Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 janvier 2008 2 29 /01 /janvier /2008 22:40

Apparentements terribles aux infos : En sujet principal (LCI 13h) : un rapport dénonce la saleté dans les toilettes des écoles françaises. « Sujet tabou, enfin on ose en parler » et nia nia nia, les petites filles n’osent pas faire pipi, elles se retiennent et risquent de faire des infections urinaires.  Un crédit « PQ et serpillière », ça serait pas plus efficace et moins cher qu’un rapport pleurnichard ? En bas de l’écran, pendant le sujet pipiroom, défile un titre : « En Irak, 19 personnes ont été assassinées et coupées en morceaux. » Ca calme…  

 

JT France 2, 20h : tout le gratin politique et financier fait le point sur le scandale de la Société Générale (il semblerait que le trader Kerviel ne soit plus seul en cause, d’ailleurs il a donné les noms de petits camarades qui jouaient aussi à « qui kaura la plus grosse prime, plus grosse prime, plus grosse prime… ») Voilà ce qui arrive dans un monde où on glorifie l’excellence, et où l’excellence consiste à fabriquer des milliards avec du vent, bref, à spéculer sur l’économie financière, tandis que les travailleurs de l’économie productive trinquent. Mais pas de panique, comme dit Fillon, la Société Générale est une GRANDE banque française et doit le rester. Ca va coûter quelques milliards au contribuable, mais on a l’habitude, on a déjà donné chacun plus de 1000 € pour sauver le Crédit Lyonnais il y a quelques années. 

Juste après, autre apparentement terrible, reportage sur la vie d’un sans abri. Un journaliste a vécu une journée de SDF, cherché à se loger (les centres où soi-disant ils refusent d’aller sont archi-pleins, faut vraiment être dans la misère pour s’y rendre parce que c’est froid, inhumain, ça sent la pisse -on y revient, mais là, pas de rapport indigné sur les infections urinaires des SDF- et on les chasse à 6h du matin en allumant la lumière plein pot dans les yeux). Un type constate tristement « je viens là depuis trois semaines : je n’ai pas dormi depuis trois semaines. » Ensuite, il part au boulot. Eh oui, beaucoup de ces sans abri bossent en CDD, en intérim, et même parfois en CDI. Comme dit Chris tine Boutin, « c’est terrible cette situation, tout cela parce qu’on n’a pas assez de logements sociaux. » Ca coûterait pourtant moins cher que le sauvetage de la Société Générale. 

Faut dire que Nicolas Sarkozy, au hasard, quand il était maire de Neuilly, refusait de respecter la loi SRU qui impose 20% de logements sociaux dans chaque commune : préférait payer l’amende, dérisoire. Il n’était pas le seul. 

Olivier Besancenot a proposé un truc tout simple : « Puisque NS n’arrête pas de dire « je ferai respecter la loi, je serai intraitable, tolérance zéro », pourquoi ne pas décider que les maires qui ne respectent pas la loi SRU deviennent inéligibles ? Ainsi on se débarrasserait de politiciens qui ne servent pas le bien public. Il est bien ce petit, cultivé, sympa, cortiqué…  y en a sous sa coiffure toute ronde qui le fait ressembler à un Playmobil.  

 

 

Très étrangement, quand on tape "Clochards" sur Fotosearch, on a la photo du haut et celle du bas. Encore un apparentement terrible, ou deux conceptions du "sans abri". On vit décidément dans des mondes parallèles.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise Simpère - dans En vrac
commenter cet article

commentaires

S@m 16/02/2008 06:12

Le site web est ci-dessous.

S@m 16/02/2008 06:11

Voyons voir si cela marche comme cela !

S@m 16/02/2008 06:07

Je me suis trompé de post !

 

lorent 01/02/2008 20:17

le petit besancenot, s'il arrive à gommer un peu de son coté trotskyste pur et dur , je vais finir par voter pour lui :))

Philippe 01/02/2008 16:16

Écrire que l'écart de revenus atteint 300 ou 400 en France n'a pas grand sens. C'est ce genre d'information sensationnelle imprimée à la une pour faire vendre le titre ou pour déclencher des réflexes d'indignation chez les mal-informés, mais elle est fortement trompeuse. Trompeuse pourquoi ? Parce qu'elle est calculée sur les déciles extrêmes. Et les déciles extrêmes concernent qui ? Pas grand monde... Sûrement moins de 10.000 personnes, et à l'extrême, seules deux personnes, celle qui gagne le plus et celle qui gagne le moins. Le Mont Blanc culmine à plus de 4800 m, cela ne permet pas de dire que les Gaulois vivent 4000 m plus haut que les Bataves. En matière de solidarité, je n'ai pas beaucoup de leçons à recevoir. Si je n'ai rien aujourd'hui, c'est en large partie dû au fait que je me suis surtout occupé des autres... Mon indignation va surtout à la médiocrité généralisée dans laquelle se complait la France. S'il n'y a pas suffisamment d'emplois correctement rémunérés et s'il y a une crise du logement, c'est bien parce que l'on a tout fait pour depuis des décennies... Et quel que soit le bord politique qui gouverne, il ne se passe rien. Nous venons de vivre 30 années d'idéologie et de gouvernement de gauche et il y a toujours des pauvres, des mals-logés, etc. Je doute donc que les Français désirent vivre autrement que dans une république bananière marxisante. Ils font mine de s'indigner contre ceux qui s'en mettent plein les poches dans les allées du pouvoir, de la politique et de l'économie, mais ils sont aussi les premiers à rechercher les passes-droit, les prébendes, les "parts de fromages", les décorations, la resquille et j'en passe. Ils ne supporteraient sûrement pas longtemps (d'ailleurs le Français ne supporte pas grand chose et jamais plus de huit jours) une rigueur à la scandinave. Ils ont coupé la tête du Roi, mais sont indignés que le Président de la République ne se comporte pas comme un digne monarque, mais comme un batteur d'estrade de kermesse. Personne ne réclame la suppression des ors et des pompes de la République. Je n'en ai encore entendu aucun réclamant que les ministres rentrent chez eux par le métro ou l'autobus, comme cela se fait dans bon nombre de pays d'Europe. En Allemagne, les logements de fonction n'existent pas; je n'ai jamais entendu aucun politique ici, de quelque bord que ce soit, qui ait proposé de les supprimer. Et je vous fiche mon billet que cela ne se fera jamais... Il y a donc bien un consensus pour perpétrer l'inégalité chez nous. Non, j'en reviens toujours à cette médiocrité dans laquelle nous nous sommes enfoncés après le désastre humain de la Première guerre mondiale et dont nous n'avons jamais eu le courage de sortir, préférant perdre notre énergie et nos richesses pour des âneries. Le plus souvent en votant toutes ces lois de circonstances qui ne se révèlent être après coup que des balles tirées dans le pied, parce que plus personne ne veut réfléchir, ne sait réfléchir ou ne sait prendre le temps de réfléchir. C'est bien moins une question d'argent qu'une question de mentalité. Il existe une petite frange de nos concitoyens qui se battent au front pour maintenir le pays la tête hors de l'eau, mais il faut bien constater qu'il n'y a pas grand monde pour les suivre et les soutenir. La grosse masse s'en moque et a toujours préféré les médiocres aux vraies élites.

Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture