intime qu’à bien des philosophes de chez nous, et il a sur la vie le regard tolérant et lucide qu’ont ceux qui ont beaucoup voyagé, beaucoup lutté, beaucoup écouté. Bref, j’adore mes problèmes de plomberie, car je sais que leur résolution ira de pair avec une belle leçon de vie.

 

Avec MON peintre, idem : on parle de la vie, du monde qui va de travers, des femmes et des hommes , de l’amour et de ses pièges. Il m’explique comment faire un bel enduit, je lui demande jusqu’à quand garder tel ou tel solvant, on se met d’accord sur les couleurs qui me plaisent, et quand il a fini les travaux, il m’offre un poster de Matisse, parce qu’il pense que ça ira bien chez moi. Effectivement.

 

La place manque, je ne vous parlerai pas du médecin qui nous soigne depuis 18 ans, ni de mes voisins pompiers qui à l’occasion donnent un coup de jet à ma voiture en même temps que sur leur camion, juste  parce qu’on se parle depuis 18 ans aussi… C’était juste histoire de dire qu’avec les gens, comme avec tout le reste, il faut donner du temps au temps. Et que même si SOS-plomberie, SOS médecins ou SOS-pizza ont du bon,  ce ne sont que des speed dating, pas des rencontres.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise Simpère - dans Humeur
commenter cet article

commentaires

françoise 02/11/2006 12:49

Eh oui, dans le monde merveilleux des nouvelles technologies on peut parler à des gens partout dans le monde mais on ne connait pas son voisin de palier. Un ami fervent utilisateur de sites de rencontres sur le Net me disait combien il était surpris qu'après des semaines d'échanges électroniques, 8 sur 10 des femmes qu'il "rencontrait" ainsi refusait un contact réel. Quelques-une parce qu'eles avaient peur de se montrer dans leur réalité, conscientes de s'être jusqu'ici quelque peu optimisées :), mais d'autres, assez nombreuses, avouant que ce qu'elles aimaient était cette sensation d'abondance (comme dans un hypermarché), le plaisir de recevoir plein de messages et de se sentir reines du monde, mais qu'en fait elles n'avaient pas vraiment envie d'une rencontre réelle.
PS. A ceux ou celles qui me diront "et toi, tu tchatches bien aussi sur écran ? Je répondrai "certes, mais je transforme beaucoup de contacts virtuels en rencontres réelles."

Lung Ta 02/11/2006 12:08

Et le speed dating de la rencontre, de la plomberie, de la peinture ou de la médecine, reste encore une rencontre avec UNE personne, mais c'est déjà dépassé
maintenant c'est au mieux une voix au  téléphone (services dits de "clients" en fait qui sont surtout services aux actionnaires, puisque compression et réducion de personnels au lieu d'avoir des agences un peu partout, on a de un  à  4 "call-center"  pour la France) et au pire la BORNE ! (pour prendre son ticket de train, de cinéma, d'autoroute)
Dieu (qui s'en fout sûrement complètement car cela fait longtemps qu'il a externalisé ses services "terriens") merci il faut encore des mains pour souder, réchampir, ausculter voir en serrer d'autres ...
bises

Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture