Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mars 2007 2 06 /03 /mars /2007 18:12

Lundi, interrogée au téléphone pour une émission littéraire "bouquinage", puis autre entrevue téléphonique de quarante minutes pour un magazine féminin: la journaliste part du documentaire de Martine, puis enchaîne sur "autres désirs", et poursuit avec des questions politiques sur les élections, l’environnement, ma perception des problèmes du Québec, le féminisme… Bref, je ne sais pas ce qu’elle en tirera mais c’était plaisant de sortir du sempiternel: "Alors Françoise Simpère, vous avez ouvertement des amants"… Le mot important n’est pas amants, il est ouvertement. Le fait de ne pas cacher ce que tant de gens cachent avec honte, culpabilité ou jouissance ( ah! Le plaisir de la transgression!) est plus subversif que le fait d’avoir des relations plurielles. La plupart de mes camarades de jeux étant en couple, les relations plurielles sont autant de leur côté que du mien, mais cachées… et masculines, ce qui change le regard que la société porte dessus.

Ouf! Fini les entrevues, je commence à saturer, d’autant plus que ma vie me semblant aujourd’hui aussi naturelle que le fait de plonger pour l’ancienne aquaphobe que je suis- je veux dire par là que je ne vois plus ce qu’elle a d’étrange, sauf quand je vois s’écarquiller les yeux des gens- je n’ai plus envie de la décortiquer, je suis lasse d’entendre des journalistes femmes- celles de "la fosse aux lionnes" par exemple- traquer la tristesse dans mon regard, espérer que je ne sois pas heureuse, alors que, soyons claire: si ça me rendait malheureuse, je vivrais autrement!!! Dire " Je ne sais pas ce que c’est que d’être l’unique d’un homme" c’est constater un fait, pas le regretter. Surtout que mes hommes savent me dire, en me caressant la joue: "Toi, t’es quand même unique dans ton genre" et surtout "il n’y a qu’avec toi que je peux dire (ou faire) cela" (dire QUOI?, faire QUOI? Désolée, cela n’appartient qu’à nous J )

Donc, je me croyais tranquille, quand Emilie, de Pocket, m’a appelée pour me proposer 25 minutes de direct sur une chaîne d’infos, rediffusées trois fois sur d’autres chaînes du groupe. Ca ne se refuse pas, et de fait je n’ai pas regretté, car ce fût super cool, avec un animateur excité comme une puce et néanmoins charmant. Une entrevue drôle comme tout, bien pour finir la série avant la soirée chez Martine et Olivier, avec plein de copains, de trucs à manger, et plein à boire. J’ai vu mon petit cousin David, qui malgré ses origines viet/languedociennes semble tout à fait acclimaté à Montréal dont il apprécie les relations humaines plus détendues qu’en France. Il y a créé sa boîte et vient d’acheter un appart’, le voici en bonne voie pour devenir un vrai caribou. Sa réflexion à la fin du film résume le deal: " C’est super intéressant, mais dans nos vies submergées d’occupations et de travail, on déjà du mal à trouver du temps pour UN couple, comment en trouver pour d’autres relations?" C’est effectivement LA question: choisir ses priorités, ce qui vous rend vraiment heureux.

Ce matin, le thermomètre affiche –22. Arrghhh!!!! Ils me font cela pour adoucir, si l’on peut dire, le spleen du départ. BISES A TOUS MES POTES CARIBOUS!

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise Simpère - dans EROS
commenter cet article

commentaires

françoise 24/10/2007 00:17

Les hommes québécois? Super sympas comme potes, ça c'est sûr, mais le fait est que je n'ai vibré pour aucun. Même avec leurs "blondes", ils semblent entretenir des relations plus de camaraderie amoureuse que très sexy, mais ça... on ne peut jamais savoir ce qui se passe dans l'intiçmité des gens. Ainsi, beaucoup de gens m'ont imaginée sous les traits d'une femme fatale et pas du tout, comme ils disent "j'ai l'air normale" :-)
Petite précision, Caroline: en fait, j'ai su ce que c'était d'être l'unique (notamment avec mon mari pendant plusieurs années) j'ai aussi connu des passions assez exclusives. Et très vite, ça m'a semblé étouffant, même si ça a un côté grisant pour l'ego. Je ne suis pas faite pour cela, il y en a d'autres à qui ça convient, le tout est de chercher ses vrais désirs...

Caroline 23/10/2007 16:06

Lorsque vous parlez de "La Fosse aux Lionnes", vous parlez de l'émission de Radio-Canada?  avec les trois journalistes?  Ça ne m'étonnerait pas qu'elles aient réagi de cette façon...  Le sexe n'est pas important dans la Belle Province.  Je sais que vous aimez Montréal, c'est une ville extraordinaire parce que les gens sont relax et décontractés.  Mais pour ce qui est du sexe et de l'érotisme, on repassera.  Les hommes n'osent pas regarder les femmes, on ne se fait jamais aborder dans la rue.  Le sexe extra-conjugual (l'échangisme ne faisant pas partie de cette catégorie) est vu comme une faiblesse, un drame.  Même les hommes me jugent: ils me croient forcement malheureuse dans mon couple ou alors ils pensent que je suis accroc au sexe (ça, ils n'ont pas tout à fait tort). 
Je serais curieuse de connaître vos impressions sur les hommes québécois...
Je vous aime beaucoup Françoise.  Moi aussi je vous ai jugée lorsque je vous ai entendu dire dans le documentaire que vous aimeriez savoir ce que c'est que d'être l'Unique.  Et je m'en veux.  Vous me faites réfléchir et avec vous, je me remets toujours en question.

denis seignez 07/03/2007 18:00

Les passages dans les médias sont certainement très  instructifs à cause des réactions qu'ils provoquent.Chère Françoise j'avais loupé ton passage à  " L'arène de France" n'oublie pas de m'informer la prochaine fois ! :-) Bisou , Denis
 
 

Zelda 06/03/2007 20:06

Chère Françoise,
Je suis tombée sur votre entretient avec D. L. hier soir totalement par hasard, et plus je vous entendais parler et plus je me disais :" Wow mais cette femme pense comme moi ! "
Comme vous, je n\\\'ai jamais caché ce que je suis. D\\\'ailleurs la première chose que j\\\'ai dit à mon oursmoureux avant que nous commencions notre histoire a été : " n\\\'attends pas de moi que je te sois fidèle, par contre, je suis quelqu\\\'un de loyale". Et même si l\\\'éalstique de ma culotte ne tient pas toujours, il a pu s\\\'appercevoir au fil des années et des coups durs que j\\\'ai toujours été là pour le soutenir, l\\\'épauler, l\\\'encourager, le houspiller et l\\\'admirer :).
Enfin bref, toujours est il que votre entrevue m\\\'a donné le goût de regarder le documentaire diffusé dans la soirée. Et je peux dire que j\\\'ai aimé, aussi bien le discours, que dans la photographie. C\\\'était beau, tout entier et vraiment je vous ai sentie en harmonie, sereine avec vos propos, et je suis certaine que vous allez recevoir très bientôt des centaines de mots d\\\'amours en réponse à votre appel ;)
Bonne journée à vous :)
 
Zelda
 

Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture