Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2007 5 11 /05 /mai /2007 20:05

La FNAC de la rue de Rennes est en travaux, l’étage « librairie » est presque fini et c’est très bien, plus tranquille, mieux rangé. On peut flâner tranquillement entre les rayons pour prendre un bain de mots, de titres.

 

J’adore regarder les titres des livres dont certains à eux seuls valent le détour, parfois plus que le livre d’ailleurs. « Comment voyager avec un saumon » « Comment je suis devenu stupide »… Autre titre : « Des nouvelles de l’île aux oiseaux. » de Erik Orsenna. J’adore cet homme- que je ne connais pas, hélas - sa façon de mêler des souvenirs et un imaginaire flamboyant qui nous fait basculer dans sa fantaisie comme sur une guimauve moelleuse, en douceur. Difficile parfois de savoir s’il a écrit pour les grands ou les petits, je le soupçonne d’être un enfant caché derrière une moustache pour avoir l’air d’un grand… Son livre « Longtemps » que j’ai dévoré au cours d’un voyage en Australie m’a convaincue que cet homme pas très beau doit être d’une sensualité raffinée et faire l’amour avec humour, ce qui n’est pas donné à tous J

 

Feuilleté « la douceur des hommes  » d’une auteure italienne dont j’ai oublié le nom. Des phrases chaudes et lyriques, ça fait du bien. L’époque manque singulièrement de lyrisme, hormis chez les journalistes sportifs commentant la course solitaire du footeux qui avance inexorablement vers le gardien adverse puis hurlant « But ! Il a marqué ! Il a marqué un but !!! » avec dans leurs mâles poitrines la cascade d’un sanglot, l’émotion... Le sport permet aux hommes d’exprimer leur part féminine, il suffit de les regarder s’étreindre après un but pour en être sûre : ils ont besoin de se toucher. Part féminine ou homosexuelle ? Est-ce si différent ?

 

Je suis repartie avec un livre de Vassilis Alexakis, auteur grec que j’aime beaucoup parce qu’il a l’art de raconter les détails les plus insignifiants de sa vie, genre « j’ai fait cuire une soupe au choux » puis de vous émouvoir en précisant « comme celle que faisait ma mère ». Le livre s’appelle « Je t’oublierai tous les jours » et s’adresse à sa mère disparue, justement.  C’est Alexakis qui m’avait inspirée pour décrire l’écrivain  Vassilio Alessi dans la nouvelle « La fontaine de Trevi » ( « Des désirs et des hommes  »)

 

Dehors, il faisait très chaud, j’ai fait l’éponge, absorbé le monde comme on regarde un film. Une fille se faisait engueuler par son mec au téléphone parce qu’elle lui « usait son forfait ». Un homme courtisait une femme à la terrasse d’un café. Il a réclamé l’addition en précisant au garçon : « Vous me faites une facture globale en faisant ressortir la TVA » : drague en note de frais… Une jolie fille arpentait le trottoir en violet et fushia, les couleurs des années 70.  Un homme tout bronzé, l’air fatigué remontait le boulevard vers sa moto : c’était Vincent Lindon.  

 

Puis je suis rentrée tout noter pour des histoires à venir…

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise Simpère - dans bonheur
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture