Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2007 4 14 /06 /juin /2007 15:59

L’autre jour, je vais bosser avec une jupe longue moulante achetée il y a cinq ans. Quand je dis achetée, c’est façon de parler : c’était le cadeau estival offert avec un numéro de BIBA : 2 euros pour une robe + un magazine où j’allais apprendre à attraper les mecs, être la plus belle et obtenir une augmentation, ça le faisait bien. Mais bon, après 5 ans, cette robe est un peu usée.

Bref, entre deux RV, je rentre chez un marchand de fringues, j’avise des jupes informes qui font un cul de camionneur fervent de barres Mars, puis soudain, coincée sur un portant, une jupe droite courte, en velours noir très chic, T38, la mienne. 6,60 €, un amour de solde ! Je l’essaye, elle me va parfaitement. Comme dit mon ancillaire « C’est une jupe pour aller voir madame Chirac ». Je ne sais pas pourquoi, elle fait une fixation sur Bernadette mais je n’ose rien lui dire. Donc élégantissime et sexyssime par la même occasion : elle m’inspire des envies de dessous affriolants, de strip tease langoureux…   

 

Je passe à la caisse : « 99 centimes » Je fais répéter : « 99 centimes»… m’attendant à ce que la fille me dise : « Ma patronne baise mon mec, moi je baisse les prix, on verra bien qui s’arrête la première » ( blague vieille comme ma robe BIBA). Mais ce n’était pas une blague , j’avais lu l’étiquette à l’envers : 6,60 € au lieu de 0,99€. 

70cm2 de beau velours, plus une fermeture éclair et un bouton, plus du fil, plus la main d’œuvre pour 0,99€ !!! Sachant qu’un commerçant n’a pas le droit de vendre en dessous du prix coûtant, j’en déduis que le prix coûtant est inférieur à un euro.  Donc que la jupe vient de loin, d’où carburant, pollution, risque d’accident, mais tout ceci n’est pas inclus ou très peu dans le prix de revient, juste le carburant, détaxé en l’occurrence et quelques centimes de salaire pour la main d'oeuvre payée au lance pierre et le chauffeur du poids lourd. Le coût humain d’une jupe, aujourd’hui, c’est Peanuts. Par contre, lorsque la jupe est vendue entre 30 et 80 euros en boutique, bonjour la rentabilité financière… 

Je suis ressortie de la boutique, il fallait que j’achète des fruits pour le dîner. Juin, saison des cerises, à ne pas louper tant elle est courte. Prix du kilo de cerises : 4,90 €, 32 francs ! Quand un prix me surprend, j’ai le réflexe du franc. 32 balles un kilo de cerises, en pleine saison !  

 

Je suis peut-être bizarre, mais quand une Société vend une jupe 0,99 € et 4,90€ un kilo de cerises, je me dis qu’il y a quelque chose de pourri au royaume de la croissance économique heureuse.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise Simpère - dans CHANGER
commenter cet article

commentaires

Spike 15/06/2007 20:09

Vu à l'instant sur France 2 et retrouvé sur le site de l'Express:
"Un millier d'enfants esclaves dans des briqueteries en Chine ? Reuters"
http://www.lexpress.fr/info/infojour/reuters.asp?id=46735&1606
Allez, les news sont presque terminées, je retourne à mon roman !
Bizzz à tous
PS: Droite ou gauche, quand l'éthique disparaît, c'est l'humanité tout entière qui paie......CASH !

Spike 15/06/2007 20:00

hhhmmm, tout est toujours pardonné à une jolie femme vêtue d'une ravissante jupe sexy :-)))
Plus sérieusement, être en phase permanente avec son idéal est quasiment "mission impossible". Je ne serai donc pas celui qui jette la première pierre!
Bien à vous et bon week end.
Spike
 
 

Fred 15/06/2007 17:16

Françoise, pour le combishort, si tu veux on partage; je prend le combi et te laisse le short :-))Une tite cerise ? C'est le temps des cerises... ;-)

françoise 15/06/2007 16:35

La question n'est pas pernicieuse, Spike, je me la suis posée en rentrant chez moi. Dans la boutique, j'ai en fait cru à une erreur d'étiquette tellement ça me semblait incroyable et je me suis dit "profitons en, d'habitude c'est eux qui nous volent et exploitent leurs petites mains." J'ai donc acheté la jupe et suis partie chercher des fruits (épisode cerises) . J'y suis retournée ensuite, et j'ai vu d'autres articles à des prix hallucinants, entre 99 centimes et deux euros, et c'est là que j'ai fait toute la réflexion du post.
Cela étant, en achetant au prix coûtant, on n'est pas plus complice qu'en achetant la jupe 30 euros, car dans ce dernier cas, le prix coûtant est le même, c'est juste 29 euros qui vont dans la poche des intermédiaires... Je veux bien payer plus cher... mais pour que ça profite au producteur initial, ce que je fais en achetant équitable, notamment des produits alimentaires.
Et  comme tout le monde, je craque aussi sur des produits non équitables, parce que les vêtements des boutiques "équitables" sont souvent très chers, ou alors pas très beaux :)
A propos, j'avais lancé une campagne pour commander en direct des combishorts à un honnête artisan africain, ( voir post sur la combuishort) vêtement pratique et qui revient très à la mode: je n'ai eu qu'une réponse, pas assez pour organiser une commande!

olivier 15/06/2007 12:08

Bonjour FrançoiseEt oui comme tu le fais remarquer avec l'euro tout a augmenté et notre pouvoir d'achat a bien diminué!Manger des produits de saison, pas trop traités est un luxe maintenant ce qui 'explique aussi toute cette apparition de " kebab, mac-do ect ect . (mal bouffe)Cela dit les cerises il faut les cueillir " avec la queue en plus" alors que ta jupe une machine robotisé  ne coute  pas grand chose!Mais je suis sûr que  ce  petit bout de  tissus  te va a ravir.BisesOlivier

Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture