Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 octobre 2007 1 22 /10 /octobre /2007 07:43

Le professeur grimpe quatre à quatre les étages, essoufflé. Le métro a eu du retard : « Accident de personne, la RATP vous re merci e de votre compréhension. » Dans les wagons, les réactions oscillaient entre l’impatience et la gêne d’en vouloir à un suicidé. La classe est agitée : depuis trois jours la TV en parle en boucle : la lettre de Guy Moquet sera-t-elle lue dans les lycées ? Ils attendent le prof au tournant, comme un comédien le jour de la première.  Celui-ci sort de son cartable la feuille de papier : 

« Ma petite maman chérie, mon tout petit frère adoré, mon petit papa aimé, je vais mourir… »  La phrase si souvent serinée depuis quelques mois en a perdu sa signification, les lettres deviennent d’absurdes idéogrammes qui dansent devant les yeux du professeur fatigué.  Il se racle la gorge, les élèves toussotent, début d’automne, pollution. 

Un gamin lève le doigt, il veut savoir pourquoi Guy Moquet va mourir. « Parce qu’il va être fusillé » « C’est dégueulasse, qu’est-ce qu’il avait fait ? »  On aurait dû commencer par là, expliquer le père Prosper Moquet, cheminot et député communiste, sa sœur Rosalie, également militante et l’engagement à 15 ans du jeune Guy dans les Jeunesses communistes. Le professeur résume en quelques mots, les élèves s’indignent : « Elle est triste, cette lettre, on sent bien qu’il a pas du tout envie de mourir.  C’est pas normal de tuer les gens à cause de ce qu’ils pensent. »

Le professeur fouille son cartable : « Puisque cette lettre de Guy Moquet vous attriste, je vais vous lire un extrait des tracts qu’il distribuait. Dans ces tracts, plus question de français ou d’allemands, c’est la misère qui est épinglée : « Des magnats d'industrie (Schneider, De Wendel, Michelin, Mercier), tous, qu'ils soient juifs, catholiques, protestants ou francs-maçons, par esprit de lucre, par haine de la classe ouvrière, ont trahi notre pays… De l'ouvrier de la zone, avenue de Saint-Ouen, à l'employé du quartier de l'Étoile, en passant par le fonctionnaire des Batignolles, les jeunes, les vieux, les veuves sont tous d'accord pour lutter contre la misère… » Une voix ricane au fond de la classe : « Y se sont plantés, la misère, elle est toujours là. » 

Un garçon lève le doigt : « Z’auraient mieux fait de nous lire les lettres de ceux qu’ont refusé de faire la guerre en 1914. Vous avez vu le film « Joyeux Noël », M’sieur, où les allemands, les écossais et les français ont réveillonné ensemble ? C’est eux qu’avaient raison puisque aujourd’hui on est tous européens et que Sarkozy fait la bise à ….  – Angela Merkel complète le professeur. »  Une fille hausse les épaules : « De toutes façons, ça vaut pas le coup de mourir à la guerre, les guerres finissent toujours et ceux qui sont morts sont morts pour rien ». 

« Quelle connerie, la guerre ! » s’exclame un élève qui n’a pas lu Prévert.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise Simpère - dans Humeur
commenter cet article

commentaires

Spike 24/10/2007 16:55

LOL, hmmm un coming out .....peut être un jour si nos chemins se croisent :-)))))

françoise 24/10/2007 12:22

Spike, faites un coming out: quel genre d'agent secret ou infiltré êtes-vous? :-)

Spike 24/10/2007 10:19

:-) Là on se rejoint à nouveau.
C'est le même problème avec l'anti-terrorisme...tant que le pouvoir politique ne prend en compte que les arrestations, notre travail ne s'arrêtera jamais et la violence continuera. C'est bien évidemment travailler en amont du terrorisme, sur les causes (intérieures et extérieures), qui nous permettra de réduire les tensions et les violences à venir.
Mais quel pouvoir veut investir (budget, temps, moyens!) sur le long terme ?
PS: face à l'impéritie de nos gouvernants en matière de terrorisme, je m'offre un "burn out" et 15 jours de repos :-)

françoise 24/10/2007 09:42

100% d'accord avec vous, j'ai même dû écrire quelque part que Che Guevara n'avait pas d'autre choix, pour accomplir la révolution cubaine, que d'éliminer certains opposants, qui de toutes façons n'auraient pas hésité à l'éliminer, ils l'ont prouvé. Quand je parle de démocratie, c'est en amont, avant la guerre: Hitler a été élu, tout comme l'avènement de Pinochet, ou de Saddam Hussein a été soutenu par une fraction non négligeable de la population. C'est en amont qu'il faut "dépister" la violence en germe, et cette idée vaut aussi pour celle des banlieues: en 1978, un médecin, de la Grande Borne m'avait dit "les parents sont déprimés dans ce genre de grand ensemble, la prochaine génération sera violente". Nous y sommes, il faut à présent se défendre contre des violences qui étaient prévisibles, et pour une bonne part évitables. Je ne suis pas pacifiste, bêlante ou hurlante, je déplore qu'on attende souvent l'urgence pour réagir... en écologie aussi!

Spike 24/10/2007 09:07

Pour revenir sur une situation plus quotidienne: allez expliquer à un gamin de 12 ans qu'il doit parler, dialoguer et surtout ne pas utiliser la violence face à des jeunes racketteurs, violents qui n'hésitent pas à frapper et à tabasser; à tuer même pour voler un simple lecteur mp3 (Bruxelles). Question: faut-il laisser quelqu'un se faire tabasser au nom de la non violence ? Faut-il laisser un pays se faire envahir et des gens se faire massacrer au nom de la non violence ?
Je suis contre la violence, mais les mots seuls ne peuvent rien contre la force brutale. Dire le contraire s'est nier la réalité du quotidien, c'est être aveugle....et quelque part c'est attendre que d'autres fassent le sale boulot pour vous. La lâcheté n'est pas très loin...sorry !
Sarte opposait les mains sales aux belles âmes! Parfois il faut oser avoir les mains sales.
 
 

Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture