Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2008 1 18 /02 /février /2008 20:02

Tellement triste, le garçon,  quand sa copine l’a quittée, que son corps ne répondait plus à aucune caresse : « j’aurais la plus belle fille du monde entre les bras, je ne saurais qu’en faire ». Tellement heureuse la fille, quand elle a su que ses analyses étaient bonnes, que sa foutue maladie était une histoire finie, finie, finie… Elle riait : « je baiserais bien un réverbère pour fêter ça ! », elle qui depuis des mois, dans l’inquiétude des symptômes qui la minaient, n’aurait pas remarqué le plus beau garçon du monde. Désir fragile, si sensible à l’air du temps qu’il va, vient, disparaît et renaît. Pas linéaire. Fluctuant, liquide, insaisissable… Même le Viagra ne peut rien contre l’absence de désir, il se contente de rendre palpable le désir tapi dans un coin du cœur ou du cerveau.

En période d’eaux basses, les photos les plus excitantes semblent  ridicules ou vaguement dégoûtantes, les textes les plus érotiques,  les plus suggestifs, donnent le sentiment que le sexe, somme toute, est une activité assez grotesque. En période d’eaux basses, le désir ne manque pas. Il n’est pas là, tout simplement. On n’en meurt pas. On n’y pense pas.

En période de printemps,  un soupir derrière une cloison, un talon qui claque sur un trottoir ensoleillé, un échange de regard de trois dixièmes de secondes, quelques mots, n’importe quelle image suffisent à rappeler qu’il n’y a rien de plus important que le désir, rien de plus vital, rien de plus obsédant.

Curieuse énergie dont l’absence ne crée aucun manque et dont la présence engendre aussitôt le manque.

 

Un réverbère, disait la jeune fille, il me faut un réverbère…

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise Simpère - dans EROS
commenter cet article

commentaires

Clémentine 07/03/2009 22:27

Cet après-midi, je fais mes courses pour le week-end dans le supermarché de mon quartier, et j'échange ce fameux regard fugitivement appuyé avec un mec comme je les aime...Puis encore deux-trois fois en le recroisant dans les rayons, alors qu'il est avec ses deux filles... Pour finir, accroupie devant un présentoir d'accessoires pour cheveux (je laisse pousser ma mousse bouclée, faut domestiquer tout ça de temps en temps!), je l'entends parler à l'une d'elles qui sème le bronx, la menaçant comme mon père me menaçait quand je semais la pommade... et je me relève, hilare, le regardant de loin, il voit que je le regarde, je n'attends pas sa réaction et je m'en vais.Décidément, on ne se refait pas! Etre attirée par un type qui parle comme mon père, mais avant qu'il n'ouvre la bouche! Tordant...

Six 01/03/2008 23:00

tellement juste, tellement belle cette note, je suis arrivée chez vous en voyant vos commentaires sur d'autres blogs, alors que je connaissais vos récits, je suis ravie de l'existence de ce blog.

françoise 20/02/2008 18:37

à katia: merci, cela me fait plaisir!à Lorent: et si on organisait une grande fête de printemps?

lorent 20/02/2008 18:33

rien à ajouter, sinon vivement le printemps :))

katia renou 20/02/2008 12:25

ah merci ! que c'est bien écrit ! c'est chaque fois un régal de vous lire... vos livres comme les articles de ce journal, quel qu'en soit le sujet, sont toujours pertinents et si agréables à lire !!!

Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture