Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 novembre 2006 1 20 /11 /novembre /2006 19:53

« Reproduisez une carte du monde en pointant les régimes autoritaires et corrompus et vous aurez celle de l’implantation planétaire de la grande distribution »

De qui cette forte phrase ? De Ezzedine El Mestiri- qui a connu de l’intérieur la grande distribution- dans le Nouveau Consommateur.

 Excellent cru que ce numéro 17, daté novembre/décembre avec entre autres:  -un dossier sur le commerce équitable qui existe en France depuis plus de 30 ans, représente aujourd’hui 0,1% des échanges mondiaux, soit peanuts… mais 25% du café de Bolivie, ce qui commence à signifier quelque chose.

 

-des idées pour fêter Noël  dans le plaisir et les délices, avec des produits éthiques et polluant le moins possible, des idées de cadeaux et des adresses qu’on ne trouve guère ailleurs. 

-La question posée par Bernard De Boischevalier, fondateur de Solidarmonde : « Quel niveau de compromis peut-on accepter dans un monde non idéal ? »  

- et mon humeur en page 81 :« L’étrange planète de la France d’en haut » avec une autre question fondamentale : « Le pouvoir, jouissance ô combien solitaire rendrait-il vraiment sourd ? » 

 

« Pourquoi ne pas déverser des déchets toxiques dans les pays du Sud, puisque de toute façons ces gens ne vivront pas assez pour développer un cancer> ? »  Cette intéressante remarque est de Lawrence Summers, il y a une dizaine d’années quand il était vice-président de la Banque Mondiale. (cité dans « Sciences-Frontières, autre excellent magazine)  et elle a fait école : produits toxiques déversés à Abidjan (10 morts, 69 hospitalisations), fûts radio-actifs en Somalie, 5600 litres de chlore abandonnés dans un village du Cameroun « On nous parle de mondialisation, de village global, mais… la fosse septique de ce village, c’est bien l’Afrique, s’inquiète Haïdar El Ali, plongeur et militant écologiste sénégalais, toujours dans le NC 17.

Heureusement chez nous, l’écologie a le vent en poupe : le budget du Ministère de l’Ecologie pour 2007 atteint 915 millions d’euros (+ 2,2%). A comparer avec les 5 milliards d’€ dévolus à l’agriculture (qui consomme 73% des ressources en eau douce)… et aux 47,7 milliards d’€ du budget de la Défense 

Allez, haut les cœurs et souvenez-vous qu’au bout du compte, c’est VOUS qui décidez pour qui vous allez voter et ce que vous achetez ou non. Comme disait Coluche : « Quand on pense qu’il suffirait de ne pas acheter pour que ça ne se vende pas. »

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise Simpère - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture