Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 10:33
 

Dans le débat sur la retraite il y a un singulier absent, c’est le débat sur le TRAVAIL. D’abord pour dire l’absurdité de vouloir faire travailler les gens au-delà de 60 ans, quand à cet âge, un grand nombre est déjà hors circuit, licenciés, invalides, sans possibilité de retrouver un emploi. Et à l’autre bout, chez les jeunes, difficultés aussi grandes à trouver un travail stable avec cotisations sociales des employeurs, on en a déjà parlé ici.

Ensuite, pour se demander pourquoi la simple perspective de travailler un an ou deux de plus suscite autant d’effroi. C’est-à-dire pourquoi, en quelques années, tant de personnes  se sont mises à aspirer à la retraite et pourquoi le travail a perdu son attrait. 

L’attrait du travail, ce peut être un bon salaire, la reconnaissance sociale ou la passion pour un métier. Ou les trois. Si les « people » fascinent tant, ce n’est pas tant par leurs qualités intrinsèques que parce qu’ils ont un boulot plaisant, bien payé et leur apportant célébrité ou notoriété. Sans être people, il est rare que les députés, les hommes d’affaires, les professeurs d’université, les médecins spécialistes, les écrivains, les comédiens,  les chercheurs, les magistrats, etc souhaitent partir à la retraite à 60 ans.

Autrefois, dans bien des métiers moins prestigieux, la solidarité et la considération dont les salariés bénéficiaient leur faisaient aimer leur boulot, malgré la pénibilité. La détérioration des conditions de travail et de salaires, le mépris croissant pour les « salariés » a un effet bombe à retardement : celle d’une désaffection telle pour le milieu du travail que la retraite apparaît comme un havre.

Avec un travail attrayant et correctement payé, on n’a pas envie de s’arrêter tôt. On est aussi en meilleure santé : l’espérance de vie des cadres est de 8 ans supérieure à celle des ouvriers. Plus que l’espérance de vie, il y a l’espérance de vie en bonne santé, (EVBS) c’est-à-dire sans incapacité majeure ou limitation d’activité due à des ennuis de santé. En 2003, cette EVBS était de 64 ans en moyenne : 69 ans pour les hommes cadres, 59 ans pour les ouvriers. C’est différent de partir à la retraite avec la perspective de passer de bonnes années et celle de partir malade.

C’était en 2003. En 2007, l’EVBS a  baissé : elle est en moyenne de 63,1 ans pour les hommes, 64, 2 ans pour les femmes.  Un an de moins, cela ne fait plus que 58 ans pour les ouvriers. Alors qu’on cesse de s’appuyer sur l’espérance de vie qui augmente pour dire qu’il faut travailler plus longtemps. Qu’on cesse de parler de réforme qui doit être « égale pour tous ». Où est l’égalité quand la première, celle du temps de vie et de bonne santé, n’existe pas ?

Alors Dieu est-il de droite ? Oui, pour avoir fait tomber hier des trombes d’eau sur Paris, ce qui a sans doute dissuadé un certain nombre de manifestants de sortir et permis au gouvernement de parler de « faible mobilisation ». Oui, si l’on pense qu’il a  inventé le travail pour punir Eve d’avoir voulu accéder à la connaissance, faisant sien l’adage : « Qui garde la connaissance garde le pouvoir » et sous-entendu que le travail DOIT être une punition.

Non, pour avoir donné pour père adoptif à son fils un charpentier et non un analyste financier, et comme copains des apôtres pêcheurs ou artisans…. Qui ont joyeusement abandonné leur boulot pour le suivre et n’ont semble-t-il, jamais eu de problèmes pour trouver à se loger ou se nourrir.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by - dans Humeur
commenter cet article

commentaires

Françoise 30/05/2010 17:29



à Lulitine: 100% d'accord!



LuLutine 30/05/2010 10:37



Ca me fait penser à une affiche (du PC je crois) vue dans la rue récemment : "La retraite devrait être une libération". Je me suis dit : "Mais non, le problème n'est pas là !!! Il faudrait
commencer par dire : "Le travail ne devrait pas être une prison". Il est là, le souci !"



françoise 29/05/2010 19:29



à SF: DSK va-t-il vivre 120 ans?


à Blutch: Il y a aussi un problème ponctuel, l'arrivée à la retraite de lé génération pléthorique des babyboomers à un moment où il y a peu d'actifs cotisants. Mais dans qq années, beaucoup de
babyboomers seront morts (non, non, ils ne vivent pas tous 120 ans!) et la génération suivante, peu nombreuse, ne posera pas les même problèmles de financments de leurs retraites.


à Marin: je sens la colère bouillir dans la marmite, il manque encore de la pression pour que ça explose, mais sait-on jamais? Peu avant mai 68, le Monde titrait "la France s'ennuie..." et de
Gaulle disait "les français snt des veaux". Idem en 1789, ça a surpris le roi...


à Denis: compter sur soi et travailler sur soi, tout oà fait d'accord, mais cela n'empêche pas d'être solidaire avec ceux qui n'ont pas les moyens financiers ou intellectuels de le faire.


à Françoise: Marin a donné ses références, pour les miennes, il suffit de taper "espérance de vie en bonne santé" sur un moteur de recherche


à Frédéric: explique aux bigots que les homosexuels sont des créatures de Dieu, puisqu'il a tout créé. Ou alors il faut admettre qu'il yaurait eu un autre créateur en concurrence...


à Andiamo: pour sûr, on s'amusait souvent au boulot il n'y a pas plus de quinze ans, mais il paraît que l'ambiance a changé... Quant au travail manuel... pour survivre, mieux vaut savoir cultiver
des patates et construire une cabane qu'être informaticien ou analyste financier.


 


 



marin 29/05/2010 18:41



http://www.insee.fr/fr/publications-et-services/dossiers_web/partage_VA/rapport_partage_VA.pdf



Andiamo 29/05/2010 11:12



Il est certain que lorsque le travail est plaisant, qu'il permet d'en apprendre chaque jour davantage, trouver une ambiance sympa avec ses collègues, avoir un salaire correct et un peu de respect
de la part de son employeur.


Lorsque sonne l'heure de la retraite, on écrase une larmichette au-dessus de son pot de départ .


Et puis cessons les vieilles querelles : intellos, manuels ! Qui peut construire une maison de A à Z ? Qui peut sans apprentissage taquiner le centième de millimètre sur un tour ou une fraiseuse
? Nous sommes tous complémentaires, nous avons besoin d'ingénieurs, mais aussi d'éboueurs afin de ramasser notre merde !



Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture