Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mai 2011 1 23 /05 /mai /2011 16:10

Quand je vais à la bibliothèque, je lis toujours la 4ème de couverture des bouquins des auteurs que je ne connais pas, et presque à chaque fois, je découvre, dixit l'éditeur  "un auteur qui a conquis un large public" ,"un auteur traduit dans le monde entier" ou "un auteur dont le premier livre a connu un succès que ce second opus ne devrait pas démentir". Bref, ces romans que je n'ai jamais vus dans une librairie et dont je n'ai jamais entendu parler malgré ma lecture assez assidue des magazines littéraires et mon goût pour les émissions du même nom, ces auteurs, donc, seraient célèbres et vendraient des milliers de livres?

Mais quid alors de la misère que pleurent tant d'éditeurs sur le thème "Ma pauvre amie, l'édition va très mal, Internet et le numérique ont ruiné le métier et pire encore: les jeunes ne lisent pas, les vieux guère plus,et de surcroît, pour faire des économies de papier on imprime si petit que les presbytes ont bien du mal à nous déchiffrer et se rabattent sur un Sudoku/Tête au Nord.  Les louangeuses 4ème de couverture ne seraient-elles qu'un appât pour attirer le chaland en lui faisant croire qu'il achète un truc vachement bien et sera le dernier des crétins s'il ne le fait pas?

C'est comme le buzz qui permet paraît-il à une ménagère américaine crochetant des cols de dentelle vendus sur Internet de faire fortune en quelques mois, ou à une vidéo montrant un  bébé tombant de sa chaise haute d'être visionnée 40 000 fois en une semaine. Comment ça se passe, le buzz? C'est quoi, d'abord? Le bouche-à-oreille? Je veux bien, mais même si j'aime un truc vu sur le Net, j'aurais beau cliquer "like" sur FB ou en parler à une copine, je ne vois pas cela déclencher un buzz. Y-a-t-il vraiment des gens si passionnés par la vidéo d'un chaton qui joue avec une souris que toutes affaires cessantes ils appellent tous leurs amis (et faut en avoir beaucoup!) pour que le lendemain le chaton soit un héros de la Toile?

Ou est-ce que le buzz serait juste une invention de publicitaire, un truc qui n'existe pas mais fait rêver les gens à une hypothétique célébrité Internet et les pousse à y revenir et à cliquer partout, sachant que derrière chaque clic se cachent des recettes publicitaires pour le moteur de recherche, le logiciel ou le serveur qui permettent l'utilisation de cette formidable machine qu'est la Toile.  

Pour le savoir, une seule solution: tester le buzz. C'est un jeu, on va voir: je demande à toute personne qui lit ceci, de contacterun (ou plus si vous en avez) ami(e) en lui demandant de venir lire ce billet et de faire de même. J'attendrai deux jours, et je vous dirai si ce billet a buzzé ou non, mais au moins nous en aurons le coeur net!

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

françoise 01/06/2011 17:48



La preuve est faite, et expliquée par vos différents commentaires: le "buzz" est un outil de pub, et il ne fonctionne pas sur un blog fermé à la pub avec des lecteurs plutôt hostiles à ladite
pub!


En revanche, d'accord avec toi Frédéric, le buzz fonctionne pour les mouvements sociaux, mais plutôt sur Facebook et Twitter que sur des blogs.


Enfin, je crois que Internet a tellement d'infos qu'on ne peut pas aller voir tout ce qui nous intéresse si on veut aussi vivre en vrai. Comme disait mon tonton "il y a tout sur Internet? Mais
tout, n'est-ce pas trop?"



Marin 27/05/2011 09:28



Bon, le buzz pour savoir en faire, il faut connaître son fonctionnement. Alors je me suis rappeler qu'un neurologuet  avait titré son bouquin "l'homme neuronal. Je suis donc parti à la
recheche du schéma du neurone buzzer, voilà :


J4en conclue donc que le buzzer réagit par réflexe à un stimuli lumineux. Au sens de la physique et de la biologie toute impulsion lumineuse est une dégradation de la matière avec accroîssemen de
l'entropie qui peut signifier information. Mais je doute qu'un simple amplificateur opérationnel tel un LM 741 soit assez costaud pour analyser l'information, même en montage différentiel, ou
intégrateur et même dérivateur. On lui gratte l'haricot et il bruite, sorte de push-pull de la pensée. Je verrais plus le buzzer comme un transducteur lumière-son - un peu comme certaines
grand-mères devant un nouveau né, avec leur index sur la bouche, essayant de parler un langage de bébé ; mais martien le baby.



Reynald 27/05/2011 00:43



Pour créer un buzz, il faut que la chose soit vue, elle doit donc être en tête dans les recherches, et pour ça, il faut qu'elle ait du succès. Un cercle vicieux qui est installé par les
référencements dans des annuaires, qui simulent une forte demande, donc une montée dans les résultats de gogol. Et il existe des logiciels qui ouvrent automatiquement une page internet, créant un
effet d'appel.

Donc le buzz existe si il est induit artificiellement.
Bonne journée



Olivier 24/05/2011 16:28



Bonjour Françoise,


L'étude du phénomène "Buzz" est intéressante... cependant... de la même façon que je suis contre les lettres chainées, je ne préfère pas diffuser toutes les initiatives individuels d'étude de
"masse", ni tous les articles intéressants que je lis, et non plus toutes les vidéos ou images originales et amusantes que je croise sur la toile.


Je suis donc désolé de couper l'élan de votre tentative, en tout cas pour le petit nombre d'amis ou de contacts que j'aurais pu vous amener dans cette expérience !


Mais mon point de vue reste malgré tout intéressant pour l'analyse de ce genre de phénomène, car je ne suis probablement pas le seul !


Ceci dit, tenez nous au courant de vos résultats.


 



Andiamohttp://perso.wanadoo.fr/hobbyclubJe suis al 24/05/2011 10:23



Te souviens tu Princesse de cette pub.?. Non tu es trop jeune !


Bon voilà, c'était en 1954 il me semble ou 1956, tout à coup on a vu fleurir partout ce mot : "GARAP" sans aucune explication...


Qu'est-ce ? se demandait-on,à la radio, dans les journaux, sur les affiches, dans le métro, et même à la télé où toute forme de pub était interdite apparaissient les lettres mystérieuse :
G.A.R.A.P !


A l'école sans raison on gueulait GARAP, gaulé par un prof j'ai dû copier 500 fois GARAP ! Mais oui ))


Au bout d'un mois nous avons eu enfin l'explication :


C'était une campagne qui voulait démontrer la force de la pub ! Pari gagné, car au bout d'un mois toute la FRance connaissait GARAP !


Tu vois rien de nouveau, c'était le premier BUZZ si je ne m'aBUZZ.


Bonne journée ma belle.



Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture