Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 juillet 2007 2 31 /07 /juillet /2007 18:49

Je suis frappée de constater que chaque fois qu’on parle de couples « libres », ce sont des couples échangistes. Aujourd’hui, ils préfèrent dire « libertins », mais leur pratique est essentiellement échangiste ou mélangiste, c’est-à-dire activité sexuelle dans des lieux faits pour ou des soirées spécialement organisées pour, où on se rend en couple et on repart en couple… le même de préférence J 

Dans les émissions comme sur les sites de récits érotiques amateurs, ce fantasme du sexe de groupe mais toujours conjugal est aussi extrêmement présent. Enfin, surtout au début de ce blog, c’est fou le nombre de correspondants attirés par ma réputation… érotique, dont le site était un site libertin, essentiellement axé sur la pratique de soirées échangistes. 

Je n’ai rien contre… ni pour.  Mes seules réserves sont le côté commercial de la chose- les clubs sont chers et réservés à des gens qui en ont les moyens- ainsi que le côté « mode », « phénomène de société » qui fait qu’aujourd’hui des tas de gens rêvent d’échangisme, certains passent à l’action, sans être sûrs d’en avoir vraiment le désir, juste parce qu’on en parle beaucoup, que c’est branchouille et que tout le monde semble le faire… sauf eux. Qu’ils se rassurent : le phénomène reste en fait minoritaire dans les pratiques sexuelles nationales ! 

Par contre, je ne trouve pas que le libertinage ait quoi que ce soit à voir avec la liberté sexuelle, notamment parce qu’il est extrêmement normatif.  Que la majorité des libertin(e)s ne supporteraient pas de voir leur compagne (ou compagnon) repartir librement avec un(e) des partenaires de la soirée.  Que les femmes entre elles sont une figure classique et bien acceptée d’une soirée libertine, tandis que les contacts entre hommes non homosexuels, juste par curiosité, restent rares.  Qu’enfin la règle veut que les relations se limitent à la soirée ou au club et ne continuent pas au dehors, et qu’on réduise le plus possible toute affectivité dans les relations qui se nouent. 

L’idée sous-jacente est bien sûr de protéger le couple. Donc sous-entend que le couple est et doit rester la norme.  Que l’échangisme est juste une soupape de sécurité, ou un « piment » dans la vie conjugale, donc un moyen de préserver l’existant. En somme, il n’y aurait aucun inconvénient à jouir avec d’autres devant son conjoint (ce qui n’est pas prouvé) mais il serait tout à fait inconvenant de jouir avec d’autres rien que pour soi. 

Est-ce cela, la liberté ? Ou la liberté serait-elle d’admettre que chaque sexualité est individuelle, a différentes façons de s’exprimer et a droit à des jardins secrets où nul ne devrait entrer s’il n’y a été autorisé, y compris le conjoint ; que la sexualité ne regarde que l’individu, pas le couple et encore moins la société tant que les agissements ne comportent ni violence ni contrainte.  

 

Mais que fais-tu de l’Amour, me dira-t-on ? Ah, l’Amour… c’est bien autre chose, et c’est justement parce que c’est tout à fait autre chose qu’il faudrait arrêter de confondre sexualité et désir, et désir avec Amour.

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise Simpère - dans EROS
commenter cet article

commentaires

scouttoujours 20/11/2011 22:39


Encore une fois gardons nous de généraliser. Il y a libertins et libertins. Chaque couple a ses codes, ses normes ses repères, et sa façon de libertiner, on peut y trouver le meilleur comme le
pire, mais dans l'ensemble, le milieu est très convivial. En tout cas le libertinage reste un tres bon moyen pour un couple de se réinventer et d'oser un peu plus ses fantasmes sans être obligé
de mentir à l'autre. Cela peut être un piment extraordinaire, autant au niveau amoureux qu'au niveau purement sexuel.

Manue 05/10/2011 20:51



Merci à toi pour ton article qui m'a permi de faire un tri certain dans mes pensé du moment... Mon mari et moi sommes libertins libre sexuellement.... nous n'avons pas de limite et chacun va la
ou il lui plait sexuellement ensemble ou pas, ces derniers temps je me suis posé la question de continuer dans cette voix ou bien de revenir à un libertinage plus traditionnel... La peur du
jardin secret de l'autre sans doute... enfin ton article pose les vrai probleme et pose les vrai question.... Merci!



françoise 18/09/2007 23:10

à V: je parle des deux: tout le monde a de temps à autre des absences de désir liées au surmenage, à la santé ou... à rien, juste parce que le désir est fluctuant, jamais acquis pour la vie, jamais perdu pour toujours. Il existe même- de nombreux sexologues m'en ont parlé- des personnes qui s'aiment profondément, ne voudraient pas vivre avec qui que ce soit d'autre que leur compagnon (compagne) et ne font plus l'amour avec. Deux cas de figure: certains le font ailleurs, c'est juste le désir conjugal qui s'est enfui, d'autres ne le font plus du tout: extinction de libido, joliment résumée par un homme disant, à 60 ans à peine: "Moi qui étais un obsédé, j'ai enfin la paix du pantalon, et loin de me chagriner, cette quiétude sexuelle me permet de désirer plein d'autres activités que le sexe ( art, théâtre, sport, etc). La sexualité est une activité biologique extraordinairement valorisée et en même temps c'est une des rares dont on peut se passer sans mourir.

V 18/09/2007 21:17

Encore une petite chose qui me laisse perplexe: "Il est dangereux de croire [...] qu'on aime plus parce qu'on ne désire plus."
Phrase assez mystérieuse pour moi... Parlez-vous d'une absence passagère de désir ou d'amour "platonique"?
 
V.

V 18/09/2007 21:14

Bonjour,
 
Loin de moi l'idée de penser que le libertinage est né avec Internet! Je me demande même si le libertinage n'est pas tout simplement né avec la Sexualité avec un grand S. Plus simplement, je pense qu'un média tel que le net a permis une plus grande diffusion en direction d'une masse plus importante de personnes.
Pour le reste, il me semble avoir vu un article à propos des hommes seuls en club. Je vais donc de ce clic y jeter un oeil.
 
V

Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture