Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 novembre 2007 3 07 /11 /novembre /2007 00:02

Fou- rire en entendant une journaliste radio raconter sa visite de l’ expo sition  « le Zizi sexuel » (Cité des sciences, Pte de la Villette à Paris, jusqu’à fin 2008) en compagnie d’enfants de 9 à 13 ans. On aurait cru un reportage dans une jungle hostile où l’explorateur tente d’exorciser ses peurs en riant bêtement au moindre frisson de feuilles d’arbres.

 

Contempler la feuille à l’envers, jolie expression pour « faire l’amour », plus guère usitée, dommage, elle ne fait d’ailleurs pas partie de l’ expo .  Le « Zizi sexuel » est une expo didactique, BDisante ( merci Titeuf !)  hygiénique et même psychologique puisqu’on y parle des émois du premier désir et de comment ça fait quand on tombe amoureux. Ca reste néanmoins très technique, résumant le coït à « le garçon met son zizi tout dur dans la fente mouillée de la fille » ce qui,  faute d’émotion et de trouble, amène les personnages de BD à demander: « et ça lui fait pas mal ? »

 

Ceci m’a rappelé une conversation avec un ami : « A 17/18  ans, me dit-il, je trouvais que faire l’amour était très agréable, et j’aurais bien aimé le proposer à mes copines comme un plaisir aussi naturel et sympa que « on se fait une toile » ? Elles se récriaient aussitôt, scandalisées : « Ca va pas, non ? On est copains  ! » Je leur proposais justement parce qu’on était copains , qu’on s’aimait bien, et je n’y voyais aucun mal, au contraire, mais elles ne l’entendaient pas de cette oreille. Celles qui me « cédaient », comme on disait à l’époque, me faisaient comprendre qu’elles acceptaient pour me faire plaisir, parce qu’elles étaient amoureuses et qu’elles savaient que les garçons ont besoin de « ça. » Le «ça » prononcé à mi-voix avec un air mi-dégoûté, mi-sulfureux. »  Cet ami en avait donc conclu que  pour les filles, faire l’amour était ennuyeux, voire pénible, d’où sans doute les soupirs et gémissements qu’elles laissaient échapper. Il a mis des mois à réaliser qu’il s’agissait de manifestations de plaisir!

 

Devenu adulte, comme bien d’autres d’ailleurs, il a un faible pour les « vieilles copines », des ex datant parfois de sa jeunesse avec qui il renoue épisodiquement depuis des années, des amies avec qui, de temps à autre, surgit le désir (mutuel) d’un câlin… L’amitié amoureuse, ce mélange d’amitié et de désir qui engendre des relations délicieuses, sans enjeux, sans rapports de force, est un sentiment précieux. Mais rare. Souvent du fait des filles. Dommage, car la confiance de l’amitié associée à l’altruisme du sentiment amical, permet ce lâcher prise dont on sait qu’il est indispensable au plaisir.

 

Pour en revenir à l’ expo le « Zizi sexuel », les réactions des jeunes visiteurs confirment ce que j’avais déjà constaté : ce qui est dit (ou fait) trop tôt heurte alors qu’il suffit d’attendre l’âge propice pour en apprécier les délices. Une gamine de 9 ans est choquée à l’idée d’un baiser « avec la langue » alors qu’elle y trouvera grand plaisir avec son premier petit copain quelques années plus tard. Même chose pour la fellation ou toute autre caresse, qui ne deviennent voluptueuses que lorsque le corps de l’autre inspire de la volupté, ce qui ne se fait pas en un jour. Prendre le temps du flirt est chose bien exquise. ( Tien s, un alexandrin !)

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise Simpère - dans EROS
commenter cet article

commentaires

Frédéric 12/11/2007 15:38

l'intensité de l'instant... la liberté de le vivre pleinement... de faire vivre toute l'existence au reflet de cet instant...
donner à chaque instant ce pouvoir illimité de rayonnement...
les pouvoirs illimités des sentiments rayonnants...

françoise 10/11/2007 18:45

Mona,  je "suis" sans forcément baiser, et ce n'est pas baiser qui me fait "être". C'est peut-être ce qui me permet, Dido, d'additionner (et non conjuguer) diverses amours. Le fait de ne pas considérer comme primordial le "passage à l'acte", de trouver infiniment plus intéressant l'être humain en face de moi plutôt que de me dire "ça y est, on baise", a totalement effacé ces histoires d'exclusivité, comparaison, etc. Quant à votre question sur les hommes très amoureux de moi... ça va vous sembler bizarre, mais je ne sais jamais si un  homme est amoureux de moi ou non. La seule certitude, c'est ce que je ressens... et il est probable que c'est pareil pour eux, certains ne doivent pas soupçonner l'intensité de mes sentiments.

mona 10/11/2007 16:23

Je baise donc je suis

dido 09/11/2007 15:48

françoise, les hommes sont si fragiles, n'en y a t-il pas qui pleuraient de vous savoir dans les mains d'autres...alors que peut être étaient ils profondément amoureux de vous...suis je donc la seule à éprouver une douleur quand l'être aimé s'en va..je ne vous ai pas lu mais un ami m'a longuement parlé de vous, avez vous réellement réussi à vivre plusieurs amours profonds à la fois, parce qu'un amour demande déjà tant d'énergie..et qu'en est il des enfants..comment conjugué l'amour d'un enfant avec plusieurs amours,
affectueusement,

françoise 09/11/2007 14:12

Juste un mot Dido: l'amitié est un sentiment fort et solide, je ne parlais pas des aventures éphémères juste pour quelques instants de plaisir ou de tendresse, mais de l'expression avec le corps de ces amitiés profondes. Mais vous avez raison: très peu de personnes savent vivre ces amitiés là. Elles sont d'autant plus précieuses. Autre point où je vous rejoins: mieux vaut la solitude féconde que la multitude qui vous laisse un sentiment de solitude. Ca m'est arrivé, c'est toxique, j'en suis complètement revenue.

Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture