Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 16:51

C'était une fille bourrée de contradictions : maoïste, elle passait des nuits à commenter le petit livre rouge avec ses compagnons de route... tout en tricotant de larges pulls hippies fushia et violet. Pour elle, toute propriété était petite-bourgeoise, tout devait se partager... sauf l'amour où elle restait très exclusive, déplorant que mon existence l'empêchât de posséder totalement mon cher et tendre. Elle dépensait très peu pour se nourrir, essentiellement de yaourts et de cigarettes, jetait un œil méprisant sur nos plats mijotés chers et bourgeois, forcément... mais se ruinait en crèmes anti-cellulite dont elle n'avait nul besoin. Elle aurait dû en toute logique m'horripiler mais ce ne fut pas le cas, tant je trouvais passionnant d'observer en une seule personne tant de contradictions. Depuis, voir chaque individu comme une personne, avec ses complexités, ses points positifs, ses points agaçants, ses mystères... est un réflexe qui simplifie et enrichit- ce n'est pas contradictoire- considérablement mes relations.

hippie.jpgdsc_6646.jpgQu'une personne soit un garçon, une fille, jeune ou vieille, pauvre ou riche, amant(e) copain, copine ou ami(e) célèbre ou inconnu(e) ne crée plus de barrières, l'important est l'alchimie qui se créera entre cette personne et la personne que je suis, sans programmation ni a priori. Juste de la curiosité. On me l'a reproché : « Tu n'es pas vraiment amoureuse, tu étudies scientifiquement les hommes ». Ça se discute, d'autant plus que, pour les avoir beaucoup fréquentés étant journaliste, je sais avec quelle passion les chercheurs se consacrent à leur sujet d'études, et j'y ai sans doute mis la même... plus durable et approfondie que le dérèglement hormonal qu'on appelle d'ordinaire passion amoureuse.

pingouins.jpgConsidérer l'autre comme une personne délivre des affres de la timidité et de la hiérarchie. "Si haut que soit son trône, le roi n'est jamais assis que sur son cul », or un cul j'en ai un, et un cerveau aussi, qui ne fonctionnent peut-être pas tout à fait comme celui de la personne face à moi, mais justement : se découvrir différent sans se demander si on est « plus » ou « moins », délivré de la compétition imbécile que génèrent si souvent les apparences sociales, les statuts, le sexe, la couleur de peau, l'orientation sexuelle, les opinions politiques... permet de converser avec tout le monde et de tout se dire. A quelqu'un qu'on considère comme une personne, on peut tout exprimer car on l'estime capable de tout entendre : du tendre comme du critique, des reproches comme des remerciements, c'est une forme de respect que de ne pas prendre de gants, de parler la main tendue, sans armes ni protection.Ni agressivité.

 

Coltan-les-mines-de-lenfer2-copie-1.jpgPenser l'Autre comme une personne la sort de l'anonymat du grand nombre, on devrait obliger tous les décideurs à le faire : il se souviendrait que licencier 800 personnes signifie 800 fois apporter du malheur, 800 familles dans la peine, 800 fois l'angoisse du lendemain, 800 fois la douleur de se sentir exclu, méprisé, chosifié... Ça a un autre poids qu'annoncer benoîtement 800 suppressions de postes.

On m'écrit beaucoup,je réponds toujours. Cela étonne souvent les lecteurs. Cela étonne certains auteurs : « Tu réponds à toutes les lettres? Moi, je n'ai pas le temps. » C'est vrai, cela prend du temps, mais chaque personne qui m'écrit a bien pris le temps de le faire. Je prends celui de répondre.

amis.jpg

 

Aimer avec le plaisir renouvelé -donc sans risque de routine- d'observer la personne aimée, de la voir évoluer, changer, de la connaître à la fois par cœur et pas du tout, pour la joie de la voir heureuse et l'envie de l'étreindre s'il lui arrive de ne pas l'être, pour le plaisir d'être avec elle et le plaisir tout aussi grand de s'en éloigner, histoire de la voir sous un jour différent, comme on regarde un tableau de loin pour en saisir des détails impossible à voir si on colle le nez dessus, délivre des tourments de l'amour qui font peut-être de beaux romans mais rarement des vies heureuses. Et c'est pourquoi la plus belle déclaration d'amour qu'on m'ait faite tenait en cette jolie phrase : « J'aime te regarder vivre. »

 

 

 

crépuscule milos

 

 

A partir du 1er janvier, les tarifs de la poste augmentent, comme plein d'autres choses. Dépêchez-vous de commander vos livres ou CD sur Autres mondes  avant le 30 décembre, après ce sera plus cher!

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by - dans Humeur
commenter cet article

commentaires

Andiamo 07/12/2012 10:01


Nous nous sommes promenés une fois bras dessus bras dessous, il faisait doux, nous avons bavardé, c'est tout simple et je m'en souviens encore...


Bises Princesse'

Tant-Bourrin 07/12/2012 07:05


Une leçon de vie en commun que l'on devrait apprendre dans les écoles, je trouve ! :~)

Reynald 06/12/2012 20:44


 En lisant ce billet, je trouve l'humanité moins désespérante.
C'est une hymne à la vie et un amour des gens qui ne m'étonnent pas de toi :-)

Saoul-Fifre 06/12/2012 20:35


Ouaip la curiosité, qui n'a rien à voir avec du papillonage superficiel, est en fait un moteur puissant, perso je parlerais même de fascination pour l'être humain, les horreurs comme les trucs
géniaux dont cette Espèce est capable et l'évidence que nous avons à l'intérieur de nous les mêmes tiraillements, ecartèlements entre des tendances contraires et que le challenge est de les faire
cohabiter.

Brigitte 06/12/2012 19:12


Oui les personnes sont passionnantes, uniques ... et trop souvent on ne le perçoit que dans des des circonstances particulières, et seulement pour certaines personnes, comme si une fenêtre
s'ouvrait. Merci de rappeler cette richesse qui est là autour de nous, tous les jours

Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture