Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mars 2007 3 07 /03 /mars /2007 22:20

Partie par -22° de Montréal, un plateau repas, deux heures de sommeil et deux petits-déjeuners plus tard (oui, y avait un transfert, donc deux fois le petit déj’ !) arrivée à Paris avec +12°, j’sais plus bien où j’en chuis … A l’aéroport de Montréal, l’hôtesse de comptoir a éclaté de rire : « J’vous ai vue à la TV, et après on a bien discuté avec mon conjoint. » Au contrôle des bagages, même chose « Vous étiez à la TV hier ».  

Trouvé sur mon blog et mon courriel des messages chaleureux. Plusieurs femmes me remercient, soit parce qu’elles ont très envie de concilier amour stable, foyer, avec d’autres désirs et d’autres découvertes, soit parce qu’elles le font déjà mais se posaient la question de leur normalité : « Je me sens moins seule », me disent-elles. Très franchement, moi aussi !

En définitive, « la Grande Amoureuse » et il y a quatre ans « Aimer plusieurs hommes  », n’ont fait qu’être précurseur de ce qui semblera peut-être tout à fait naturel dans dix ou quinze ans. Les mœurs évoluent. Souvenez-vous : il y a moins de vingt ans, l’homosexualité était classée « maladie mentale » dans les livres de médecine, il y a trente ans être enfant de divorcé était une tare… 

A contrario, se souvenir, toujours, que rien n’est définitivement acquis. Surtout quand ça touche aux relations de pouvoir d’un être sur un autre.

Un ami écolo m’a dit : « Nous nous battons contre les brevets sur le génome, parce que nous pensons inadmissible qu’on veuille s’approprier le vivant. La première appropriation du vivant, n’est-ce pas cette conception du couple qui dit que la femme appartient à son mari et le mari à l’épouse ? » Tien s, après la « biodiversité amoureuse » que j’ai ardemment défendue, voici une autre approche écolo des amours plurielles : « ne pas s’approprier un être vivant », ça me plaît bien. 

Dans l’avion, en demi sommeil, je visualisais des instants passés avec tel ou tel. Pas un ne ressemblait à l’autre. Que ce soit avec A, B, B, B, D, F ou G (plus quelques autres lettres) chaque rencontre est une alchimie particulière, unique, qui n’entre pas en rivalité avec les autres. C’est un peu comme une symphonie : chaque instrument joue sa partition, tous sont indispensables à l’harmonie de la pièce, et pas un n’est plus important que l’autre : un simple triangle donne LA note qui manque si on l’oublie, les cordes jouent leur rôle, les cuivres aussi, et qui oserait dire que les instruments de l’orchestre sont en compétition ? 

Si le film de Martine ne s’appelait pas « La grande amoureuse », j’aurais pu l’appeler « La partition amoureuse », car dans le mot partition, il y a l’idée d’harmonie musicale et l’idée de partage…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise Simpère - dans Humeur
commenter cet article

commentaires

françoise 09/03/2007 16:22

Merci de ton message, Jacky, mais es-tu sûre d'avoir bien regardé le documentaire? Je n'élève pas seule mes deux filles (car j'en ai deux, la plus grande vit à Paris) mais avec leur père qui est dans le film. La stabilité, je l'ai avec tous les hommes que j'aime, dans ma vie depuis 5, 10, 20, 30 ans ou plus, donc la fidélité est omniprésente dans mes amours. Fidèle, très fidèle, donc, mais pas exclusive. Cela dit, ce n'est pas un modèle de vie, mais un mode de vie, celui que nous avons élaboré en trente ans de réflexion, et qui ne sera pas le même pour d'autres personnes, car chaque histoire est unique. Ce que nous avons cherché, c'est à être bien dans notre vie, tout simplement heureux, et à semer du bonheur autour de nous. Chacun le fait comme il le sent...
Dernière précision: comme tout le monde, j'ai une part féminine et une part masculine, mais je te rassure: je suis une femme!

Jacky 09/03/2007 14:34

Bonjour toi,
J'ai veillé hier soir pour voir ton reportage, et quelle déception, j'ai vécu toute ma vie à essayer de trouver un homme fidèle, j'en suis venu à choisir d'avoir un enfant et l'élever seule, ce que j'ai très bien réussi, ma vie ressemble à la tienne dans l'instabilité amoureuse que j'ai vécu et j'en ai beaucoup souffert car ma grande priorité c'est la famille puisque j'ai perdu la mienne à l'âge de 2 ans. Je crois que nous recherchons tous ce que nous avons manqué de notre vie,,, mais à mon avis je crois que tu as tout simplement des gènes d'hommes pour agir ainsi, il va à l'encontre d'un vie saine et ordonnée, n'a tu pas réfléchi à ta fille, j'espère qu'elle veut une vie comme ĉa sinon elle risque d'être fort décue.Au Québec ils ont eu un professeur d'université qui pronait l'amour libre justement et ils avaient bien hâte qu'il prenne se retraite, non je ne crois pas que nous soyons près d'une société changeante pour le chaos désolé, mais ce reportage n'avait aucune place sur nos ondes excepté celui de te faire sentir moins seule en retrouvant tes semblables Merci de m'avoir lu

françoise 09/03/2007 11:39

merci véronique pour ce message. Petite précision cependant: je ne suis pas adepte de l'échangisme, surtout des clubs échangistes, car ce sont généralement des relations strictement sexuelles, je dirais même génitales, alors que ce qui m'intéresse, c'est de découvrir des hommes dans leur univers de vie, leur personnalité- dont la sensualité est forcément un élément important- pas de jouir à tout prix! Par ailleurs, le côté commercial des clubs me rebute, je suis fervente partisane des échanges libres et gratuits. Je suis allée en club par jeu, par curiosité, mais ce n'est finalement pas ma "tasse de thé". Ce qui me motive, c'est de comprendre "la planète des hommes".

Véronique 09/03/2007 06:09

Bonjour Françoise,
J'habite au Québec et je vous ai vu à LCN cette semaine.Je vous ai adoré!!!Je vous ai trouvé tellement saine et épanouie quand vous parliez de votre vie amoureuse!!!Je suis en couple depuis 5 ans avec mon chum et on a discuté après votre entrevue.Nous sommes un couple très ouverts et je dois dire que votre mode de vie en est un que j'aimerais bien adopter.J'espère que les sceptiques de l'échangisme vous ont vue et  auront une image plus saine de ces pratiques dites "cachées et marginales".Plus de couples devraient s'affirmer et être ouverts face aux désirs de leur conjoint(e).
                             Une jeune femme en admiration devant vous,
                                                                             Véroxxxx

Syolann 08/03/2007 11:47

Bravo pour tout ce que tu apportes aux gens et ta façon de le raconter. C'est rafraichissant, ça fait vraiment du bien! Gros bisous

Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture