Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 novembre 2006 7 26 /11 /novembre /2006 16:08

Hier, vu « Shortbus » avec un ami. Plus profond que la « comédie de sexe libérée et légère » décrites par certains critiques.

Oui, le sexe y est libre, en ce sens qu’il est montré tel qu’il est, sans aucune connotation morale ou esthétique. Léger, pas tant que ça.  Tout simplement parce que le sexe, même libre et joyeux, est toujours signifiant, jamais anodin (à mon avis, et apparemment à celui du réalisateur). Il y a de beaux moments « Peace and Love" dans ce film. Comme dit la tenancière du club « Shortbus », créature  masculo-féminine avec un charme fou et une voix à mouiller toutes les petites culottes: « On dirait les années soixante, l’espoir en moins ». 

En sortant, mon pote, toujours assez compassionnel me dit : « Il y a quand même de la souffrance dans ce film. - Non, pas de la souffrance, des interrogations.  – Ben justement, ils ne sont pas heureux. –  Pas totalement, et c’est là l’intérêt du film : montrer que le sexe, si libre soit-il, et l’amour (car  certains des personnages s’aiment très fort) ne suffit pas au bonheur, ne supprime pas les interrogations.  Le bonheur, peut-être, c’est en soi qu’il faut le trouver. – Et alors, me dit-il, qu’est-ce qui te rend heureuse ? – Moi? Ma curiosité, qui me fait me réveiller chaque matin avec un pétillement au coeur, parce que même dans des journées apparemment ordinaires, il y a toujours quelque chose à apprendre »

"Shortbus » m’a aussi confirmé  ce que je savais : voir des hommes s’aimer me trouble profondément. Il y a dans l'homosexualité masculine (la féminine aussi, sans doute, mais je préfère le corps des hommes) une gourmandise, une absence de tabous et de dégoûts, un goût du jeu, une sensualité et une tendresse qui sont tout ce que j’aime dans le sexe.  Même si certains hétéros étaient fort beaux dans leurs ébats, aucun ne m’a troublée comme les trois hommes ensemble.

Autre scène forte : le baiser échangé entre le jeune homo et le vieux maire de New York après une longue conversation où tous deux ont les larmes aux yeux. Un baiser entre un jeune et un vieux, a fortiori du même sexe, c’est sans doute le tabou le plus fort... 

Dans la collection que je dirige ( coll. SENSO, éditions BLANCHE)  un seul titre « Avoir du plaisir à tout âge » a du mal à décoller. Parce qu’il parle de sexe et de plaisir chez les personnes âgées. C’est un bon livre, Jacques Labescat, l’auteur, en parle très bien, tous les directeurs de maisons de retraite savent que les vieux et les vieilles ont des désirs qu’ils ne subliment ni dans le tricot ni dans la lecture, mais c’est ainsi : c’est le dernier tabou.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise Simpère - dans Humeur
commenter cet article

commentaires

françoise 29/11/2006 05:18

Les études récentes montrent que c'est le contraire: au niveau hormonal, c'est la testostérone qui est importante (hormone mâle, que les femmes ont aussi, mais en petites quantités pendant leur période féconde, où les oestrogènes dominent). En revanche, la chute des oestrogènes à la ménopause augmente mathématiquement la part de la testostérone dans les hormones sexuelles... d'où une libido plus forte, qu'ont confirmé les témoignages de cette belle émission, dont j'ai vu une partie.
Le problème de la ménopause, c'est souvent l'état dépressif des femmes qui ont peur de ne plus correspondre aux canons de la beauté et du jeunisme, et sont parfois désemparées par le départ de leurs enfants (syndrome du nid vide. A part ça- j'ai des tas d'exemples autour de moi- elles gadent leurs capacités au désir et au plaisir. Va lire mon post "ne dites jamais jamais, ni toujours", tu verras!
bises et à bientôt j'espère

zaza 28/11/2006 22:48

Est ce que tu as regardé le théma de ARTE ce soir, sur la sexualité après 60 ans ? Cétait assez scotchant !
Par contre dans toute la première partie, ils ont pas mal bassiné avec la dérèglement hormonal de la ménopause qui soit disant provoque une chutte de libido chez les femmes. Mais toute la deuxième partie du reportage tent à prouver le contraire .....
Je sais que tu t'es interessée à cela, tu en pense quoi toi ?
Bises
ZAZA

Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture