Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mars 2007 7 18 /03 /mars /2007 15:44

Invitée à une émission pour ados intitulée « kékéfé » sur Direct 8. Pourquoi les émissions et les publicités qui s’adressent aux jeunes s’obstinent-elles à adopter un sabir débilitant censé leur plaire ?  Bon, pas grave, Direct 8 m’amuse parce que c’est en direct justement, ce qui crée une ambiance spontanée un peu désordre.  On me demande, devinez quoi… de venir parler de fidélité et d’infidélité. Jusqu’à mes 80 ans, on va me bassiner avec ça ! Dans la loge, un jeune homme arbore des lunettes noires. Il  a fondé www.radiovraimentlibre.com pour dire ce qu’il ne peut pas dire ailleurs. Il m’explique qu’il vient parler politique et non « couple », mais chut…. Du coup il est nerveux, me demande : « Vous avez l’air calme, vous prenez quelque chose contre le trac ? Ou alors vous avez l’habitude ». Je lui dis « Non, mais la TV, c’est dérisoire, pas besoin de se prendre le chou avec ça. » 

Sur le plateau, il attaque bille en tête : « Je ne comprends pas pourquoi, pour parler d’adultère, vous n’avez pas invité Nicolas et Cécilia Sarkozy » Stupeur de l’animatrice : « Mais ce n’est pas une émission politique » « Je sais bien, mais enfin Sarkozy baise tout ce qui bouge et … » On le coupe précipitamment pour me donner la parole.  Je me présente puis remarque : « A la décharge de mon camarade, je dois dire qu’il n’a pas tort : pourquoi s’excite-t-on à ce point sur les questions de fidélité et d’infidélité pour les gens ordinaires, alors qu’on est friand de ces mêmes comportements quand il s’agit de politiciens ou de célébrités, ça fait même la une des magazines « people ». Pourquoi le plaisir libre et gratuit serait-il réservé à certains ? »  

Du coup, la discussion quitte quelques instants le sempiternel « fidèle, infidèle ? » pour parler du couple comme cellule économique, de la morale sexuelle comme d’un mode de contrôle social, de l’idéal du couple et de l’amour éternels comme d’un conte de fées irréaliste. Le psychiatre Serge Hefez, notamment, a un discours extrêmement intéressant sur la différence entre projet de vie et rêve d’amour, sur l’absolue nécessité de cultiver son individualité même si on vit à deux, etc. Bref, ça vole un peu plus haut que d’habitude, sans aller cependant percer les nuages ! 

Cinq minutes après le début de l’émission, le gars aux lunettes noires quitte le plateau, ulcéré, dit-il, qu’on l’ait menacé de le « sortir » s’il continuait à parler politique sur le plateau. Damned ! Parler des frasques sexuelles de Nicolas Sarkozy, c’est parler politique ? Et qui s’est fait photographier en gondole à Venise avec Cécilia ? Qui raconte ses humeurs amoureuses dans son livre, si ce n’est NS lui-même ? Fallait pas qu’i commence ! Giscard et Mitterrand, cités dans le précédent post, ont vécu des années leurs tumultueuses amours sans convoquer les photographes. Eux savaient différencier la politique et la folie-nique. 

Ce qui m’a sidérée, c’est d’entendre un responsable de l’émission, justifier « Il a dit deux fois le mot « baiser » à 14h, dans une émission pour ados, ce n’était pas possible. »  On peut dire « Kékéfé » aux gamins, mais pas « baiser » ( J)  

 

Je me suis remise de ces péripéties devant une assiette de frites/ketchup avec une bière, mon trip régression quand le parisianisme me fatigue. Le soir j’ai éclaté de rire en entendant que Chirac, lorsque Giscard d’Estaing développait des arguments compliqués en conseil des Ministres lui demandait gentiment : « Vous ne croyez pas qu’on est en train d’enculer une mouche qui n’a rien demandé ? » Rien, que d’imaginer la tête de Giscard, ça m’éclate ! Il faudrait publier un «  Jacques Chirac  » dans le texte comme il existe un livre sur les pensées de Jean-Claude Vandamme.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise Simpère - dans Humeur
commenter cet article

commentaires

dido 09/03/2009 17:53

bonne fête ! de toute manière sarko-vador contrôle la tv maintenant ..enfin s'assure que l'intelligence n'y règne pas..

camille 09/03/2009 12:58

j'ai adoré retrouver ce texte, françoise ;-)tout d'abord pour le mot 'baise' (dont on parlait récemment) et ensuite parce que cécilia n'est plus et que carla l'a remplacée......les hommes qu'ils soient 'politiques' ou non ne font pas exception et c'est leur *état amoureux* qui mènent 'également' leur vie et ds ce cas précis, des politiques, c'est *aussi* ce qui mène le monde....oui, ils "jouent au monde" eux aussi mais nous en faisons parfois les frais ;-)à l'heure actuelle, le projet de loi sur les droits des beaux-parents ds les familles recomposées (et par extension homo-parentales) me semble émerger du fait que notre chef d'état est ds cette situation......ce qui n'était pas le cas des chefs d'état précédents (même si....)bisous et re-bonne-fête, françoise

Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture