Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 décembre 2009 2 29 /12 /décembre /2009 14:24

baisers3.jpgJe racontais un jour à un ami l’incapacité d’un homme pour lequel j’avais eu des douceurs à exprimer ses sentiments. Il tournait autour du pot, disant que j’étais « une fille spéciale » « tu comptes pour moi », « tu es importante dans ma vie » et autres gentillesses plus intimes, qui me firent lui lancer un jour « Ca t’écorcherait la langue de dire « je t’aime » ? » Et lui, tétanisé ou presque : « Impossible ! Quand je dis « je t’aime », j’épouse. » ce qui s’avérait impossible puisque nous étions mariés tous les deux, mais pas ensemble.

intimes.jpgA ce récit, l’ami hocha la tête : « Tu sais, ce n’est pas évident de dire « je t’aime », ça fait bien longtemps que ça ne m’est pas arrivé », mais il ne sut pas m’expliquer cette réticence, alors qu’il est par ailleurs un garçon tendre et délicieux, plein d’attentions avec les filles qu’il aime.  Un autre homme m’assura qu’il détestait  les « je t’aime »,  qu’il trouvait niais et emprunts d’une croyance en l’Amûûûûrrrr qui le débectait. « Elles me disent parfois « je t’aime » au terme d’une seule nuit et attendent que je leur dise la même chose. » J’ai souri : « Oui, c’est le « je t’aime » orgasmique, sincère dans la seconde mais absolument pas significatif ni engageant.  Ce qui ne l’empêche ni d’être agréable à dire, ni d’être agréable à entendre. » A condition de ne pas craindre que la femme qui le dit veuille mettre le grappin sur l’homme et conclure un contrat d’Epargne affectif sur X années avec impossibilité d’en sortir. »  Le problème est qu’un certain nombre de femmes disent « je t’aime » dans cet espoir ci, justement ! Je ne compte plus celles qui traitent un amour de passage de « salaud » parce qu’il les a quittées, alors qu’à leur « je t’aime » à elles, il avait murmuré « moi aussi », dans la moiteur douce qui suit le plaisir et incite à des épanchements.

Alors, entre  ceux pour qui le « je t’aime » est une pré-demande en mariage et celles pour qui il implique précisément un engagement, « je t’aime » a tout lieu de faire peur !  Dommage, alors qu’il pourrait juste signifier « je t’aime  là, en cet instant précis, et je te le dis sansenjeu autre que le plaisir de te le dire et l’envie de te faire chaud au cœur. » Comme les enfants savent si bien le dire quand ils sont petits. Comme on regrette, adulte, de ne pas l'avoir assez dit à ceux qui nous sont chers et ont disparu.

Allez en paix, je vous aime ! 

koalarit.jpg

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise Simpère - dans EROS
commenter cet article

commentaires

Hélène 21/01/2010 16:37


Bonjour,

Je viens d'entamer votre guide sur les amours plurielles et à ma grande suprise, je me suis reconnue "lutine", un état d'esprit pour moi, une façon de vivre, qui m'est apparue à moi même comme
une révélation. Me restait juste un mot à mettre dessus et vous me l'avez donné! Enfin, je "rentre" dans une catégorie, moi qui me suis toujours sentie "différente", hors norme ou extraordinaire
comme me le soulignent les hommes que je rencontre. Pour moi ce n'est ni une fierté, ni du narcissisme, ni même être nymphomane. Je suis quelqu'un qui a un besoin immense de donner, de se donner et
une seule personne parfois ne suffit pas. Dans ce don de soi pour me sentir exister, il me faut rester maître de moi même et pour ce faire, j'ai besoin de garder ma liberté pour me retrouver.

Sinon, par rapport à cet article, qui m'a interpellé, je voulais juste faire partager un écrit destiné à un homme qui m'est très cher mais qui ne m'est pas libre à qui j'ai tenté de dire "je
t'aime" à l'occasion de son anniversaire....

Lundi est Ton jour, le jour qui t'a vu naître, le jour où tu as ouvert les yeux pour la première fois. La première fois qu'un regard se pose sur toi, celui d'une personne aimante attendrie devant
le petit homme que tu es et l'adulte que tu deviendras. Aujourd'hui, ce même regard, je le pose sur toi, comme une naissance pour moi. Puis-je me permettre d'écrire un mot ? Puis-je me permettre de
le prononcer, de te le murmurer? Puis-je le sortir de moi pour te l'exposer? Puis-je m'abandonner à te le dire?
Peut être penses-tu que ce n'est pas le moment, peut être penses-tu qu'il vaut mieux le taire, peut être penses-tu qu'il n'a pas de sens....Mais pour moi, à ce jour, à ce moment précis, il est
senti, ressenti au plus profond de moi. Il existe des mots, des phrases que l'on veut cacher à l'autre de peur qu'il ne signifie rien ou juste parce que l'on veut se protéger. Puis-je te les
soumettre sans briser ce qui existe déjà entre nous?
Une hésitation, une peur, un doute m'envahit, qui m'empêchent parfois de te le dire....pas que je ne le ressente pas, bien au contraire, mais juste qu'il engendre des bouleversements que je ne peux
plus contrôler. J'ai ce désir de m'abandonner en toi, de lâcher prise sur que j'ai à te faire entendre.....
Prends ces mots, cette phrase, reçois ce que je veux te donner comme un cadeau que je te fais. Mais ne le déballes que lorsque tu l'aura décidé. Je n'attends pas de réponse, je n'attends rien de ta
part si ce n'est que tu puisses profiter de ces mots, de cette phrase comme un cadeau de la vie.



Love Fifteen 17/01/2010 21:55



Pour ma part j'associe mon usage "sélectif" du "je t'aime" à l'aversion que j'ai pour les séparations. J'ai l'impression que tant que je n'ai pas dit "je t'aime", une éventuelle sortie de route
n'en sera pas vraiment une.


C'est faux, bien entendu. Il faudrait deux intonations différentes pour ces "je t'aime", pour celui qui signifie qu'on est ému par une magnifique rencontre, et pour celui qui voudrait être
l'expression d'un éternel abandon à l'autre.


Les deux sont pour moi de très grande valeur. Le second signifie que je me sens prêt à me consacrer corps et âme à l'aimée. Le premier peut signifier que l'autre le mériterait autant, mais que la
place est déjà prise. Ou que l'on ne sent pas assez compatibles pour durer en pole position, ce qui ne retire rien à la passion qui nous fait vibrer.


Mes propos illustrent, je l'espère, pourquoi je suis si sensible à vos livres...



Annick 17/01/2010 13:18


Un beau cadeau que j'ai de nouveau reçu lundi dernier et que j'espère recevoir de nouveau, encore et encore.


Françoise Simpère 06/01/2010 10:27


à Annick: et c'est un cadeau que l'on peut renouveler, quand les instants d'amour se renouvellent, toujours dans l'instant.


Françoise Simpère 06/01/2010 10:26


à l'ami du début: c'est cettealchimie unique entre deux êtres qui fait le sel de chaque amour, et c'est parce que chacun est unique, précisément, que la jalousie n'a pas lieu d'être. Le "je t'aime"
sincère, même éphémère, est précieux parce qu'il est la seconde où l'on se défait de ses défenses et de ses peurs, c'est rare.
(votre pseudo m'intrigue...)
à Marin: ah, les lapsus... ces moments où s'égare la langue :)



Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture