Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 août 2011 2 30 /08 /août /2011 15:19

chouchouChaque été, la TV diffuse des rétrospectives des années 60/70/80/90 (1990 déjà « historique » ! pour moi, c’est hier…) et chaque fois, ceux qui avaient 20 ans dans les années concernées essuient une larme furtive ou se déhanchent sur un rythme endiablé en déclarant « Qu’est-ce qu’on était heureux à cette époque ! Décidément, c’était mieux avant ! » Mais l’impression que « c’était mieux avant » est-elle réelle ou liée au fait que « avant », c’était il y a 10, 20, 30 ou 40 ans, bref à une époque où celui qui parle était jeune. ? Avec, par définition, plein d’enthousiasme et d’espérance. 

J’entends grogner un jeune cru 2011 : « Tu parles d’enthousiasme et d’espérance,  avec tous ces précaires, les dictateurs qui tirent dans la foule, la pauvreté, cette crise économique qui n’en finit pas… »  Yesss, guy, tout ceci n’est pas riant, mais tes grands-parents riaient-ils beaucoup en 1943, lorsqu’il y avait couvre-feu, savates de bois en plein hiver, café à la sciure et risque de prison s’ils étaient pris la main dans le sac où gigotait le poulet acheté au marché noir ? « OK,  mais c’était la guerre, va pas nous dire qu’il nous faudrait une bonne guerre, tout de même ! » Oh certes pas, jeune koala au regard tendre, la guerre est une connerie, le meurtre légalisé, un traumatisme absolu pour ceux qui en reviennent comme pour ceux qui y laissent la vie ou une jambe.  Alors pour qu’il n’y ait aucune ambigüité sur la discussion de « c’était mieux avant » prenons une de ces années 60 vouées au yé-yé et à la douceur de vivre. 1967, par exemple, qu’on ne m’accuse pas de faire de la nostalgie soixante-huitarde.

folegandros1967 ne fut pas spécialement une année érotique. Par contre, on y comptait deux dictatures en Europe : Franco en Espagne et Salazar au Portugal. Des dictatures pas pour rire, où on torturait, garrotait et emprisonnait dans le silence assourdissant des pays européens alentour… Deux dictatures, bientôt rejointe par une troisième : le 21 avril 1967, le coup d’Etat des colonels grecs installait pour 7 ans une dictature si violente que la magnifique et magique île de Folegandros, devenue un bagne, fut boudée par les grecs très longtemps après les colonels tant elle leur rappelait de mauvais souvenirs. A propos, certaines dates sont prédestinées : 21 avril 1967 et 21 avril 2002. 11 septembre 2001 (attentats terroristes aux Etats-Unis) 11 septembre 1973 : coup d’Etat fasciste de Pinochet au Chili, soutenu par la CIA. 10 mai 1958 : putsch des généraux en Algérie. 10 mai 1968 : manifestation et grève générale en France.

1967 voit aussi arriver deux dictateurs africains : Eyadema au Togo et Bongo au Gabon, qui rejoignent Mobutu installé depuis 1965. Côté guerres, on a le choix, entre la guerre des 6 jours, brève certes, mais qui inaugure 40 ans de castagne entre Israël, Palestine et autres pays limitrophes, castagne toujours pas réglée… Il y a aussi la guerre du Vietnam, longue et douloureuse, et la guerre du Biafra, qui cause des milliers de morts par armes mais surtout par famine du fait du blocus imposé à ce pays. En 1967, c’est aussi guevara.jpegl’exécution de Che Guevara ( photo René Burri) et la condamnation de son compagnon de route Régis Debray à 30 ans de prison (il en est sorti avant, heureusement). Enfin, côté environnement, le naufrage du Torrey Canyon : 30 000 tonnes de pétrole polluant 200km de côtes britanniques et autant côté français, tuant des milliers d’oiseaux et inaugurant la longue série des marées noires : presque chaque semaine, il y a des pollutions pétrolières qui ne font certes pas une des journaux mais salissent quand même. Enfin, en 1967, près de 10 000 personnes mouraient sur les routes, contre moins de 4000 aujourd’hui.   

Donc 1967 ne fût pas de tout repos, loin de là, et pourtant nous y avons survécu et même plus : quelques mois plus tard, on était en 68, début de la parenthèse magique qui ne le fût pas pour des raisons matérielles, mais parce qu’un souffle de liberté et de croyance en un monde meilleur se substituait à l’impression de blocage et d’impuissance précédente. Si 2011 semble à beaucoup si lourde, ce n’est pas tant à cause de la crise économique, des guerres, ou des pollutions, qu’ à cause du sentiment d’impuissance impulsé par la pensée dominante qu’il n’y a rien à y faire et que les remèdes appliqués- austérité, autorité, sécurité- sont les seuls possibles. A cause aussi des nostalgiques d’antan, persuadés que leur jeunesse était plus intelligente, cultivée et consciente que celle d’aujourd’hui.

indignés1Les bo-bos qui colportent l’idée que « le niveau baisse et les jeunes ne s’intéressent plus qu’au dernier modèle d’i-phone » ont une bien piètre opinion de leur réussite en tant que parents. Heureusement, il suffit de lire et écouter ce que les jeunes (pas tous, mais beaucoup) ont envie de vivre pour découvrir qu’ils pourraient bien, après la pesanteur de 2011 pas pire que celle de 1967, indignes-3.jpgconcocter un 2012 beaucoup, mais alors beaucoup plus vif et innovant que ne fût 1968. C’est toute la grâce que je leur souhaite. Si certains lisent ce blog, qu’ils n’hésitent pas à y mettre leur grain de sel. 

La 1ere marche européenne des indignés partie d’Espagne prévoit d’arriver à Bruxelles vers le 8 octobre 2011, après un passage à Paris, place de la Bastille le 17 septembre, et une semaine avant la grande journée internationale des indignés qui aura lieu le 15 octobre.

indignes-marche.jpg

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Andiamo 31/08/2011 10:30



Magnifique billet, je ne dirai pas comme d'hab, car l'habitude est un puissant soporifique.


Pas sûr du tout que les années 40, 50, ou 60 plairaient aux nostalgiques du : c'était mieux avant. Bien sûr c'était chouette, j'avais 20 ans, pas de douleurs, j'étais copain avec le bistrotier du
coin, et non pas le pharmacien ! Mais ça n'était pas fastoche du tout, loin de là !



Reynald 31/08/2011 01:08



La plus belle époque est celle qui a marqué son propre enthousiasme. Lorsqu'il s'effondre à 30 ans, c'était forcément mieux avant.
Pour moi, ce mieux, c'est maintenant, car c'est le seul instant sur lequel je peux influer. Hier, c'est fini et demain n'existe pas.
Mon aujourd'hui est fait de ce que je pense, ce que je fais, ce que je vis. Et aussi de ce que je refuse de penser, de faire ou de vivre.

La jeunesse de 2011 va devoir rattraper tout ce que leurs pères et grands-pères ont laissé filer en roupillant sur leurs "acquis-sociaux"...
Reynald



Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture