Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juillet 2007 2 03 /07 /juillet /2007 19:35

Depuis des années, je suis avec une attention amusée quelques hommes que par ailleurs j’aime beaucoup . Des amis tendres au long cours. À intervalles irréguliers ils m’appellent pour m’annoncer qu’ils sont amoureux. D’une femme géniale, belle, sensuelle, et qui les comble. Celle qu’ils attendaient depuis toujours… Ils me racontent la rencontre, comment ils l’ont séduite ou se sont laissés séduire. « Cette fois ci, c’est la bonne, j’en suis sûr ! » 

Passent les jours et les semaines, je n’en ai plus de nouvelles. Ils nidifient dans leur amour, peut-être même ont-ils procréé. Souvent, dans leur enthousiasme ils me disent : « Elle me donne envie de lui faire un enfant ». 

Puis un beau jour, le téléphone sonne enfin, je reconnais leur voix, les taquine sur leur silence : «  Tien s, un revenant », demande des nouvelles de leur amour : « Génial, un rêve, je suis heureux, tu ne peux pas savoir… » Je leur fais remarquer que si, je sais aussi ce que c’est d’être amoureuse, et demande comment va ….. (prénom de l’heureuse élue), pour m’entendre répondre après quelques secondes d’hésitation : « Ah mais non, elle c’est fini depuis…un mois, deux mois, six mois/ rayer les mentions inutiles. C’est d’une autre qu’il s’agit. D’un nouvel amour tout aussi éternel. En attendant le suivant. 

Ces hommes si follement épris ne le sont pas longtemps. Tout comme arrive un jour où « le vilain mari tue le Prince charmant » comme chantait Claude Nougaro qui imaginait que seules les femmes rêvent de contes de fées, certains hommes aussi détestent et fuient l’instant où la princesse adulée devient simplement femme. 

Est-ce d'ailleurs la femme qu'ils aiment, ou l'Amour, l'idée d'être amoureux, l'envie de cet état d'exaltation si particulier?

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise Simpère - dans EROS
commenter cet article

commentaires

scouttoujours 20/11/2011 23:09


     Oui ces gens la existent : ce sont les addicts de l'amour, parce que l'amour est une drogue ( à base d'endorphines ). Cela provient chez eux d'une immaturité affective et
ils sont à plaindre certes, mais moins que les autres, beaucoup plus nombreux, tout aussi immatures, qui n'ont jamais connu l'amour et ne le connaitront jamais.

françoise 24/04/2010 22:36



à ce: je ne crois pas que l'amour ne soit possible qu'à plusieurs, je pense qu'on peut aimer sincèrement et complètement plusieurs personnes, c'est très différent. Et ce n'est pas une obligation,
juste une possibilité. Le fait de laisser la porte ouverte pour soi et pour ceux qu'on aime. Qui, lorsqu'ils ne la franchissent pas, le font par choix, non par contrainte.


Pour votre autre question: je ne suis pas encore trop vieille, pas du tout blasée, au contraire. Chaque jour, la vie m'étonne. Et je vis toujours avec l'homme qui m'a connue adolescente et avec
qui j'ai eu deux filles. Nous nous sommes bien trouvés, sans doute, et avons eu le bonheur d'aimer sincèrement ailleurs sans que cela le ou me brise. Mais libre à chacun de vivre comme il
l'entend, sans insulter ceux ou celles qui ne pensent pas de la même façon.


à Blutch: merci, très cher, et à bientôt j'espère.



Blutch 24/04/2010 18:43



@ Ce
Je trouve infiniment dommage que votre art de vivre tellement supérieur vous incite à utiliser un ton parfois méprisant: "une vieille femme blasée" dites-vous en parlant de Françoise, Je peux
vous dire que je voudrais bien que le monde ne soit peuplé que de "vieilles femmes blasées" de sa qualité, de sa tolérence et de sa fraicheur d'esprit. Et j'ose le dire pour vous provoquer des
regrets peut-être, de sa beauté.
Avec une moyenne de 50% de divorces chez "les fidèles", on arrive mathématiquement à une moyenne d'au moins deux mariages pour une seule vie. Je me pose la question: la fidélité a-t-elle une date
de péremption?

Si vous aviez pris le temps de lire les livres de Françoise Simpère, vous n'auriez pas écrit le quart de votre commentaire, tant il tombe à plat et à côté de la plaque.

Mais aussi et surtout, ce qui devrait vous enchanter, c'est qu'elle ne fait pas de sa vie un modèle évangélique à suivre comme une contrainte.
Nette supériorité de tolérence sur votre modèle idéal.
Je me suis promis de ne pas être désagréable cette fois au moins, alors je ne vais pas plus loin dans mes considérations.
Blutch.



ce 24/04/2010 16:58



Nous autres les 'fidèles' sommes peut-être à  la recherche d'un idéal, une impossible symétrie... Toutefois, tous les goûts sont dans la nature. Alors s'il vous plaît de croire que l'amour
n'est possible qu'à plusieurs, pourquoi pas. Seulement comment réagissez vous si votre homme vous trompe. Trouvez vous cela normal? Car à chaque situation que vous créez, attendez vous à ce que
la vie vous rende la pareille.


Entendez bien, je ne vous juge pas! Je pense que certaines personnes sont juste incompatibles avec d'autres donc n'attendez pas de commentaires complaisants de ma part comme ceux que je viens de
lire...


Au risque de paraître un peu vieux jeu, idéaliste ou bien totalement à l'écart de la réalité 'animale' qu'il m'est donné d'observer dans mes relations, je crois en un amour unique, même si mes
instincts me guident à faire l'inverse.


N'est-ce pas là la liberté des hommes? De faire comme leur dictent leurs instincts ou bien de les sublimer.


En matière de relations humaines, tout ne serait que question de points de vue. Or dans un couple, ceux-ci doivent s'harmoniser. Il est donc de notre devoir de choisir la personne la plus adaptée
à notre vision du monde...


Et dites-moi, votre vie privée est-elle si réussie? Vous me donnez l'impression d'être une vieille femme blasée qui se complait dans une théorie qui s'adapte à la réalité ambiante afin de panser
ses propres blessures narcissiques... Ou bien de justifier celles qu'elle a infligées aux autres...


La meilleure leçon à donner est souvent l'exemple. Que vos lecteurs suivent le votre et que je suive le mien; Nous nous reverrons oh! peut-être dans d'autres sphères pour voir qui aura été le
plus heureux...



Vagant 06/07/2007 14:07

Oui, il faut comprendre que l’amour n’est pas un gâteau à partager, et ce n’est pas parce qu’on en donne un peu à Paul que Jacques en aura moins. Le temps, en revanche, octroyé à l’un est bel et bien pris sur celui qu’on aurait pu donner à l’autre…Même si je suis d’accord intellectuellement avec tout cela, il m’est parfois arrivé de ne pas éprouver de désir pour une autre femme que celle dont j’étais amoureux, comme ce fut le cas pour Jeanne avant notre désastreuse expérience échangiste ( http://extravagances.blogspirit.com/tag/Descente+aux+chandelles ). Ainsi la gourmandise et l’expérimentation ont sonné le glas de notre relation qui s’est peu à peu délitée au fil des années.Par ailleurs, je crois qu’il y a une subtile différence entre être l’unique amour de l’autre, et la fusion amoureuse prônée par le romantisme. Si l’unicité du désir, probablement transitoire, me semble naturelle dans l’évolution des sentiments amoureux, sa cristallisation fusionnelle superbement décrite par Christian Bobin ( http://extravagances.blogspirit.com/archive/2007/04/05/d%C3%A9claration-de-guerre.html ) est bien une pathologie étouffante.
Quant à l’éventuelle séparation des parents, je suis en tous points d’accord avec vous.

Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture