Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juin 2012 4 28 /06 /juin /2012 13:25

agios sostisA Sérifos, j’ai abordé des vacanciers à l’accent du sud (Albi) en leur demandant s’ils pouvaient garder mon sac le temps que j’aille me balader sur la colline proche.  Des retraités de l’Education nationale.  Pas très rock and roll a priori, sauf que ces gens là, en plus d’être tout à fait joyeux, ont passé une bonne part de leur vie professionnelle à essayer de sortir de l’ornière des jeunes en danger social ou en déficit de neurones. Des efforts surhumains pour en sauver peut-être 10 ou 15%, mais quel bonheur quand ils y arrivent !!!  « Ils ont parfois 40 ans et me sautent au cou en m’appelant Maîtresse », rit Claudine. Je leur explique que « Maîtresse», à leur âge, ça peut avoir une connotation mais rien à faire : je reste maîtresse, celle qui leur a donné confiance en eux. »

P1020636Les quelques secondes où je me suis assise sur le sable pour échanger quelques phrases se sont transformées en un ouzo/mezzés le lendemain car je voulais leur faire connaître le petit bar de la jetée- tout à côté de l’embarcadère du ferry- où les mezzés sont somptueux et le serveur adorable. Claudine et son mari, le couple d’Albi, ont crapahuté au Yemen, à Cuba, en Grèce, en Asie… tout en résistant à l’ordinateur (ils n’en ont pas chez eux) au téléphone mobile  et jusqu’à il y a trois ans à la carte bancaire. « Pas besoin de  mail, soutient Claude, quand je veux des nouvelles de quelqu’un, je lui écris ou je vais le voir. » Ils sont de gauche, la  vraie rouge qui tache, et débordent de joie de vivre et de générosité.  

P1040405.JPGAutre découverte, un estivant solitaire faisant des mots croisés. Je suis  sûre qu’il est français, les mots croisés sont un truc de français. Je l’aborde, lui parle de Serifos, de son ancienne mine de cuivre, du cimetière avec vue sur mer que lui-même a trouvé superbe… En fait de solitaire, il est venu avec des amis en voilier et repart le lendemain. On nage ensemble, il va dîner avec ses amis, on se recroise sur le port et en quelques pas dans le village baigné du parfum nocturne des chèvrefeuilles se crée une complicité que d’aucuns mettent des années à acquérir. Musicien, ingénieur, voileux, sculpteur… un touchatout comme je les aime avec qui je passe une exquise soirée comme si je le connaissais depuis des lustres, sans savoir si je le reverrai un jour mais qu’importe : il existe quelque part.

marina.JPGJ’allais oublier : à Serifos, j’avais été accueillie le 6 juin à la sortie du Ferry par ma copine Marina et son ami. Il y a 6 ou 7 ans à Milos, je mangeais seule dans une taverne, comme d’hab’ et j’avais entendu un couple derrière moi parler de détendeur et de niveaux 2 ou 3. Je les avais abordés : « Vous êtes plongeurs ? » Ils étaient, moi aussi, et on s’était retrouvé le lendemain au Milos Diving Center de Yannis dont j’ai déjà parlé. Marina est devenue une amie, même si on ne se voit pas souvent à Paris,  boulot oblige. Périodiquement, on s’envoie des courriels pour se raconter nos vies, nos amours (et relativement peu nos emmerdes) ou on se propose impromptu un concert, un dîner, une soirée pyjama…

areti.JPGEn Grèce, j’ai aussi le plaisir infini de retrouver depuis des années des visages familiers qui s’éclairent d’un sourire en me revoyant, même quand il s’est passé deux ans entre deux voyages. Madame Bouris, épouse de Minas Vas. Bouris  qui tient  l’hôtel ARETI, areti@serifosisland.fr

avec des fleurs partout dans le jardin, et des balcons avec une sublime vue, m’a sauté au cou en m’apercevant. 

stamatis2.JPGstamatis.JPGstamatis3

A la taverne STAMATIS, loin au bout de la plage, là où la route est de terre battue- cherchez, ça vaut la peine- j’ai revu le patron et ses deux serveurs fidèles, un chauve souriant (sans jeu de mots) et un pince-sans-rire qui parle de mieux en mieux le français et vous conseille avec assurance d’excellents plats grecs à prix doux et arômes méditerranéens. Cette année, ils étaient parmi les rares à avoir des clients chaque soir, moins que d’habitude cependant, et leur offraient le dessert. A Serifos, on peut boire du vin local qui change de la retsina. Un blanc sec pas mal du tout, et un rouge légèrement madérisé, parfait en apéritif.  

glaros-rooms.JPGA Hydra,  ambiance beaucoup plus mondaine.  Ce qui n’empêche pas de dénicher des chambres toutes mignonnes, avec terrasses ombragées, comme celle que j’ai louée chez Glaros. J’y ai aussi fait la connaissance de Carolina, française de la Rochelle mariée à un Grec, qui m’a permis de mieux comprendre l’île où elle vit depuis 7 ans avec un double, voire sextuple regard puisqu’elle parle 6 langues. Elle fabrique des bijoux et des céramiques et vend les créations d’artisans locaux. Plaisir  de trouver de jolis objets abordables et pas « made in China » ou « India ».

Pour tous ces cadeaux inattendus, ces rencontres qui durent ou pas,  mais qui toutes font vibrer,  je garde confiance en la vie. Sur le ferry, j’ai passé un bon moment à contempler un homme d’une beauté stupéfiante – enfin, à mon goût- en train de lire avec un évident plaisir. Après l’épidémie d’obèses de 40 berges que j’avais déplorée ces derniers jours, ce mec où il n’y avait rien à jeter, tout à admirer, m’a procuré plaisir des yeux et du cœur. Comme quoi, emporter sa libido partout avec soi garantit de ne jamais s’ennuyer !


hydra-rue.JPG

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Andiamo 29/06/2012 11:28


Les parfums, les bouzoukis, un pâtre Grec, des figues et du vin, mais point de poudre ni de balles, Hélios par dessus, Calimera Princesse... HOPA !

Elly-Ann 28/06/2012 15:07


Magnifique billet Françoise qui nous donne un goût d'été et de vacances. La vie qui va. Merci.

Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture