Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2012 3 18 /01 /janvier /2012 08:05

joueraumonde COUV4bisAujourd'hui « Jouer au monde » fait ses premiers pas et j’en suis aussi émue que pour un enfant. Quinze ans de gestation, ça crée des liens d'amour avec ses personnages. A cette euphorie, un seul bémol : la date de parution: 2012, année électorale. Bémol car- ce n’est un secret pour personne- je souhaite ardemment l’avènement d’une autre logique de société: économie écologique, partage des ressources et fraternité au lieu de l’arrogance et du culte de l’insécurité qui caractérisent la droite. Cela ne signifie pas pour autant que je suis béate à l’idée qu’un membre du PS arrive au pouvoir, car nous avons déjà donné, nous les plus de 50 ans! Une part de « Jouer au monde », dans ma vie comme dans le livre, vient de là. De la certitude que si une élection peut nous débarrasser d’un fâcheux, elle ne garantit aucunement un changement de société si nous ne prenons pas notre destin en mains. 

Dans un chapitre de « Jouer au monde », Marine raconte le 10 mai 1981 :

 mitterrand81.jpegA 20h, lorsque devait apparaître à la télévision le visage du nouveau président, Marine était au théâtre. A Bobino précisément, où Guy Bedos avait interrompu son spectacle. Le visage levé vers l’écran géant, il faisait les cent pas en murmurant « Ca y est, cette fois ci, ça y est ! ». Toute sa vie, Marine se souviendrait de la pluie de roses rouges sur la scène à l’annonce du résultat, des gens qui s’embrassaient et d’un couple de vieux entonnant « Le temps des cerises » avant de fondre en larmes de joie:

« Ca nous rappelle 36 ! »

Vers 22h, alors que le bal battait son plein place de la Bastille, un orage éclata, violent, sur la capitale. Marine y vit comme un symbole : l’eau purificatrice allait donner naissance à un monde nouveau.

Plus tard, c'est la déception lorsque, « à l’épreuve des faits », les espoirs se délitèrent :

Marine en fut blessée à l’aune des espoirs qu’elle avait nourris et se demandait, comme pour un amour déçu ou trahi, à quel moment, et pour quelle raison ils lui avaient menti.

« Ils avaient des idées et pas le pouvoir de les réaliser. Ils ont aujourd’hui le pouvoir, mais plus la volonté de réaliser leurs idées », se plaignait-elle à des amis.

« Le pouvoir corrompt, le pouvoir absolu corrompt absolument, » lui rétorqua un camarade énarque, ravi de cette citation qu’il présentait comme une fatalité quasi biologique.

Zut, me dis-je, raviver cette période ne va pas arranger les affaires de la gauche… Scrupule analogue à celui que veulent faire naître en toi les gens du PS lorsqu’ils t’enjoignent de « voter utile » et de ne pas disperser les voix sur les « petits candidats » (essentiellement Melenchon, Joly, Poutou côté gauche) pour contrer Marine le Pen.  

eva jolymelenchon-copie-1Tout d’abord, la notion de « petit candidat » me hérisse, elle est contraire au principe républicain d’égalité. De quel droit certains s’estiment-ils plus grands que d’autres ? Si on mesurait la grandeur d’un candidat à sa droiture et son courage, Eva Joly serait gagnante. Si on la mesurait à la proposition d’un vrai projet de société et au charisme qui donne envie de le réaliser, Jean-Luc Melenchon serait vainqueur.

Deuxio, le coup du « vote utile », on nous l’a fait en 2002 et on s’y est fait prendre, alors qu’a postériori, il était évident que Jean-Marie père de Marine n’aurait jamais obtenu plus de 40% des voix. Et même si… aurait-ce été la faute des électeurs, ou celle des « grands candidats », trop mauvais pour susciter l’envie de voter pour eux ? Il y a quelque chose d’indécent à faire peser le poids de l’échec sur les électeurs !!! Comme j’ai répondu à un ami proche du PS : « Si Jospin avait été bon, j’aurais voté sans hésiter pour lui dès le premier tour, si Hollande était bon, ce serait pareil : je ne vote pas pour ou contre un parti, mais pour ou contre des idées, une vision de la société et accessoirement un candidat. Ca commence à bien faire, ces caciques de la politique incapables de reconnaître leurs erreurs. »

Au lieu de diaboliser Marine le Pen, réaction idiote car elle se pose en martyre et ça lui rapporte des voix, pourquoi ne s’interrogent-ils pas sur le fait que beaucoup d’électeurs de Marine viennent des classes modestes, qui votaient autrefois PC, ont vu le parti communiste disparaître sous l’hégémonie du PS et ne se sont pas reconnus dans la gauche boboïsante que n’épargnaient ni les scandales, ni l’arrogance ? Comment voulez-vous que des gens qui triment et se font empapouter jusqu’à la moelle depuis quarante ans puissent se reconnaître dans le train de vie et les manières d’un DSK ou d’un Kouchner, pour ne citer que les plus symboliques ?

Un de mes amis bosse avec des ouvriers pour la plupart intérimaires et immigrés de seconde génération. Ces derniers sont abstentionnistes ou votent le Pen. Pas parce qu’ils y croient, juste parce que « tant qu’à voter, autant faire chier les autres en votant  Marine ».  A l’argument selon lequel leur championne risque de les faire chier en tant que noirs ou descendants d’immigrés même s’ils sont français, ils haussent les épaules : « De toutes façons, on est des loosers, y en a pas un qui s’est occupé de nous, alors tant qu’à être looser, autant se marrer en les faisant un peu chier. »  OK, ce n’est qu’un exemple et il existe heureusement des pauvres qui votent avec leur cerveau, mais il ne faut pas non plus, sous prétexte de « politiquement correct » omettre le fait que si l’opposition riches/pauvres et la lutte des classes sont bien réelles, les riches ne sont pas tous immondes, et les pauvres ne sont pas tous intelligents, le pourcentage de connerie existe dans toutes les couches de la société. Donc ne pas omettre que bien des gens qui ont en bavé sous Sarko voteront à nouveau Sarko parce qu’un mec marié à une Top model et qui roule les épaules, ça leur plaît, ça fait "zy-va" qu'a réussi.

affaires-gens-manger-argent-_-tjo0021.jpgSi seuls les riches votaient à droite, jamais celle-ci ne serait élue puisque les riches représentent moins de 20%des gens, dont 10% seulement de richissimes. (de plus il y a des riches qui votent à gauche, si, si !) Il faut donc admettre que dans les 51% d’un président de droite, plus de 30% viennent de gens qui, logiquement, n’auraient pas dû voter pour lui… et s’interroger sur ce qui fait l’échec renouvelé de la gauche. En effet, depuis 1958, avènement de la 5ème république, on a vécu 40 ans avec la droite et seulement 14 avec la gauche. Même pas 14 ans: 12, puisqu’il y a dans ces 14 ans deux ans de cohabitation  avec Jacques Chirac comme Premier Ministre de Mitterrand. Il y a évidemment une raison majeure: la domination par les medias et par les financiers des campagnes, qui sont les décideurs réels vu qu'ils tiennent les manettes internationales financières et boursières. Certes. Mais ça n'oblige pas non plus à se soumettre. 

 Par simple souci d’équité, il serait juste que la droite, élue par la moitié de la population +1, laisse la place à la gauche, qui en représente autant. Une vraie gauche, capable de lutter contre la financiarisation de l’économie dont même des économistes de droite disent aujourd’hui qu’elle est une catastrophe intégrale contre laquelle rien n’a été fait depuis 2008 malgré les promesses des uns et des autres. Pour choisir, voir quels candidats apportent de vrais engagements sur ce point. Mais quels que soient leurs engagements, se souvenir du passé et en aucun cas ne leur signer un chèque en blanc. 

Qui que tu sois, futur(e) Président(e) ce sont les citoyens qui joueront le 3ème tour et t’auront à l’œil.

chat-hypnotiseur.jpg

 


 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Françoise 20/01/2012 23:46


à andiamo: ah mon cher, nous avons des souvenirs communs, as-tu dansé à la bastille toi aussi?


à marin: je suis indignée, pas pour rester jeune, par nature je pense. mais je suis aussi- souvent- émerveillée aussi.


à léon: effectivement, j'ai eu un doute après, me disant que j'avais oublié une cohabitation


à Reynald: je n'ai pas compté la cohabitation Chirac/Jospin, parce que je m'en suis tenue aux septennats mitterrand, mais tu as raison, celle-ci a été un des moments où la gauche a réellement
gouverné. Ca n'a pas porté chance à Jospin, cela dit, et c'est assez injuste car son bilan était bon.


Melenchon président et Joly premier Ministre ce serait l'utilisation judicieuse de leurs qualités et défauts, mais ce n'est qu'un rêve.


Quoique... "Jouer au monde" n'est-il pas faire de ses rêves une réalité?

Reynald 20/01/2012 01:10


Tu pourrais parodier Joseph Proudhon en  disant (avec un petit décalage) que cet anniversaire est ton plus beau livre...
Je t'embrasse
Reynald

Reynald 18/01/2012 20:08


Dans le décompte de la gouvernance à gauche, il ne faut pas oublier la dissolution chiraquienne et l'avènement du gouvernement Jospin. Donc 10 + 5 = 15 ans, ce qui reste très en dessous de la
logique toute fois.
Mais, de vraie gouvernance à gauche, nous n'en avons eu que 2 ans, de 81 à 83, puis sont venues les premières attaques de la Phynance et les mauvaises réponses de dirigeants politiques qui
n'avaient manifestement pas leur brevet de comptable, aucune notion juridique, et qui en plus maitrisaient mal le français.
Parce qu'avoue tout de même qu'il faut être con pour confondre l'ouverture à la concurrence avec les privatisations. En quoi une poste, des téléphones, la distribution de gaz et d'électricité par
des régies 100% publiques ne pourraient être mis en concurrence avec des compagnies privées?
Oui! d'accord, sans d'abord fracasser le service exemplaire que ces régies d'état avaient, il n'y aurait jamais eu de place pour une concurrence qui reflète l'état actuel de déliquescence de ces
ex-fleurons de la France......
EDF: quel que soit le sort futur du nucléaire, il y aura 30% d'augmentation dans moins de 5 ans, privatisation complète oblige....
ERDF: établi des devis représentants un tarif horaire de plus de 300 € (trois avec deux zéros). Autrement Proglio ne pourra jamais fourguer le réseau électrique français à des affairistes.
Et je te fais grâce de la suite, tant ellle est longue....

Concrètement, je me fiche de savoir qui sera président,(quoi que Mélenchon président et Joly première ministre, j'aimerais bien...) ce qui m'importe sera avec quelle assemblée il devra
gouverner.  Et pour les législatives, il est vital d'avoir un maximum de sabordeurs de la république monarchiste gaullienne au profit d'une gouvernance parlementaire à la
proportionnelle.
Il ne faut pas perdre de vue que des trois co-habitations, seule celle de Chirac-Jospin a été bénéfique pour la France. D'où l'importance de n'élire à l'Assemblée nationale, ni des guignols, ni
des courtisans.
Reynald


 

léon 18/01/2012 17:22


Quelques lignes bien venues et qui apportent un peu de fraicheur dans une campagne qui vole plus bas que les paquerettes....enfin pour l'instant ; mais il m'étonnerait que ça aille plus haut.


Une précison: vous oubliez également la période de 2 ans de cohabitation entre 93 et 95 ce qui ne fait plus que 10 ans de socialismedéclaré. Dans le sfaits il en fût tout autrement........

marin 18/01/2012 17:21


Hé, il n'y a pas que les quinquats qui ont connu en activité Tonton. Mais je vois que vous faîtes vôtre la maxime de Gide :

Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture