Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 17:38

auberginebio2.jpgA travers ses paupières mi-closes, Guy Kaddict observe cette drôle de fille qui, après les rillettes, lui a proposé  une sieste chez elle vu que « sur un banc face à la Seine, ça a beau être superbe, on se les caille quand même ! ». Réveusement elle caresse sa verge mi-molle, que l'optimiste ancré de la belle lui fait qualifier de mi-ferme. Elle a l’air de s’en trouver bien et de n’attendre aucune prestation virile particulière.

« Comment tu t’appelles ? » demande t-il pour dire quelque chose.

-Clochette.

-Clochette, c’est pas un nom !

lutin1.jpg-Ben si, c’est le mien. Je t’explique : mes parents s’appellent  René et Denise Lafait, pour eux, tout va bien. Ca les a amusés, l’idée de l’appel en classe : « Lafait Clochette » La fée Clochette, tu vois. Autant dire qu'avec cette facétie, j’ai dû cultiver très tôt mon sens de l’humour. Heureusement, mon meilleur pote  s’appelait Yves Remords.

- A propos de pote, tu as un petit ami ?

Elle ouvre de grands yeux, sans cesser de s’activer de la main droite.

« Pas un petit ! Plusieurs grands…

-Alors pourquoi tu m’as amené chez toi ?

-Parce qu’il fait froid et qu’on est mieux ici, c’est plus intime. »

Intime, aïe, aïe, aïe… Guy Kaddict sent venir le piège, elle va essayer de lui mettre le grappin dessus, comme les autres. Il esquive tel l'escrimeur en finale de JO :

« Tu sais, je ne veux pas m’engager, faut pas que tu t’attaches à moi.

-Dis donc, Guy, depuis quand tu décides pour moi ? Tu ne veux pas t’engager, c’est ton affaire, mais si j’ai envie de m’attacher à toi, c’est la mienne.

-Ca va te rendre malheureuse, c’est bête.

-Pas du tout ! J’adore penser à quelqu’un, sentir mon cœur battre en l’évoquant, surtout si je ne le vois pas trop souvent. M’attacher, c’est me sentir libre, du moment qu’il ne cherche pas à m’attacher, lui.

-Tu es une drôle de fille.

-Et toi ? Tu as une amie? Ou plusieurs ?"

douche.jpgGuy Kaddict lui raconte en quelques mots ses déconvenues sur  Fesse-Bouc et autres sites. Puis il lui parle de Lucille, son amour d'il y a cinq ans : « On s’était rencontré dans la vraie vie, comme tu dis,  un stand de vide-grenier. On a sympathisé, on est tombé amoureux, c’était une fille, une fille… »

A cette évocation, il bande et Clochette éclate de rire :

« Cherche pas, ton corps parle pour toi. Et pourquoi vous êtes-vous quittés, si elle te faisait autant d’effet ?

-Une connerie, je ne sais même plus quoi. On s’est  fritté et  ça a été fini.

-Juste pour une dispute ? Tu ne l’as jamais rappelée ?

-Ah non ! Fini, c’est fini."

Clochette caresse du bout de l’index le sexe de Guy, quasi Roccosiffredesque.

-Ca ne m’a pas l’air tout à fait fini, vois-tu. C’est peut-être à cause d’elle que tu n’as jamais trouvé ton bonheur sur les sites.

- Oui, peut-être… C’est comme ça.

-Cornegidouille et caisse à outils, je déteste qu’on dise « c’est comme ça ». C’est comme on le fait, comme on veut, c’est tout.

Elle lui tend son téléphone : « Appelle-la ! 

-T'es folle! 5 ans après…

-Justement, après 5 ans, soit elle t’a zappée, soit elle sera super contente de t’entendre, et pour le savoir, il faut l’appeler. Qu'est-ce que tu risques? Un râteau à 50%. C'est pas mortel. Si tu ne le fais pas, c’est râteau à 100%. »

f-e-tro-chou.jpgVaincu par la diatribe Clochettienne, Guy Kaddict compose lentement le numéro. Il murmure, surpris :

« J’ai le cœur qui bat fort, j’ai la trouille.

-C’est un bon début, elle te fait battre le cœur.

-Allo ? Lucille ? C’est Guy, Guy Kaddict, je ne sais pas si vous vous souvenez de moi… »

Au bout du fil, il y a de la stupéfaction, une exclamation  joyeuse, un rire frais comme une giboulée de printemps et au final une invite :

« Je suis libre ce soir, on prend un verre ? » 

Il hésite, consulte Clochette du regard. Avec un sourire malicieux, elle lui montre du doigt l’obélisque dressée. Il accepte, raccroche. Heureux.

«  C’est marrant, elle a pensé à moi il y a quelques jours et avait  très envie de me revoir, sans oser m’appeler.

-C’est le cas de beaucoup de gens. Avoir envie et ne pas oser. 

- Merci de m’avoir forcé. Tout seul je ne l’aurais jamais fait.

Clochette s’installe à califourchon au-dessus de Guy Kaddict :

« Je t’en prie, tout le plaisir va être pour moi. »

img_0109.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by - dans EROS
commenter cet article

commentaires

Angelina 10/02/2012 14:00


Très belle nouvelle fraîche, bienfaisante et joyeuse, comme la plupart de celles que vous avez écrites. Que c'est bon de vous lire et de retrouver vos fidèles amoureux qui ne cessent de vous
avouer leur amour.

osteoclem 07/12/2011 23:05


Merci pour cette nouvelle pleine de fraicheur: elle résonne en moi et ne suscite que du plaisir et de la joie; joie d'envisager le possible de retrouver ou non des amies; plaisir à l'évocation
des plaisirs connus, passés et à venir.

Françoise 05/12/2011 22:46


à TB: et ça permet de conclure dard-dard


à Anne: tant mieux, par ces temps de saturation économique, un peu de fraîcheur et de douceur repose


à Andiamo: &évidemment, Beau Prince, ça changera puisque d'ordinaire c'est moi qui t'appelle. Je saisis l'occasion pour rappeler que j'adore les mots doux :)


à Reynald: et c'est bio, tu peux savourer sans crainte

Reynald 05/12/2011 00:22


C'est très frais, j'aime.

Andiamo 03/12/2011 09:51


Je peux t'appeler ?

Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture