Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 16:27

marais.jpegPassé quelques jours à pédaler sur les chemins du Marais Poitevin, pays de la terre et de l’eau où les gens se saluent quand ils se croisent et vaquent à de paisibles occupations au milieu d’un entrelacs de canaux et de prairies, où les écrevisses, les anguilles et les escargots pullulent, permettant à des aubergistes de vous servir des repas somptueux pour le prix d’un sandwich/demi à Paris. Certes, cela n’efface pas la crise, mais cela fait un bien fou de voir que la vie reste belle malgré les efforts conjugués des financiers, des politiciens et des journalistes pour nous la nocebo.jpgpourrir. Oui, il y a des jours où on se demande s’ils ne se sont pas donné pour mission de nous désespérer, d’ailleurs un psychiatre a écrit un livre passionnant sur le sujet : « Le mystère du nocebo », qui démontre que l’excès d’information alarmantes et alarmistes « nuit grave » à la santé, au -delà des simples anxiétés, dépressions ou insomnies.

Ce dont on a besoin, ce n’est pas d’un optimiste béat, bien sûr, ni d’incantation du genre « croissance, croissance, pouvoir d’achat ». On a besoin de croire en l’avenir, que le monde fasse rêver, que le risque et l’aventure redeviennent des valeurs positives, loin du tout-sécuritaire qui stérilise l’imaginaire et fait de l’Autre un ennemi. Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles qu’on n’ose pas, c’est parce qu’on n’ose pas qu’elles sont difficiles. Et cela ne date pas d’aujourd’hui, cela ne date pas de la crise…

P1020375« Entassez mille familles dans des cubes de brique, dix mille dans du marbre ou cinq cent mille dans l'or, l'encens ou la myrrhe, elles engendreront malgré leurs robinets en or et le thermostat super perfectionné de leur chauffage électrique intégré le même ennui qui suinte aujourd'hui des façades grises… Le petit garçon avec ses crayons et son papier veut toujours dessiner des hommes en couleurs, mais la couleur ne fait pas l'homme. Disparu, l'homme. Chasse subtile, coup de gomme radical sur son univers qui le laisse plus seul et nu qu'un exil.

Le voici chassé de la rue, parce qu'il n'y a plus de rues. Chassé de la collectivité, car il n'y a plus de collectivité. Chassé de la fête, car il n'y a plus de fête. Mais à l'homme des villes nouvelles, on crie quand même : « Attention à la rue, attention aux voisins, attention aux excès, insécurité, insécurité ! », pour transformer ses souvenirs en pièges redoutables, arracher ses nostalgies à la racine et l'inciter à se réfugier dans un décor rassurant où des fontaines artificielles éclairées au néon projettent des gouttes de polystyrène multicolores.

« A la Défense, aucun élève de maternelle ou de primaire n'aura à traverser de voirie automobile » (« Bulletin d'infor­mation Epad », n° 12). Apprenons-leur aussi à nager sur un pliant, devant une photo de la mer, de peur des embruns, et reléguons l'aventure au rang des accessoires pour fanas de western. Vive l'air conditionné, les ascenseurs ultra rapides, la mort douce par inhalation de gaz toxiques inodores, les assurances tous risques, le changement dans la continuité et pour finir, madame, mademoiselle, monsieur, comme le prévoyait le génial Boris Vian, voici la cage tout confort pour élever les enfants sans danger.

Ce texte date de 1979, il est extrait de mon livre-enquête sur l’urbanisme « Frapper les cieux d’alignement ». Il reste plus qu’actuel…

Pour finir sur une note gaie : aujourd’hui sort  « Sexe, cuisine et (in)dépendance » (J’ai Lu), un livre plus joyeux qu’érotique (quoique Thérèse, dit-on, rit quand on…) qui m’a fait éclater de rire quand j’en corrigeais les épreuves. Par les temps qui courent, y a rien de mieux pour fortifier les abdominaux et détendre les trapèzes.

 sexe cuisine

 

 

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Tant-Bourrin 04/10/2011 19:15



Commandé, reçu (avec une rapidité époustouflante), lu... et mon verdict est le même que celui de Saoul-Fifre : un chef-d'oeuvre très éclairant !



françoise 27/09/2011 20:22



à Andiamo: non, je ne l'ai pas lue. Tu me la prêteras?


à Laurent Gidon: bienvenue ici. J'aime le dicton "ce n'est pas parce que les choses sont difficiles qu'on n'ose pas les faire, c'est parce qu'on n'ose pas qu'elles paraissent difficiles." Ou,
dans le même genre: les choses sont plus difficiles par ce qu'on en imagine que par ce qu'elles sont vraiment." Ca n'a l'air de rien mais ce genre de  mantra aide à oser...



Laurent Gidon 26/09/2011 08:22



Ben oui, oser, et ce qui paraissait difficile devient... intéressant !


Et puis rater aussi, tout en méritant le soutien des autres, proches ou moins, pour avoir envie d'oser autre chose qui réussira peut-être, qui sait ?


A une époque où l'on n'ose même plus se rencontrer sans passer par un site de rendez-vous qui calibre à l'avance le partenaire, je me demande comment on ose encore faire des enfants. Bah, ça ne
va sans doute pas si mal, finalement...



Andiamo 22/09/2011 19:40



Cardon et sa fameuse BD : la fabuleuse histoire des compteurs à air !... Tu connais ?



françoise 22/09/2011 14:03



à SF: merci. Oui, j'ai des dons de voyance mais je me soigne...


à TB: c'est Cardon, un dessinateur qui officiait largement dans les années 79/80, y compris au Monde


à Andiamo: le monde est si fou que parfois je me demande ce que j'y fais, heureusement qu'il y a des Blogbo et autres amis/amours pour l'illuminer



Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture