Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juin 2007 2 26 /06 /juin /2007 18:09

A force d’entendre des âneries sur la TVA sociale, mon cœur d’ex-Inspecteur du Trésor se serre J Comment discuter d’une question aussi cruciale sans rappeler quelques fondamentaux qu’apparemment certains débatteurs patentés ignorent ? 

Principe de la TVA (taxe à la valeur ajoutée) 

Les entreprises facturent à leurs clients la TVA et la reversent ensuite au service des impôts, déduction faite de la TVA qu’elles ont elle-même payée à leurs fournisseurs. Le mécanisme fonctionne ainsi : 

 TVA collectée sur les ventes 

A chaque fois que l'entreprise facture une vente de biens ou de services, elle mentionne un montant HT auquel elle ajoute la TVA pour obtenir un prix TTC.
  TVA récupérable 

L'entreprise règle ses propres fournisseurs TTC.  La TVA qu’elle a ainsi payée est déductible de la TVA collectée sur les ventes. Ainsi, à chaque stade de la chaîne de production, l’entreprise récupère en aval sur son client la TVA qu’elle a payée en amont à son fournisseur. C’est un impôt dit « récupérable »  

 

Le consommateur, qui arrive en fin de chaîne , paye la TVA sur ce qu’il achète, mais ne peut pas la récupérer, puisqu’il ne vend rien. C’est donc lui qui supporte la charge de la TVA, et non les entreprises qui concourent à la production du bien ou du service. 

Voici d’ailleurs l’avis de Nicolas Sarkozy sur l’augmentation de la TVA, piqué sur le site de l’UMP : 

Commission des finances 4 mai 2004
"M. Nicolas Sarkozy a relevé que les études économiques dont il disposait montraient que l'impact le plus récessif d'une hausse de la fiscalité des ménages provenait de la TVA, dont une hausse d'un point pouvait donner lieu à 0,9 point de croissance en moins, alors que l'impact d'une hausse de la CSG et des charges patronales était respectivement de 0,5 point et 0,4 point sur la croissance. Il a ajouté que l'accroissement du taux normal de la TVA serait problématique pour la compétitivité française, à l'heure où certains des nouveaux Etats membres de l'Union européenne proposaient des taux d'impôt sur les sociétés allant de 10 à 19 %. Il a enfin rappelé que l'Etat ne
contrôlait pas le niveau des prix, et qu'il était donc à craindre qu'une hausse de la TVA, malgré la diminution des charges, ne fut intégrée dans la marge, et donc intégralement répercutée sur le prix de vente, à l'image de ce qui avait déjà été constaté dans la grande distribution."
  

 

Quant à l’idée de faire payer la TVA sociale aux entreprises étrangères pour faire augmenter leurs prix, elle est illusoire.  Ceux-ci resteront de toutes façon inférieurs aux prix français, tant la main d’œuvre est sous-payée dans certains pays. Les entreprises visées pourraient même être tentées de baisser leurs salaires, pour réduire encore la part du travail dans leur prix de revient, ce qui accroîtrait la misère d’ouvriers déjà sous-payés. 

Reste une question non résolue : comment financer le budget social de l’Etat quand le financement par le travail devient insuffisant,  parce qu’il n’y a plus assez d’emplois salariés, donc de charges sociales versées, et qu’il y en aura de moins en moins puisque que la majorité de l’économie, aujourd’hui, repose non sur le travail, mais sur les échanges financiers? C’est ce que nous verrons au prochain épisode…

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise Simpère - dans En vrac
commenter cet article

commentaires

denis seignez 27/06/2007 10:57

Bonjour Françoise , vous aurez tous remarqué comme moi que lorsqu'il s'agit de baisser la TVA la réponse est invariable " c'est très dommage mais nous devons demander à Bruxelles et ils ne sont pas d'accord ".Mais lorsqu'il s'agit de l'augmenter curieusement il n'y a plus le moindre obstacle de la apart de Bruxelles !!On n'y pense même pas!!! La première chose à faire pour un gouvernement de gauche comme de droite est de montrer le bon exemple en se serrant la ceinture. Mais ils n'y pensent même pas !! Denis

françoise 26/06/2007 22:25

Si vous êtes Belge, comme Syolann, le jour où je vais la voir, on vous fait signe et on s'offre une virée entre filles?

longuesjambes 26/06/2007 19:52

A part le fait que je serais passionnée de discuter tva sociale avec vous, et que je vous recommande de lire le programme d'un parti Belge qui explique très bien pourquoi et comment une TVA sociale en Europe ! ( www.vivant.org) je voulais vous dire à quel point j'ai aimé lire votre livre "aimer plusieurs hommes"j'en ai fait tout un commentaire sur mon blog.je me suis régalée, j'ai été émue, j'ai lu et lu des quantités d'extrait à mon compagon, enfin, celui qui me quitte pour "être libre" mais qui vit toujours sous le même toit . . .

Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture