Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 janvier 2007 7 14 /01 /janvier /2007 21:00

Oh le beau discours qu’il a fait le Nicolas ! Avec des mots qui touchent : démocratie irréprochable, bonnes intentions à l’égard de tous, de l’émotion là où il fallait dans la voix et le regard presque mouillé… Je ne sais pas qui lui a rédigé le texte ni qui lui a appris à le jouer, mais c’est de la belle ouvrage ! 

Je n’ai pas vérifié si Erik Orsenna, qui a troussé tant de beaux discours pour Mitterrand, est dans le staff de Ségolène. Si oui il a intérêt à lui ciseler d’aussi beaux discours qui prennent les foules aux tripes. Et elle, elle a intérêt à apprendre à les dire avec naturel, à y introduire la sensualité et l’humour qui lui font si cruellement défaut, à renoncer à son insupportable diction de pasteur évangéliste si elle veut gagner le cœur des électeurs. 

On me dira qu’on ne doit pas voter sur de l’émotion mais sur un programme. Certes, certes, mais dans une élection aussi personnalisée que la présidentielle, même si je le déplore, ce qu’on appelle le charisme, la capacité à faire vibrer le public compte autant sinon plus que le programme… 

Tout simplement parce que les gens savent aussi, intuitivement, que ce qu’on leur raconte est du pipeau. Il en a dit de belles choses, le Nicolas, mais à chaque phrase, je me disais  « Pourquoi depuis douze ans n’a-t-il pas fait le dixième de ce qu’il promet aujourd’hui ? Parce qu’il  n’était pas président ? OK, mais pourquoi est-il resté dans ce gouvernement si contraire à ce qu’il prétend vouloir faire ? 

De toute façons, nous savons bien que dire « nous reviendrons au plein emploi » est une phrase creuse quand on ne cesse de vouloir « moins de fonctionnaires » (seul secteur où l’Etat peut embaucher) et que le libéralisme se refuse à obliger les entreprises à embaucher ou à les empêcher de licencier.

 Nicolas a dit : « Des entreprises qui peuvent licencier facilement embaucheront facilement. » C’est faux : si elles licencient, ce n’est pas pour embaucher en France. Nicolas a dit : « Je ne veux pas protéger les emplois (tiens donc !), je veux protéger les gens, sécuriser le parcours professionnel. » En clair, ça veut dire qu’un travailleur licencié ne sera pas sans ressources. C’est exactement ce que nous avons aujourd’hui avec les indemnités de chômage… 

Bref, un beau discours creux, un spectacle étonnant. Le héros du jour était dans un état pré orgasmique.  Ce soir, il a intérêt à prendre une tisane pour s’endormir,  bourré d’adrénaline et d’endorphines comme il est. C’est aphrodisiaque, le pouvoir, mais ça ne calme pas comme l’amour. 

J’ai repris mon vélo et suis descendue Porte de Versailles, juste pour la sortie du congrès UMP. Une foule, plein de flics, des vieux agrippés à leur drapeau trop lourd pour eux, des dames bien mises et des jeunes bien propres. Sur l’escalier roulant, j’ai écouté, espérant avoir des commentaires sur le dieu du stade. Un monsieur a dit : « Ca va, il n’est que 16h, on va avoir le car tranquille » Une dame s’est tournée vers une autre : « J’espère que t’as apporté une bonne bouteille, parce que j’ai soif. » L’autre, désappointée : « Quand je pense qu’à l’intérieur, ils sont en train de boire le champagne.. » La vie reprenait, champagne pour les uns, retour en car pour les autres… Chacun a payé dix euros pour venir, la fête de Nicolas a coûté plus de 3,5 millions et demi d’euros. Ca fait cher pour l’orgasme d’un seul homme.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise Simpère - dans Humeur
commenter cet article

commentaires

françoise 16/01/2007 09:43

On est tous assez d'accord, la vraie vie est ailleurs...
Comme disait Albert Dupontel à propos du film "le Président", "ce n'est pas le pouvoir qui rend fou, c'est l'envie d'avoir le pouvoir."  Une griserie quasi toxicomane. Dans des tribus que l'on dit primitives, on règle ce problème en mettant sur la tête du chef tous les pouvoirs, mais aussi une menace de mort permanente: il est tué s'il devient vieux et malade, ou s'il n'honore pas ses engagements, ou s'il devient une menace pour la collectivité. Ca le calme...  Beaucoup de gens disent "j'ai compris le sens de la vie quand j'ai eu mon cancer (ou mon accident, ou un autre événement tragique) et c'est alors que j'ai trouvé vaines toutes ses vanités." Je ne suis pas sûre que ce soit efficace chez les gens de pouvoir qui s'y accrochent jusqu'à la dernière extrémité (voir Mitterrand, Castro, Pompidou, le pape...) 

denis seignez 16/01/2007 09:05

A vrai dire je suis un peu fatigué par ce système ségozy-sakolèneux
qui nous impose ses bravitudes abracadabrantesques !!! Denis

Lung Ta 16/01/2007 07:07

Sans aucun rapport avec le sujet ci-dessus vu hier l'émission sur France 2 : "la traque des nazis". Klarsfeld (le père pas celui qui sert la soupe médiatique à NS, tient y'a bien un rapport finalement) disait que ce qui lui avait permis à lui, son épouse, à Wiesenthal de pouvoir mener ce combat c'est d'être heureux, de ne pas être malheureux.
Et j'ai eu une pensée pour Primo Levi qui s'est suicidé peut être devant l'angoisse que tout ceci ne soit toujours pas entièrement pris en considération par tous, comme peut être Bettelheim.
Et dans cette émission d'hier soir on voyait les bourreaux d'hier qui avaient pu échapper aux jugements revenir au pouvoir, qui comme maire, responsable d'entreprise, ministre (Papon) etc...
Le pouvoir est un attrait plus fort que l'orgasme espéré, qui rend fou ceux qui commencent à y toucher, pire que l'ergot d'avoine !

bon finalement j'ai peut être posté ce comm au bon endroit

Bises

samy 15/01/2007 16:10

Bonjour FrançoiseQuand j'ai appris que le couronnement consacré hier au nouveau roi de la république,a couté 3.5 millions d\\\'euros;je me dis suis que rien ne vaut la peine;et qu'il reste visiblement beaucoup à faire.Moi personnellement,je n'ai jamais cru en cet homme,chantre du libéralisme étasunien sauvage et sans scrupule.De moins en moins crédible à mes yeux,un fervent aficionado des valeurs américaines qui ne sont autres que la guèrre sans répis au nom de la religion,et les intérets géo stratégiques au détriment des valeurs de la dignité humaine.D'ailleurs la méthode qu'il a entrepris durant sa compagne éléctorale en est la parfaite illustration;un matraquage médiatique quasi quotidien;une propagande copie collé du maitre bush(tolérance 0 ;la religion qui revient au galop aprés un siecle et deux ans de laîcité et de valeurs républicaines,mettre le feu à la poudrière quant au communatarisme,l'instrumentalisation de la peur à des fins éléctoraux,les promesses de l'amélioration du pouvoir d'achat depuis qu'il était ministre de l'économie).J'ai commencé à m'inquiéter depuis son acceuil de l'ambassadeur de l'église de scientologie;sans parler des dérapages léxicaux qui n'ont aboutit qu'à la flambée de 45000 véhicules.Son agitation,sa nervosité,son instabilité émotionnelle me font froid dans le dos quand je pense qu'il peut devenir le premier homme de la France.à bientôt

Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture