Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2010 6 16 /01 /janvier /2010 16:30

haiti4Mais c’est que ça ouvre l’esprit, une catastrophe naturelle ! Voilà qu’un tas de gens se passionnent pour  Haïti via le tremblement de terre.  Ils découvrent que cette île a été la première des Caraïbes à devenir indépendante et à obtenir l’abolition de l’esclavage, que le président de la FEMIS (la plus prestigieuse école de cinéma en France) est Haïtien et que ce peuple si miséreux regorge de poètes et d’écrivains. « Tu savais, Marcel, que Haïti, c’est sur la même île que  la République Dominicaine ? » s’exclament certains. Oui, là où ils passent leurs vacances dans un club sans rien soupçonner de la vraie vie des habitants vu qu’ils n’en voient aucun, sauf les domestiques des hôtels … 

haitiLes medias adorent les catastrophes, ça remplit un journal TV avec édition spéciale à la clé. Voir le Tsunami, l’ouragan Katrina,  ou les crues dans le sud de la France. Y a qu’en Chine que ça passionne moins, parce qu’ils sont tellement nombreux, les chinois, que le nombre des morts, par dizaines ou centaines de mille, perd de sa charge émotionnelle. Trop, c’est trop. Depuis cinq jours, les mêmes images : interviews de rescapés, description de scènes horribles, explications de sismologues, évaluation morbide du nombre de victimes et mobilisation : appels aux dons, et formidable élan de fraternité qui n’exclut pas une certaine rivalité. Ainsi, les Etats-Unis se posent en champions de l’action humanitaire en envoyant moult vions bourrés de matériels, suivis par le Canada ou la France avec leurs équipes entraînées aux interventions périlleuses. NS annonce solennellement qu’avec son ami Obama il va lancer une grande conférence internationale pour la reconstruction de l'île tandis qu’Eric Besson suspend les expulsions vers Haïti d’immigrés en situation irrégulière. Un tremblement de terre a plus de force qu’une guerre pour freiner ses ardeurs.

IMG_0027.jpgSur place, les ONG qui oeuvrent en tout temps à Haïti réclament qu’on coordonne un peu tout ça, vu que faire atterrir des avions sur un aéroport endommagé par le séisme n’est pas sans risques. Cinq jours plus tard, le bel élan montre ses limites : la population manque de tout et la colère gronde. Il faut dire que les Haïtiens savent ce qu’il en est de la solidarité mondiale, vu qu’ils se sont fadés deux ouragans et une tempête tropicale en 2005, quatre ouragans et une tempête tropicale en 2008, sans compter les pluies diluviennes et autres torrents de boue d’autres années. Ils savent qu’une fois l’émotion passée, on les oublie.

coucher_soleil.jpgTout le monde reconnaît- le sommet de Copenhague est récent - que les cyclones et les ouragans, tout comme les sècheresses et les canicules augmentent en gravité et en fréquence du fait du dérèglement climatique. Ce qui n’a pas empêché les pays riches de s’en laver les mains et de ne s’engager en rien pour freiner cette multiplication des extrêmes climatiques. Leurs pays, grâce à Dieu qui les a situés en zone tempérée, en subiront des conséquences moindres que les  zones tropicales qui sont, est-ce un hasard, les plus pauvres et les plus frappés par les catastrophes naturelles.

salsa.jpg« Eh, oh, Françoise, un tremblement de terre c’est une fatalité, ça n’a rien à voir avec l’activité humaine ou la  pauvreté ! »  Exact, ça peut toucher tout le monde, mais ça n’a pas les mêmes conséquences. Au Japon, depuis le terrible séisme de Kobé, les japonais ont multiplié les constructions capables de résister à des tremblements de terre de forte magnitude. Ils en ont connu quelques-uns, faisant des dégâts mais peu de victimes. A Haïti,  les maisons antisismiques doivent se compter sur les doigts d’une main.  L’habitant vit avec deux dollars par jour, comment financerait-il des logements solides ? Autrefois, le porc noir de Haïti,  costaud et peu exigeant, était la base de la nourriture locale, jusqu’à ce que les Etats-Unis ordonnent leur éradication par peur de la grippe porcine (et aussi pour imposer l’élevage de porcs américains bien gros et bien gras comme les aiment les américains, mais pas les Haïtiens). Ca n’a pas arrangé leur budget quotidien. Pendant des décennies, les dictateurs Duvallier père et fils, qui ont été pour beaucoup dans la décrépitude économique de Haïti, étaient discrètement soutenus par les USA, qui craignaient l’influence communiste de la voisine Cuba.

_tudiants.jpgHeureusement, les catastrophes naturelles réconcilient tout le monde : Cuba- qui envoie des médecins à Haiti même en dehors des séismes- a autorisé les avions américains transportant du matériel de secours, à atterrir à Guantanamo, pour réduire leur temps de transport.  Raul Castro a aussi envoyé du renfort médical à l’île sœur. Les Cubains ont d’excellents médecins, je l’ai déjà dit ici et vécu là-bas, et une grande expérience des catastrophes  climatiques: l’ouragan Gustav qui dévasta Cuba avec sa force 4 n’y fit pas une seule victime, alors que passé à force 2 sur Haïti il y fit 66 morts, et 26 aux Etats-Unis.  Le secret ? Pas une question d’argent, une question d’éducation : les Cubains sont entraînés à réagir en cas de catastrophes naturelle et ont assez de sens collectif pour s’organiser. Là-bas, la priorité est donnée à la préservation des personnes plutôt que des biens. A l’inverse de ce qui se passa en Louisiane, lors de l’ouragan Katrina.

haiti3Les dons qui affluent sont sans doute indispensable dans l’urgence, mais relèvent de la charité comtesse de Ségur qui avait « ses pauvres » mais ne les fréquentait pas. Opter pour des échanges équilibrés entre individus et nations sauverait infiniment plus de vies. Au sens physique et moral.

Laissons le mot de la fin à une amie Haïtienne à qui je demandais précautionneusement des nouvelles de sa famille. Elle a haussé les épaules : « J’ai plus personne là-bas, à part un vieux grand-père de 89 ans. Toute ma famille a fui la dictature il y a plus de trente ans » Je croyais que vous n’aviez qu’un fils ici. –Oui, ici. Le reste de la famille est dispersé entre les Etats-Unis et le Canada. On est allé là où on nous a donné des visas. »

J’avais prévu un billet amoureux et primesautier. Ce sera pour la prochaine fois.

 

cuba_006.jpgPhotos de Haïti et de Cuba, îles soeurs

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise Simpère - dans Humeur
commenter cet article

commentaires

françoise 25/01/2010 23:45


A Marin: merci pour l'intention
à Evelyne: est c'est dans la même logique qu'on continue à construire dans des zones inondables.


Evelyne 24/01/2010 12:18


A la suite du tremblement de terre de 1770 avaient été édictées à Haïti des règles de construction pour résister au prochain: maisons en torchis et bois. Et en 1832 le tremblement de terre a fait
moins de victimes. Et puis... Vous avez peut-être vu dans un reportage sur france 2, près d'immeubles en béton écroulés, cette belle maison ancienne en bois et torchis à étage qui n'avait pas
bougé: combien de gens auraient pu être sauvés si on avait suivi ces normes antisismiques au lieu d'utiliser du mauvais béton et de la tôle?   


Marin 24/01/2010 06:49


Oui Françoise, mais pour souhaiter un anniv, pas vraiment.


Françoise Simpère 23/01/2010 17:32


à SF: c'est une loi économique, le malheur produit davantage de PIB que le bonheur.
à Blutch: on devrait pourtant se souvenir que Haïti fût aussi la première république noire, la première révolte des esclaves à la révolution française, pas du tout une nation de pauvres miséreux
sans défense. Toussaint Louverture, c'était qqn.
à TB: déjà, construire des immeubles pareils en région sismique...
à Denis: ne pas oublier non plus que Haïti a été saignée par l'endettement, quand la France, en dédommagement de la décolonisation a demandé une rançon de millions d'euros (en francs à l'époque)
qui a empêché les investissements productifs pour cette île. Et ensuite, dictature et corruption.
à Andiamo: et tu as remarqué aussi que les cyclones et tremblements de terre frappent davantage les zones déshéritées?
à Marin: bizarre, mais ce livre venu par erreur a l'air sympa, non?


Marin 22/01/2010 17:32



mais javais mis celle de cette adresse http://www.buschini.fr/junior/wp-content/uploads/2007/09/anniv_edouard.jpg



Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture