Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 22:56

entrepot2.jpg« L'amour a un inconvénient : il est déraisonnable, avec les excès que cela peut engendrer, mais il doit être déraisonnable, sinon ce n'est pas de l'amour » (Charles Dumont, spécialiste des chansons d'amour bien sucrées). Que sont agaçants ces grammairiens de l'amour, qu'il soit unique ou pluriel, armés de leur certitudes pour jeter l'anathème sur celui ou celle qui ne répond pas exactement à leur définition. «Tu n'es pas jaloux, tu n'aimes pas vraiment », « si tu m'aimes tu dois me comprendre » »aimer au pluriel, est-ce réellement aimer? » « l'amour pardonne tout» « l'amour ne supporte aucun compromis » Tout et son contraire. L'amour est enfant de Bohême, passion itinérante, mais également sagesse extrême des amants qui pensent qu 'aimer n'est pas fusionner, mais toujours rester deux, jusqu'au déchirement parfois.

P1020420 (640x480)Silence de campagne. Par la fenêtre glacée, les nuages dessinent des ombres laiteuses. La lune passe, habillée d'une brume légère comme un anneau de Saturne. Comme une jupe couleur du temps que le vent se plairait à soulever. Serait-ce cela le désir ? Une pulsion irrésistible, venue d'on ne sait où, comme le vent ? (qui ne sait pas non plus où il va) Ou le désir naît-il plutôt d'un chemin commencé il y a longtemps, sur des terrains inconscients, et arrivé aujourd'hui là où de tout temps il devait arriver ? Désir fatalitas ? Certains prétendent qu'il naît de l'attente, d'autres de la curiosité. Qu'il faut que le cœur et le corps le ressentent comme une morsure, qu'ils l'appréhendent et le recherchent à la fois. Surtout pas ! s'écrie un troisième. Il faut pour désirer ne pas avoir peur de l'autre, sinon comment s'abandonner ? Désir sans confiance serait ruine de l'âme. Confiance, oui, mais en qui ? En soi, en l'autre ? Les deux mon capitaine.

« Sais-tu pourquoi tu es là ?

- Pour voir si j’ai confiance en toi et en moi.

-Et alors ?

-Il est trop tôt pour répondre.

-Sais-tu ce que je vais te faire ?

-Je n’en ai aucune idée.

-Alors tu as la réponse à ta question. »

(Autres désirs, autres hommes,  Jeux de miroirs2)

 

hardellet.jpgEchappant à toute définition qui l'enfermerait, le désir est comme une bille de mercure : étincelant, fugace et fuyant... Comme celles avec lesquelles je jouais étant petite ( je parle d'un temps où les enfants jouaient avec le mercure échappé d'un thermomètre brisé et faisaient des mines de diamant avec les débris éparpillés d'un pare-brise en miettes...). Si on l'approchait tout doucement, le mercure se laissait toucher, doux et lisse sous la pulpe des doigts, puis il fuyait très vite à l'autre bout de la boîte où on l'avait déposé. Il arrivait qu'il fusionnât avec une autre bille, se transformant alors en petite flaque de mercure plus lourde, plus lente, moins vive. La fusion ne lui réussissait pas. Comme au désir ? Peut-être. Quoique un des plus beaux livres de désir se nomme « Lourdes, lentes » (René Hardellet). Mais petite ou lourde, lente ou vivace, la bille ne mercure ne se laissait jamais complètement attraper. Comme le désir ?


chatterley2.jpg

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by - dans EROS
commenter cet article

commentaires

Angelina 16/02/2012 15:14


Je n'ai pas encore lu "Jouer au monde". Ce sera pour bientôt...Il ne reste plus qu'à frapper aux portes de ces éminents réalisateurs. Est-ce possible? Le sujet serait palpitant: il est vivant et
original...

françoise 16/02/2012 12:56


à Quesne: j'adore aussi les trios de jazz, c'est une sonorité sensuelle


à Olivier de Vaux: j'avoue, j'étais ravie, enfant, quand ma mère cassait un thermomètre, fascinée que j'étais par ces billes insaisissables. Ca m'est resté dans bien des domaines, je n'aime pas
trop ce qui est saisissable


à Andiamo: si l'amour est multiple, elles sont aussi plurielles :) toujours avec délice, pas toujours avec orgues (astuce grammaticale...)


à Reynald: le mot juste, c'est une de mes obsessions. Comme la justesse d'un son en musique


A Angelina: mais il est écrit, ce scénario, c'est "Jouer au monde".Cela dit, je préfèrerais un autre que Walt Disney pour le réaliser. Cedric Klapish me plairait bien, ou Patrice Leconte, ou
Agnès Jaoui

Angelina 14/02/2012 12:51


J'oubliais, belle St-Valentin. Je ne pouvais penser qu'à vous en ce si beau jour qui fête l'Amour.

Angelina 14/02/2012 12:50


Très beau billet. Le désir est aussi libre que le vent, aussi impalpable, insaisissable et surtout libre. Ceux qui le veulent sous cloche le font fuir...


Merci de nous faire rêver et de faire en sorte que ces rêves se réalisent. Vous devriez écrire un scénario pour Walt Disney qui prône souvent ce beau message à nos enfants et aux adultes que nous
sommes qui avons parfois oublier l'essentiel. La vie mériterait-elle d'être vécue si on ne croyait plus à nos rêves et devenions amers?


Vous lire est un vrai rayon de soleil, une pointe d'optimisme. Merci!!!

Reynald 14/02/2012 10:34


Toujours le ton juste et l'image la plus parlante...
Belle Saint-Valentin à jouer aux billes chère Amie.
Bises
Reynald

Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture