Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2010 5 14 /05 /mai /2010 18:54

 

 

 

La semaine dernière,  une erreur de saisie, une confusion entre millions et milliards a fait chuter brutalement quelques valeurs et provoqué un mini krach aux USA, avec répercussion immédiate sur les autres places financières. Trop stressés devant leurs écrans, les traders deviendraient-ils hypersensibles ou distraits ? Ce pourrait être attendrissant s’ils n’avaient dans le même temps, le pouvoir d’affoler les Bourses.

On les recrute pour créer des algorithmes compliqués capables de commander à la nanoseconde près des ordres de vente ou d’achat boursiers, qui manipulent les cours sans intervention humaine. Ils le font. Et le font bien. Persuadés dès lors d’être d’excellents professionnels et de mériter leurs salaires et bonus mirifiques, sans se soucier une seconde des conséquences de leur travail sur des millions de citoyens dont ils soupçonnent à peine l’existence. Ils ne sont pas les seuls. Je me souviens d’une  généticienne africaine, primée par l’UNESCO et l’Oréal pour ses travaux sur une banane OGM qui devait être cultivée larga manu en Afrique. Quand je lui fis remarquer que cette banane brevetée rendrait les agriculteurs locaux dépendants de la firme de biotechnologie, la jeune chercheuse ouvrit de grands yeux : « Je ne  m’occupe pas de ces questions, je travaille uniquement sur le plan scientifique. » 

kerviel2Mais les temps changent. Jérôme Kerviel dans son livre, écrit avoir pris conscience qu’il n’était finalement qu’une pute du capitalisme financier, une bonne gagneuse de la Société Générale. Pas très glorieux… Des traders qui se pensaient géniaux comme Fabrice Tourre (« je suis le seul à comprendre ce que je fais », affirmait-il) ont conduit  au désastre la banque Goldman Sachs,  montrant le danger de confier la finance à une poignée de matheux, certes doués, mais pas à l’abri d’une erreur ou d’un « pétage de plombs ». Les services secrets du monde entier savent qu’un trader capable de neutraliser tous les systèmes informatiques boursiers serait  un terroriste infiniment plus efficace qu’une bombe humaine explosant sur le marché de Bagdad.

flore1Cette idée est le point de départ du roman de Flore Vasseur « Comment j’ai liquidé le siècle » (éditions des Equateurs). Flore Vasseur est une petite blonde à l’œil vif qui publia il y a trois ans « Une fille dans la ville »,  récit autobiographique plus que « roman ». Elle y racontait son périple de fille de bonne famille- HEC, salariée d’une grosse entreprise, puis business woman indépendante - qui découvre à la faveur du 11 septembre 2001 et de l’éclatement de la bulle Internet qui la laisse sur le carreau, que ce monde de la frime, de la drogue, de l’argent fou et de l’apparence (  à chaque page, elle cite un café à la mode, une marque de chaussures, de vêtements, de montres…) ce monde, donc, est finalement d’une insupportable vacuité !!!  Bref, elle redécouvre l’eau chaude et le monde réel. L’aurait-elle fait si elle n’avait pas fait faillite ?  Sans doute, mais plus tard, tant elle semble fascinée par le pouvoir, plus sans doute que par l’argent. 

flore2Cette vie sans âme lui a donné du grain à moudre pour son second roman, fort bien documenté: Pierre, trader français surdoué, autiste des maths depuis son enfance (il s’enfermait dans la cave familiale pour résoudre des équations) est contacté par madame Krudson, vieille dame autoritaire à la tête du Groupe Bilderberg qui rassemble une poignée de Maîtres du monde.  Officiellement fondé par David Rockefeller, ce groupe existe réellement : Bilderberg: silence médias sur les réunions de l'élite ...  Cette  américaine amoindrie physiquement mais surpuissante, ne supporte pas l’idée que le capitalisme triomphant échappe à sa patrie, désormais dépendante de la Chine ( on montre du doigt les déficits des pays Européens, mais les Etats-Unis sont infiniment<plus endettés et seraient en faillite immédiate  sans les prêts chinois). Bref, madame confie à Pierre une clé USB contenant un programme appelé « Hello Kitty » capable de détruire le système financier mondial, et lui ordonne de répandre ce virus, avec la menace à peine voilée de l’éliminer s’il faillit à sa mission.

« Comment j’ai liquidé le siècle » ne vaut pas tant par le suspense- Pierre va-t-il ou non remplir sa mission ? Comment  « Hello Kitty » peut-il  détruire le capitalisme ?- un peu bâclé sur la fin… que par la peinture acide du milieu dans lequel évolue le héros : appartements somptueux, fêtes décadentes, drogue, alcool, putes de luxe… Les traders et leur entourage sont des handicapés affectifs, leurs enfants livrés à eux-mêmes ou victimes du divorce sont hyperactifs ou anorexiques, leurs épouses caractérielles… Et eux-mêmes, quand ils arrivent au bout du rouleau, trouvent un salut caricatural dans l’ascèse, la méditation et la nourriture macrobiotique, prosternés devant  leur gourou : « Je n’ai rien inventé, se défend Flore Vasseur, cette anecdote est rigoureusement authentique. D’ailleurs, je reçois des lettres de traders qui m’écrivent que mon roman est en dessous de la vérité.».

fou5.jpgLa stupidité que confère l’argent démesuré est effectivement sans mesure. Il y a quelques années, un ami pubeux avait écrit à ma demande une nouvelle dans laquelle il décrivait une « fête des années 80 » : le couloir menant à la salle de réception  était éclairé par une rangée de candélabres humains des deux sexes en position du poirier, dans le fondement duquel était plantée une bougie allumée. J’avais trouvé que, franchement, c’était « trop ». Il m’avait répondu : « Je l’ai vécu. Les candélabres étaient des intermittents au chômage qui avaient besoin de bosser. »  Aujourd’hui cet ami déprime devant la sécheresse du monde et rêve de littérature, de nature et de sentiments vrais. Comme Flore Vasseur, qui découvre à 37 ans l’amour, les enfants, les amis, la lenteur et l’écriture, qui devaient lui sembler ringardes dans sa vie antérieure. « De plus en plus de traders ressemblent à mon héros, dit-elle. Ils ne se supportent plus et ont envie de tout faire péter. »  Bonne nouvelle ! Croisons les doigts, sourions et guettons les « bugs » inexpliqués.  Le salut viendra peut-être de l’autodestruction du système, rongé par son mal-être intérieur…

serifos2008-9.jpg

 

TIENS, LE SOLEIL REVIENT ET SES FËTES EN TOUS GENRES OU ON SE DEMANDE QUOI OFFRIR A SES HOTES. UN  LIVRE, BIEN SUR, LE PLUS SUR MOYEN DE VIVRE DANS D'AUTRES MONDES,  TELLEMENT PLUS AGREABLES...

 

www.autresmondesdiffusion.fr : "Aimer plusieurs hommes", "le CDI de Dieu" et bientôt un retour, mais chut! C'est une surprise...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Blutch 18/05/2010 02:23



@ Françoise:
Le Grecs ne sont que les premiers Européens à s'en prendre plein la figure.


Ou on arrête ces banquiers fous ou les autres Etats vont y passer aussi. En suivant et (probablement) dans l'ordre:
Le Portugal
L'Espagne
L'Italie
La France
Et les autres....Tout est bien organisé, structuré, réalisé avec la
complicité des marionnettes qui nous gouvernent. Y a juste Merkel qui fait tache, elle croit encore que si elle est Chancelière, c'est pour gouverner l'Allemagne.....

Pour l'Instant EADS se frotte les mains, avec la chute de l'Euros, les avions vendus en dollars rapportent plus. Donc il faut que les syndicats remettent la pression pour des augmentations de
salaires et de personnel. Ce qui peut ce passer dans une boîte comme celle-là aura une répercussion dans toute l'Europe.
Blutch.



françoise 16/05/2010 23:51



à Blutch: les Etats ont prêté à 1% aux banques l'an dernier sans rien exiger d'elles en contrepartie. Ils prêtent aujourd'hui à la Grèce au taux de 6% de l'argent qu'ils ont emprunté à 3% (ah,
spéculation, quand tu les tiens...) et exigent que les Grecs fassent des sacrifices insupportables. Cherchez l'erreur.


à Marin: je crois assez à l'erreur humaine dans des systèmes informatiques qui s'emballent. Comme l'erreur humaine dans une centrale nucléaire ou sur une plate-forme pétrolière. Ce qui nechange
rien à votre analyse de la bulle financière et de l'argent fou et pervers...


à Andiamo: c'est déjà fait. Pour faire face à sa surpopulation, la Chine achète des terres agricole un peu partout dans le monde, et des visas permanents pour ses ressortissants.


à Olivier de Vaux: faut-il chercher un remède à la folie financière ou souhaiter que tout pète une bonne fois? That is the question... Et ce n'est pas de la science fiction.



Olivier de Vaux 15/05/2010 16:47



Je bois du petit lait ! Les amateurs de SF vont bientôt être comblés ... par la réalité. Malheureusement on ne pourra pas sauter les pages qui nous déplaisent, il nous faudra les vivre, ou du
moins essayer.


Blutch a dit plein de vérités fortes et totalement inconvenantes, bravo.



Andiamo 15/05/2010 10:35



Nul besoin de faire la guerre, en quelques clics certains pourront ruiner un pays, une nation, en devenir "propriétaire", sans avoir détruit quoi que ce soit... Quoi que ce soit de matériel, car
pour les habitants ce sera une toute autre affaire.


Dommages co-latéraux avez vous dit ?



Marin 15/05/2010 07:21



Il n'y pas eu d'erreur d'un homme. Ils savent la période au s'est réalisé cette ânerie, mais aucun faute humaine n'a été démontrée et rouvée. Cette uen rumeur de journalistes , cette histoire
d'erreur de 0.


Tout cela n'est qu'une énorme bulle boursière qui éclate, le retour à l'économie réelle. A force de fair edu fric dans le virtuel, on arrive à l'explosion. Mais évidemment ce sont aux gens du
réel à assumer, comme toujours. La bourse est une énorme connerie qui ne sert qu'à asservir les hommes. C'est une autre religion. La bible d'une main et la bourse de l'autre, et pas que
lesaméricains, tous les bourgeois de mêmes. Etfinalement, mêmes tous les libraux et ultra-libéraux. Cemodne tel qu'il est doit crever, d'une façon ou d'une autre.


Le monde, s'il y a uune espérance appartient à ceux l'imagination et du rêve. Pour vivre a t on besoin de fric ? non . Le fric n'est qu'un outil pour mieux rélisé le troc. La spéculation a été la
pire invention de l'histoir de humanité, avec lareligion etl'idée de dieu. Sous les pavés, la plage ... et le sex : l'avenir de l'homme.



Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture