Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mai 2013 4 30 /05 /mai /2013 13:53

 

En voilà un beau lièvre soulevé par l'ONG Bankwatch Network et repris par « le Canard enchaîné » de cette semaine :

affaires-gens-manger-argent-_-tjo0021.jpgLes banques européennes BERD ( Banque européenne pour la Reconstruction et le Développement, on dirait un organisme créé après guerre pour revitaliser les pays exsangues, mais non : il a été créé pour permettre aux pays de l'Est de s'adapter au mieux à l'économie de marché, déjà ça sent fort l'idéologie libérale), et la BEI (Banque européenne d'Investissement) consentent des prêts aux entreprises françaises pour leur permettre de construire des usines à l'étranger, et donc financent les délocalisations !!!

L'an dernier, la BERD a consenti un prêt de 110 millions d'euros à PSA- qui ferme son site d'Aulnay et prévoit environ 8000 suppressions d’emplois- pour l'aider à construire une usine en Russie. Ce mois-ci, c'est l'équipementier automobile Faurecia, filiale à 57,4 % de PSA, qui va bénéficier d'un prêt de 100 millions d'euros pour s'établir au Maroc, en Russie, en Roumanie, etc... et licencier 3000 salariés français.

Ben quoi ! diront certains, les banques ont le droit de prêter à qui elles veulent. Sauf que ces banques européennes alimentées par de l'argent public sont des banques normalement non commerciales, censées aider les pays d'Europe et non les couler. Leurs statuts prévoient même que leurs interventions ne doivent se faire que dans des pays démocratiques respectant de stricts critères environnementaux, ce qui n'est guère le cas des pays précités.

euros.jpgLa BEI, dont le rôle officiel est d'aider à mettre en œuvre la politique européenne- qu'on espérerait a minima favorable aux pays européens- a financé l'an dernier à hauteur de 200 millions des investissements en Turquie du constructeur américain Ford Europe, qui en a profité pour supprimer 4500 emplois en Belgique et en Angleterre.

Comme le souligne l'article du Canard, la France est un des plus importants contributeurs des deux banques. Et pourrait s'opposer au financement des délocalisations puisque nombre des décisions de la BEI, notamment, doivent être prises à l'unanimité. Mais elle ne le fait pas. Ce qui doit chagriner Arnaud Montebourg, adversaire déclaré des délocalisations créatrices de chômage, mais réjouir d'autres décideurs de Bercy, des gens discrets qui ont refusé de répondre aux questions du Canard, faut pas avoir l'air de se justifier, d'ailleurs ils n'en éprouvent nul besoin, ces gens là n'éprouvent plus rien d'humain, ils ont une calculette à la place du cerveau et du cœur.

stress.jpgEt c'est ainsi que « la terrible crise de l'emploi contre laquelle le gouvernement tout entier est mobilisé »résulte en partie de ce circuit pervers : les contribuables paient des impôts, qui alimentent les caisses de l'Etat. Caisses supposées « vides » quand il s'agit d'augmenter le SMIC, mais qui se révèlent fort joufflues et généreuses s'il s'agit d'alimenter les Banques européennes qui prêtent aux entreprises pour qu'elles délocalisent ! Ces délocalisations entraînant forcément une augmentation du nombre de chômeurs, l'Etat les prendra en charge... grâce à nos cotisations sociales. En gros, le couillon de contribuable est appelé à financer ceux qui l’exploitent ET la prise en charge des exploités laissés sur le carreau.

Apprendre cela en pleine période de déclaration de revenus, ça énerve grave !

Et les entreprises qui ont délocalisé ? Elles vont bien merci, les actionnaires sont contents de leurs dividendes.

 

attac

 


 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

françoise 05/06/2013 16:27


à Daniel: je suis totalement d'accord avec votre com', c'est une facilité de dire "la France fait ceci ou cela" de même que dire "les marchés ont décidé que" ou "Bercy projette de", cela permet
aussi- effet pervers, de cacher les hommes qui sont derrière chaque décision. Quand à la grève des impôts, elle ne peut fonctionner que si elle est décidée collectivement et suivie massivement,
sinon, on risque évidemment des poursuites, des majorations, la saisie, etc. Mais si 10 millions de contribuables s'y mettaient, la pagaille pour les poursuivre, surtout qu'ils manquent
d'effectifs avec les réductions de postes!

Daniel 05/06/2013 15:52


J'aimerais bien qu'on arrête de dire "La France qui fait ci" ou "La France qui fait ça*. Il faudrait dire "La classe dirigeante a décidé de faire ceci", "les travailleurs Français vont souffrir".
Je suis Francçais, mais je me sens tout à fait étranger quand il s'agit des décisions des hommes et femmes de la classe politique.


de même, il faut arrêter de parler de la crise en France. Crise ça évoque quelque chose de passager, de transitoire. Le nouveau régime est devenu assez stable: misère pour les travailleurs, et
fortune pour la classe possédante (et son alliée, la classe politique).


Pour ce qu'il est d'une grève fiscale, j'ai fait ça il y a tris ans. Je n'avais payé que 75% de mes impôts, refusant de subventionner la gueere en Afghanistan et l'avion du nain. Je ne conseille
de faire ça que si vous avez de longues jambes (ils me courrent toujours après).


 

Blutch 31/05/2013 12:36


@ Françoise
En fait, il y a déjà des salaires minimum applicables, mais par accords syndicaux.
La plupart des cantons ont adoptés un minimum social en dehors des rentes vieillesse, invalidité ou chômage. Cela dès 18 ans.
Il s'agirait donc d'unifier les pratiques locales plus que de créer ce revenu.

Pour ce qui est de couper des têtes, une seule suffit, celle de la raie publique née du coup d'état de de Gaulle. C'est, à 55 ans la plus longue dictature des temps modernes, hors communisme
(enfin, capitalisme d'état pour être précis...)

Je verrais bien le système démocratique suisse devenir contagieux ;-)

françoise 31/05/2013 11:14


à Gilles: comme vous, j'attends que ça bascule, qu'il y ait une vraie réaction, voire une révolution, une vraie. Une seule nouvelle comme celle-ci aurait mis des millions de gens dans la rue il y
a seulement 15 ou 20 ans. Aujourd'hui, elle suscite l'écoeurement, certes, mais rien ne bouge. Peut-être une grève des banques, je veux dire retirer le maximum d'argent de nos comptes. Ou lancer
une "objection fiscale": j'accepte de payer des impôts, mais pas de financer telle ou telle chose. Il manque à l'évidence un contyrôle sur nos gouvernants, un moyen de les virer s'ils sont
mauvais, c'est un des rares métiers où on ne leur demande aucune période d'essai...


à SF: c'est assez effarant, ce cynisme et cette malhonnêteté ambiante. Comment leurs parents les ont-ils élevés, ces "élites de la nation"?


à Frédéric: et comme tu l'imagines, je tenais l'info de première main, le militantisme est familial...


à Blutch: y a même pas besoin de couper des têtes, si ça se trouve, j'ai lu que les suisses allaient tenter une votation sur le revenu de base pour tous, après avoir voté sur la limitation des
très hautes rémunérations. Un peu de démocratie directe et ça repart!


à Andiamo: Bon sang mais c'est bien sûr!


 

Andiamo 31/05/2013 09:00


Hollande avait dit qu'il créerait des emplois, mais il n'a jamais dit dans quel pays !


M'enfin !

Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture