Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 15:11

 

 "On ressent quoi – même si c’est bien payé – quand on n’a (même) pas 20 ans et qu’on attend son tour pour aller se coucher sous un vieil équidé en sueur ? Qui veut voler votre jeunesse, votre avenir et votre beauté parce que lui n’en a plus?" interroge ce mois-ci le magazine Causette "plus musclé du cerveau que du capiton" à propos de Berlusconi. Ca change des féminins encensant "le courage d'Anne Sinclair"!

causette.jpgCausette a débuté tout petit à quelques milliers d'exemplaires, bimestriel, avec des articles énergiques et drôles à l'opposé de la gnangnantise ou de la branchitude modeuse de tant de féminins. Bref, ça avait tout pour échouer et d'ailleurs peu de monde y croyait. " Le féminisme, en 2010, c'est ringard, vous êtes plus que nos égales, c'est vous qui dirigez tout en sous-main, vous les femmes. Refrain masculin connu..." Personnellement, j’explore avec passion la planète des hommes parce que je trouve leur univers infiniment plus rigolo que celui dévolu traditionnellement aux femmes, et je rejoins Benoîte Groult lorsqu’elle dit qu’il ne faut rien s’interdire au motif qu’on est une femme. Reiser, le dessinateur, qui était féministe dans l’âme sinon dans tous ses dessins, considérait qu’une femme devait pouvoir roter et péter autant qu’un homme sans en être gênée. Je comprends l’intention, mais trouverais plus plaisant que les hommes se retiennent de roter et péter en public. ..

Pour revenir à CAUSETTE,  ce n’est pas le genre à écrire : "Si vous faites l'amour en étant sur Jules, pensez, dès 30 ans, à lui tourner le dos afin qu'il ne soit pas choqué par vos seins qui pendent". (Authentique!) Forcément, à 30 ans, on a le nichon flasque si on n'a pas utilisé telle ou telle crème miraculeuse, voire des injections de ci ou de ça ou de la chirurgie. Mais tout de même, quel remède au plaisir que de se dire en pleine action: deo.jpg"Faut que je me tourne, sinon mes seins vont balloter au nez de ce type fabuleux à qui je dois apparaître parfaite, épilée, peau de pêche..."  Les mecs n'y sont pour rien, la majorité des rédactrices sont des femmes.  Qui écrivent n'importe quoi- je me souviens d'une chef de rubrique "Beauté" ridée comme une reinette de fin de saison qui osait écrire "cette crème vous miracule littéralement la peau" - juste pour raisons publicitaires, faut bien faire rentrer l'argent! 

"Tout ce qu'on vend aux femmes exalte leurs défauts, des produits pour une ligne parfaite, une beauté sublimée, un corps de rêve, un bronzage impeccable, sous-entendu qu'est-ce que vous êtes moche au naturel, mais cette perfection à quel prix, mon Dieu, à quel prix! Si l'amour d'elles-mêmes est payant, comment pourraient-elles croire que l'amour des autres peut être gratuit?" (Ce qui trouble Lola, à la fois féministe et bissexuel, j’adore ce roman même s’il est de moi J )

COUV Franoise SimpreCausette parle autrement aux filles, et il faut croire que cela leur a parlé puisque le magazine a aujourd'hui une diffusion de plus de 90 000 ex, qui l'autorise à passer mensuel, yessss!!! Pour fêter ça, le magazine organise ce samedi 15 octobre une interminable Tea-Party (ça fait un peu vieille dame sentant la poudre de riz cet intitulé, mais bon...) où je serai, avec quelques autres, pour débattre du couple: "Couplables, forcément couplables?"  Pas pour sauverle couple ni pour en médire, pas pour en rêver, juste pour s'interroger sur cette prégnance de la notion de "couple" qui rend les humains si incapables d'inventer d'autres voies amoureuses. Et là, je passe encore la parole à Lola: " Le couple, c'est 50 millions d'enjeux trop forts, un projet de vie, de l'argent, des enfants du pouvoir... La grande escroquerie du couple c'est de ne pas révéler qu'en s'unissant, chacun s'est amputé d'une part de lui-même et n'aura de cesse de la retrouver au prix d'un affrontement quotidien avec l'autre, tout être humain n'a qu'une obsession, se sentir exister, l'ego est mille fois plus puissants que l'amour, ne s'en détachent vraiment que les saints ou Bouddha, mais pour y parvenir, la plupart ont vécu solitaires!"

groult.jpgPour couper l’herbe sous le pied à ceux et celles qui objecteront que je me suis mariée à 21 ans, je précise que la veille du mariage je voulais tout annuler, persuadée que ce n’est pas parce qu’on aime un homme qu’il faut l’épouser et que j’étais une erreur de casting évidente dans l’institution du mariage. Si nous sommes encore là aujourd’hui, c’est peut-être, justement, pour ne pas nous être définis comme « couple » mais comme individus, et je cède la conclusion à Benoîte Groult : « J’ai longtemps pensé dans ma jeunesse que s’aimer, c’était fusionner. Je ne le pense plus. Il me semble aujourd’hui qu’aimer c’est rester deux, jusqu’au déchirement. » (Les vaisseaux du cœur, roman que j’ai dû relire douze fois !)

mari_s2.jpg

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by - dans EROS
commenter cet article

commentaires

paula 22/10/2011 22:05



Comme elle est juste ta réflexion sur l'ego, " se sentir exister" !!! Tout est dit! ah et merci de mentionner le livre de Benoite groult, magnifique histoire qu'il faut lire, oui, oui, oui !



Nick Tasseur 17/10/2011 22:45



Oui et non.


Que les filles ne l'aient pas choisi à la limite ok, on peut y trouver à redire, sauf qu'elles y vont parce que c'est bien payé et je ne suis pas certain qu'on les force.


Mais "des donzelles de 18 ans" c'est plus grave que si c'était des "vieilles" de 40 ans qui n'ont pas forcément envie de lui non plus ?


"Il exige de la chair fraîche", peut-être, mais le fait est qu'il la trouve.



Françoise 17/10/2011 21:21



à Andiamo: et la crème qui te "sublime" la peau, tu connais, dis?


à Denis: et 'important, surtout, c'est de choisir la personne, pas de se la voir imposée


à Laurent: Les pets, c'est comme les enfants. On ne supporte que les siens


à Nick: Que Berlusconi baise tout en étant vieux, ridé, ventripotent, grand bien lui fasse, comme aux vieilles dames dont vous parlez. Mais le hic, c'est qu'il exige de la chair fraîche, des
donzelles de 18 ans qui ne l'ont pas choisi et n'ont pas forcément envie de lui, vous comprenez le problème?



Nick Tasseur 17/10/2011 01:42



Je dois avoir des problèmes de compréhension écrite....


Bon, oui, les femmes ont le droit de baiser en ayant des rides et des seins qui pendouillent un peu, soit, ok, on est d'accord. Peut-être même avec quelques poils !


Mais alors c'est quoi cette histoire de Berlusconi au début ? Lui aussi il a le droit, même en étant "vieil équidé" (peut-on m'expliquer le sens de ce terme) et "en sueur" ? (Les femmes
transpirent aussi à ma connaissance).


Bref, il me semble que ce début sur Berlusconi discrédite totalement le discours qui suit.



Laurent Gidon 14/10/2011 15:35



Quand ma douce pète au lit, on rigole (mais on évite d'agiter la couette), en revanche on se retient tous les deux en public. Fait-ce de nous un couple modèle ? Que nenni ! Nous savons bien ce
que nous avons dû abandonner chacun pour aussi grandir avec l'autre.


Boarf, le couple serait donc la meilleure et la pire des choses, et chacun en use à sa mesure, non ?



Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture