Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2007 7 08 /07 /juillet /2007 12:27

O7/O7/O7 : 7 juillet 2007, date porte-bonheur pour tous ceux qui savent qu’il y 7 jours dans la semaine, 7 nains de Blanche-neige, 7 merveilles du monde… et 7 péchés capitaux, plus les péchés capiteux qui mènent droit au mariage, d’où embouteillage dans les mairies en ce samedi 7 juillet. Rien que dans ma banlieue, il y en avait trois à la file vers 15h, à tel point que les invités scrutaient les visages les uns des autres pour être sûrs de ne pas se tromper de noce J 

Car rien ne ressemble plus à un témoin de mariage qu’un autre témoin de mariage : beau costume, propre sur lui, sourire heureux… Les femmes sont élégantes, les hommes bien mis,  le moindre rayon de soleil est salué comme un bon présage, tandis que la première goutte d’eau fait s’exclamer en chœur « mariage pluvieux, mariage heureux ! » Ce ne sont pas deux amoureux qui s’unissent, ce sont deux familles, pour en former une troisième, le maire en lisant les articles du code insiste plus sur le secours, l’assistance, la fidélité, la contribution aux charges du ménage, la communauté de vie, l’éventuel contrat de mariage et les futurs enfants que sur le désir et la passion… et il a raison !

Le mariage doit être célébré dans une salle à la porte ouverte, sous peine de nullité, ce qui implique bien qu’il ne s’agit pas d’un acte intime mais d’un rituel social : un homme et une femme décident d’un projet de vie commun, qui prolongera les générations précédentes à travers les enfants éventuels. Autrefois, il permettait de rassembler des terres, de léguer une entreprise à un fils ou un gendre. Rien que de très matériel… et cohérent : la survie de l’ humanité repose aussi sur une certaine stabilité, qui n’exclut ni la modernité ni le progrès. 

En revanche, si l’amour né d’une vie quotidienne sereine et d’intérêts communs a des chances de durer, la passion né d’un désir irrépressible est bien plus instable et douloureuse : étymologiquement, passion signifie « souffrir »… L’erreur de la seconde moitié du 20è siècle a peut-être été de glorifier le mariage passion et de faire se précipiter les amoureux fous vers une institution pas du tout créée pour cela, au risque d’une multitude de divorces une fois la magie envolée. Ce n‘est pas la liberté des mœurs ou la dureté des temps qui cassent les mariages, mais plutôt le fait d’avoir transformé un rituel social en institution romantique. 

Une amie, après de multiples et ardentes aventures, a rencontré un homme avec qui la vie commune s’est révélée douce et harmonieuse. Avant de l’épouser, elle a vécu quinze ans avec lui, concluant : « Le mariage ne devrait pas être une promesse de s’aimer toute la vie, qu’on risque de trahir, mais la confirmation d’un amour qui a eu le temps de se bonifier… comme un bon vin. » 

Et le désir, la passion dans tout cela ? Ils existent, évidemment, mais ne devraient pas être les fondements du mariage, contrairement à ce que prétendent les magazines. Ne serait-ce que par ce que le désir puise ses racines dans l’inconscient et les pulsions, alors que le mariage exige d’être bigrement conscient et réfléchi pour en surmonter les inévitables aléas.  

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise Simpère - dans Humeur
commenter cet article

commentaires

élise 05/10/2008 08:25

ben c'est à dire françoise que la pensée de la prostitution est quelque chose qui me touche beaucoup..bien sur je suis accord la jalousie demeure demeure inscrite dans un schéma..

francoise 05/10/2008 02:17

a poetac: merci pour tous ces poemes ms vous devriez ouvrir un blog pour les publier, ici ce n"est pas fsait pour cela, et cela prend un peu trop de place, vous ne pensez pas?a Elise: l"histoire que j"ai raconte est une histoire vraie, et une authentique histoire d"amoour puisque ses protagonistes, qui n"ont plus de sexualite ensemble, le jeune femme s"etant mariee et etant fidele a son mari, les deux ex-amants sont devenus des amis tres lies, tres profondement aimants et c"est en cela que le 'pret' de la cousine etait extraordinaire, il n"y avait aucun lien d"argent ou de prostitution, c"etait un geste d"amour. Ce qui n"est evidemment pas le cas des cas que vous citez. Cela etant, le rapport au corps different n"est pas toujours une sujetion ni le resultat d"une oppression. Notemment, ayant parle de la polygamie avec des africaines, elles avouent que cela les soulage souvent d"etre plusieurs pour assumer la charge du foyer. Le rapport a la jalousie, a l"exclusivite, n"est pas une valeur universelle dont la trangression fait forcement souffrir une femme victime, c"est plus complexe que cela...

élise 04/10/2008 12:16

"Ce n'était pas mes bons jours... alors pour que tu aies tout de même du plaisir, je t'ai amené ma cousine".  oui mais françoise vous oubliez qu'en afrique y'a des petites filles qui se prostituent le plus naturellement du monde car c'est leur seul moyen de gagner de l'argent, qu'il y'a de spetites filles qui sont déjà mariées à un vieux alors qu'elles sont encore dans le ventre de leur mère, parce que ce vieux va faire vivre leur parent, qu'elles sont échangées contre de l'argent en somme, qu'il y a des mariages polygames où les épouses ne sont peut être pas très libres sinon de labourer le champs, leur rapport à leur corps est très différent du nôtre..certes mais pourquoi, mais comment , mais d'où? mais en raisons de quoi? mais quelle est l'histoire qui génère un tel comportement, une telle liberté ? est -ce réellement de la liberté..est ce réellement si simple..est ce réellement si merveilleux ..je ne suis pas spécialiste de la sociologie du sexe en afrique, mais la prostitution des femmes des enfants est  réelle, ce qui me choque un peu ici,  c'est que vous soulevez un problème  complexe avec une légèreté et une naiveté désopilante,  sans réellement creuser la problématique des faits, , alors que c'est pourtant votre habitude..

POETAC 04/10/2008 05:37

Ca n’a pas été difficile de la lever
Un regard
Un sourire
Mon briquet et ma montre dorés
Quelques billets
Puis les escaliers
Julio dans les baffles
Le préservatif
Quelques coups de rein
Dans son sexe pop corn
Le préservatif dans les toilettes
Mes yeux qui n’osent plus la regarder
Ma bouche qui n’ose plus lui sourire
Toujours sur le lit
Une cigarette au bec
Ses yeux bleus sur le plafond
Elle ne dit rien
Et toujours Julio
Qui chante à présent « il faut toujours un perdant »
J’ai déjà les clés de la voiture dans une main
Je retape le code du portable
Je pense à la visite de Capsule chez le véto
La baguette de pain à acheter
Les escaliers
La salade et le steak haché
Le regard de ma femme
Mon sexe mou
« chez toi la vie a toutes les couleurs
et le goût du bonheur » fredonne encore dans ma tête l’ibérique
Putain de Julio.

françoise 10/07/2007 03:09

Un ami recevait à Paris son amoureuse africaine. Elle arriva à Roissy avec une cousine et dit à son amant:  "Ce n\\\'était pas mes bons jours... alors pour que tu aies tout de même du plaisir, je t\\\'ai amené ma cousine".  Le lendemain, la cousine certifia à la jeune femme que son amant était "le meilleur du monde" et remercia pour cette belle nuit. l\\\'amoureuse éclata de rire et s\\\'exclama "Je te l\\\'avais dit! J\\\'ai de la chance d\\\'avoir un amoureux comme ça, n\\\'est-ce pas?"
Imagine t-on semblable scène en France? Voyager permet de voir combien les vies, les moeurs et ce qu\\\'on croit immuable, biologique, est souvent très culturel.

Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture