Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mai 2007 4 31 /05 /mai /2007 12:46

« Les riches vivent dans le luxe. Les pauvres vivent dans des banlieues tristes. Ils se fournissent dans des magasins pour pauvres où ils trouvent de la confiture Vitrac, de la viande sous cellophane… des pâtes, du riz, des patates, des souliers en carton et des pulls en synthétique. Il existe pour eux tout un système de distribution...  Bien sûr, leurs enfants ne connaîtront jamais le goût des confitures faites comme dans le bon vieux temps de chez Fauchon, du saumon de chez Petrossian, du chocolat fin… 

Les riches, eux, se divisent en deux catégories. Ceux qui sont vraiment riches. Il n’y en a pas beaucoup . Ceux qui font semblant d’être riches : il y en a pas mal. C’est ceux là qui dépensent le plus…  Ils sont médecins cadres, publicistes, commerçants, dentistes, avocats, négociants, scénaristes, hôteliers, ingénieurs, journalistes…. Ils ne travaillent que pour dépenser, à la différence des vrais riches qui ne travaillent que pour garder ce qu’ils ont. 

Comme pour les pauvres, un réseau de distribution s’est créé pour eux, scientifiquement étudié pour leur donner l’illusion qu’ils sont aussi riches que les riches. Pour cela, il suffit de posséder des objets bien reconnaissables… une montre de chez Cartier… un sac Hermès, des bagages Vuitton, une odeur de chez Guerlain… Toutes les grandes maisons ont leurs articles destinés à cette clientèle affamée de standing. Hermès vendra sans doute 1000 agendas et des milliers de foulards pour un nécessaire de voyage en cuir gros comme une caisse à outils, destiné à une richissime américaine du  Sud. Mais les milliers de propriétaires de l’agenda et des foulards se sentiront quelques chose en commun avec la vieille nabab.  

 

Le même mécanisme subtil a introduit le whisky dans les HLM. C’est le snobisme. 

Mais le snobisme froidement utilisé pour vendre en quantité industrielle ce qui était réservé à une élite. Les marques s’affichent sur les vêtements… mais il n’y a pas que les fringues ou les bijoux. Il y a le culturel, les voyages, les endroits à la mode, la bouffe, les spectacles qu’il faut avoir vus, les objets gags qu’il faut avoir chez soi pour prouver qu’on a de l’humour…

Bien sûr, quelques-uns s’échappent vers les bergeries, le filage de la laine ou la méditation. Mais le gros du troupeau est là, inquiet, touché par le chômage, se demandant de quoi demain sera fait car l’argent est de plus en plus rare, les objets de plus en plus chers, les riches de plus en plus riches, et les pauvres de plus en plus pauvres. »  

 

Ce texte a été écrit par Wolinski dans la Gueule Ouverte (hebdo écologique)… en 1977. Il pourrait quasiment être publié tel quel aujourd’hui. Les bobos de gauche et les snobs de droite ne sont guère différents. 

C’est pourquoi le « changement » dont on nous abreuve me laisse bien sceptique. Changer, c’est un travail de réflexion beaucoup plus long et difficile que voter.

  

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise Simpère - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

Fred 14/06/2007 15:02

Société de con sommation qui efface la richesse intérieure !Faudrait que je me sépare de ma Rolex, elle ne donne que l'heure...

Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture