Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 octobre 2007 3 24 /10 /octobre /2007 12:50

Une habituée de ce blog a remplacé son gel douche par une savonnette riche en huiles végétales et essences naturelles après avoir lu le post : « tous maîtres du monde » et s’en est trouvée fort bien : rinçage plus facile et plus économique, peau plus douce, moins sèche.  « Vous n’auriez pas d’autres trucs de ce genre ? » Oh que oui, ma mie. 

Si vous étiez fervente de San Antonio du temps où Frédéric Dard les écrivait (quel talent, ce type, une maîtrise notamment de l’utilisation des temps pour donner du rythme ou de la tension à un récit, j’ai beaucoup appris en le lisant…), vous vous souvenez sans doute que l’inspecteur Pinaud, dit Pinuche, dit la Pine, avait fait fortune. Comment ? En vendant à un fabricant de cosmétiques un truc lui permettant d’augmenter ses ventes d’after-shave, sur lesquelles Pinuche demandait juste un pourcentage. Le truc consistait tout simplement à élargir l’orifice du flacon. L’homme fraîchement rasé se saisissait de son flacon, le secouait comme d’habitude, et l’after-shave coulait, plus abondamment avec ce trou plus large. Et voilà le travail ! 

En regardant les publicités pour brosses à dents, vous remarquerez que si les dentistes recommandent des brosses à petite tête capable de se faufiler au fond de la bouche sans   agresser les gencives, la majorité des modèles ont au contraire des grandes têtes… qui poussent à la consommation de dentifrice !

Le réflexe du quidam, favorisé par les belles images publicitaires, est en effet d’étaler le dentifrice SUR TOUTE LA LONGUEUR DE LA BROSS E.   Alors même que l’intérêt pour les dents, c’est d’abord le brossage, le dentifrice apportant juste plus d’agrément et de fraîcheur à l’opération. Mieux vaut se brosser deux minutes avec une brosse nue que trente secondes avec 3cm de dentifrice.

 

 

Mais comme il n’est pas question non plus de se faire violence, offrons-nous la fraîcheur du dentifrice, très présente avec la valeur d’un petit pois de produit. Pour le faire sans y penser, deux solutions : acheter une brosse à petite tête, ou alors une brosse longue avec une tête incurvée, où l’on dépose un petit pois de dentifrice dans le creux. 

Deux fois moins de dentifrice, ça vous fait des économies, et aussi des économies d’aluminium sur les tubes, de pétrole pour les tubes en plastique. Au train où s’envole le prix des matières premières, ce n’est pas rien si on estime qu’à peu près 50 millions de personnes se brossent les dents deux fois par jour. Laissons une marge de 12 millions pour ceux qui ne se brossent pas les dents ou préfèrent le gros sel, le bicarbonate, l’argile  ou le jus de citron à un dentifrice du commerce.  

 

ATTENTION : il ne s’agit pas ici d’un « petit geste pour sauver la planète » même s’il joue aussi ce rôle. Je commence à être saturée de ce slogan qui réduit l’écologie à une question de comportements individuels. Agir localement, c’est bien, à condition de ne pas oublier que l’écologie demande aussi de penser globalement le choix de société :  sur un plan environnemental, certes, mais aussi économique, social, culturel, international…  

 

La brosse à dents, c’est juste pour s’amuser à démonter nos automatismes, et s’exercer à vivre aussi bien, voire mieux, en dehors de ces automatismes. C’est le fun, comme disent nos amis caribous, et ça donne l’agréable sentiment de « Jouer au monde » en dehors des clous. J

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise Simpère - dans CHANGER
commenter cet article

commentaires

longuesjambes 29/10/2007 11:07

Disons que tant que nous ne faisons que causer, ou même dénoncer mais que cela ne dérange pas les "activités" nombreuses d'immoralités totales de la plupart de multinationales et des gouvernements à leur solde, nous perdons notre encre et notre salive.j'ai trouvé moi, assez révolutionnaire et sans être sanguinaire, ce que José Bovès avait fait en démontant un resto Mac Donnalds ou en détruisant des champs de maïs transgenique.  J'ai trouvé ahurisant la réaction de la plupart des français qui semblaient avoir oublier leur fameuse révolution sanguinaire et meurtrière et souvent injuste à l'époque.Actuellement, il y a toujours une loi pour nous empêcher de manifester autrement que par salive et encre, notre désaccord. Pire ! Il y a des loi pour traiter José Bové de criminel et le mettre en prison par exemple. Pourtant nous savons tous consciemment et inconsciemment que le crime est ailleurs, subtil et à la longue réellement  mortel.

longuesjambes 29/10/2007 10:56

Chère Françoise,Bien que je me sente très proche de vous, j\\\'ai du mal à vous tutoyer et pourtant, c\\\'est plutôt mon style.Enfin, oui, je suis une millième  fois de plus d\\\'accord avec ce que vous dites ! Combien de fois j\\\'ai resisté envers des taxes injustes, voleuses et misérables pour toute personne ayant un minimum pour survivre ! Cela afin d\\\'avoir les huissiers chez moi et essayer de leur expliquer exactement ce que vous me proposer dans votre réponse. Afin de ne jamais payer ce qu\\\'ils réclament, m^me si je suis perpétuellement dans l\\\'illéagalité.  Disons de façon plus précise : je ne suis pas dans l\\\'illégalité morale er humaine, mais il y a chaque fois une loi pour me dire que je le suis. Oui, mille fois, oui, je suis une anarchiste dans le sens éthymologique que vous donner.Voilà encore une belle manipulation qui a été faite autour de de ce mot : faire croie que les anarchistes sont des "fouteurs de merde" comme "ils" le disent.OUi, la Belgique fonctionne sans gouvernement ! D\\\'ailleurs, de quoi s\\\'occupe  ce gouvernement ? Impossible de comprendre ! Ou va l\\\'argent des impôts qui augmentent ? Impossible de voir les bien faits ce des ces impôts, à part des bâtiments couteux pour abriter le gouvernement par exemple, ou des infrastructures qui favorisent un certains commerce intersociétés multimondiales dont on ne sait qui profite en fait des bénéfices sauf à polluer encore plus notre planète  ?Voilà peut-être un acte révolutionnaire : exiger les comptes des gouvernements, les éplucher ! On y découvrirait bien du gaspillage , j\\\'en suis sûre !mais encore, quel journal oserait mettre ça sur la voie publique ?j\\\'aimerai tant en fait que de quartier en quartier, il y ai une révolte anarchiste, dans le sens que chaque quartier se prendrait en main, totalement.En Argentine, j\\\'ai entendu dire qu\\\'ils faisaient quelque chose du genre en usant à nouveau du troc et d\\\'une monnaie de troc que  l\\\'Etat ne pouvait pas taxer. Ils se réogarnisaient par quartier, en réelle démocratie participative.

françoise 28/10/2007 20:56

Il n'est pas incompatible d'être anarchiste au sens étymologique (se gouverner sans gouvernants) et altruiste. Ce n'est pas si individualiste, puisqu'il il existe une fédération anarchiste, donc déjà un groupe...
Naïf, vous? Je ne crois pas :-) A la vôtre, pour le rhum!

Spike 28/10/2007 20:33

Quelle Belgique ?
Fichée ? LOL, ne sommes nous pas tous fichés, Françoise ?
Spike
PS: Les politiques sont parfois (souvent inutiles) mais l'anarchie est assez individualiste (Stirner). Je préfère l'altruisme et travailler au profit de la Cité. Mais je reconnais que je suis maladivement naïf :-)))
 
 

françoise 28/10/2007 15:30

Je venais de fire un long commentaire évolutionnaire, et il a disparu quand j'ai cliqué, sabotage!!!  Donc, longues jambes, je vous dirais juste qu'en sus de la révolution sanglante et des changements de comportements individuels et souhaitant qu'ils fassent tache d'huile, il y a la désobéissance civique, la résistance passive:  l'agent de l'ANPE qui refuse de fliquer les gens, parce que son travail est de les aider, pas de les considérer a priori copmme des fraudeurs, le flic qui refuse de "faire du chiffre" sur les expulsions de sans-papiers, l'agent du trésor qui accorde systématiquement des délais et des remises aux gens qui ne peuvent plus payer, les consommateurs qui laissent les suremballages en vrac sur le carrelage des supermarchés pour exprimer qu'ils en ont marre de ce gaspillage, les profs qui expliquent aux élèves que Guy Moquet a été désigné comme otage à fusiller par le ministre de l'Intérieur du gouvernement français de Vichy parce qu'il était communiste, comme ses compagnons de supplice,  les gens qui regardent Arte ou lisent plutôt que d'augmenter les recettes publicitaires de TF1 en lui offrant un audimat record, etc... 
Au fait, la Belgique continue d'exister malgré l'absence de gouvernement? Serait-ce que les politiques sont inutiles? Anarchie, qui signifie non pas désordre, mais se gouverner soi-même, sans gouvernants. Une idée à creuser... (je vais finir par être fichée...)

Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture