Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2011 7 10 /04 /avril /2011 23:17

logovmAprès "NOUVEAU", leur mot magique, les pubeux nous saturent de «MALIN ». Régimes malins, prix malins,  trucs malins pour… ,  crédits malins,  accessoires malins etc.  Tout ça pour quoi ? Pour consommer, toujours, mais consommer « malin ». D’ailleurs, ça existe « consommer malin », tout comme « surfer malin », « acheter malin »  « construire malin », « jeter malin »,  « rouler malin »…  Ecrivez n’importe quel verbe suivi de malin sur Google, et ça marche.  J’ai même trouvé « baiser malin ».

diable.jpegDonc, malin, c’est nouveau ? Ben non, c’est hyper ancien. Le premier Tentateur n’était pas un publicitaire, mais le Malin lui-même,  Lucifer susurrant à Eve « goûte-moi ce fruit délicieux », fruit paré de toutes les pouvoirs et en particulier celui de donner la connaissance à ceux qui ne l’avaient pas, en l’occurrence Adam et Eve. C’est-y pas malin comme argument, ça ?

La suite, on la connaît : pas plus malins qu’avant, mais chassés du Paradis où ils se la coulaient douce, tous nus et tranquilles, et condamnés à travailler pour gagner leur vie. 

Pareil aujourd’hui : tous ces trucs prétendument  malins ne rendent pas plus intelligents mais ils s’achètent, que ce soit des livres de régimes, des techno gadgets  ou des accessoires pour voiture.  Or qui dit achat, dit argent et qui dit argent, dit travail pour en gagner. Le Malin pubeux qui vous pousse à consommer vous condamne en fait à bosser et à vous appauvrir.  Comme dit Marc Fiorentino dans son livre « Sauvez votre argent »(éd. Robert Laffont) : « aucun placement ne vous rapportera autant que de ne pas acheter. Pour sauver votre argent, ne pas (trop) dépenser est la meilleure attitude ». (Un financier qui prône la décroissance et la déconsommation, c’est rare…)

En nous faisant croire que « malin » est un compliment flatteur, la publicité nous prend pour des cons, dirait Cavanna.  Car la malignité n’est pas l’intelligence, c’est quelque chose de pernicieux, de malsain… D’ailleurs, qu’est-ce que des cellules malignes, sinon un cancer ? Qu'est-ce que la surconsommation....

paques plageLe meilleur des choses ne coûte rien
Tout ce qui vraiment nous fait du bien
Un rire d'enfant, un rêve insouciant
Sans rien demander, il nous soutient, le meilleur des choses ne coûte rien
Le meilleur des choses ne coûte rien
Tout ce qui vraiment nous fait du bien
Le profond sommeil de celui qui veille
Qui veille, le jour, à son prochain, le meilleur des choses ne coûte rien
Le meilleur des choses ne coûte rien
Tout ce qui vraiment nous fait du bien
Les bras d'une mère, du bout de la mer
Ce rayon qui nous arrive enfin, le meilleur des choses ne coûte rien

 (Guy Béart)

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by - dans Humeur
commenter cet article

commentaires

françoise 18/04/2011 18:49



J'ai vu "notre poison quotidien" et "le monde selon Monsanto" de la même réaisatrice. Ca laisse peu d'illusions sur le monde tel qu'il est devenu. Mais c'est à nous et aux jeunes de le refuser et
de le changer...



Sekhmet 16/04/2011 21:33



Bonjour à tous,


D'accord avec le message précédent : ce n'est pas tant Sarkosy qui est en cause,


(serait-lui le Malin ???)  mais un certain capitalisme devenue "tumeur maligne" ...


A propos de consommation et de consommateurs, , je vous recommande l'excellent documentaire de Marie-Monique ROBIN "Notre poison quotidien" :


C'est EDIFIANT !!!


 


Cordialement ~ Sekhmet



françoise 15/04/2011 10:28



à Reynald: bien au-delà du Sarkozysme, qui n'en est que l'expression infantilohystérique, c'est le système capitaliste qui est en cause, partout dans le monde.


à Andiamo: je ne lm'avais aps vue, celle là. Excellente!


à Marin: je suis d'accord, il suffirait que les gens n'achètent pas pour que ça ne se vende pas.(Coluche) Mais non, ils continuent à faire la queue dès 7h du matin pour acquérir l'Iphone2, tout
nouveau tout beau :(


à Usclade: la consommation est aussi une compensation aux frustrations. Les amoureux vivent d'amour et d'eau fraîche, ils commencent à acheter le dimanche dans les centres commerciaux quand ils
s'emmerdent en tête à tête.



usclade 11/04/2011 10:42



Effectivement, il est passé dans l'imaginaire collectif que, de même qu'on peut se permettre de ne pas avoir de pétrole si on a des idées, on peut se permettre de ne pas être très riche, si on
est "malin".


En flattant ainsi les consommateurs modestes, les marchands sont sûrs de les attirer à eux, par millers, pour les alléger de ces quelques sous qui iront gonfler les grandes fortunes.


Le consommateur se sent considéré, reconnu astucieux, et accède à un bien qui pouvait lui sembler inaccessible. Mais ce besoin de pouvoir accéder à tout se retourne contre lui, car le malin qui
cherche à être toujours plus malin que les autres devient vite un opportuniste, un maitre-chanteur souvent tyrannique, pour ne pas dire chapardeur et prédateur. Toujours plus pour moins cher. Le
consommateur fait souffrir le travailleur sur la durée, pour quelques jouissances futiles, sans réaliser qu'ils sont une seule et même personne...



marin 11/04/2011 10:10



Il est loin le temps où on nous parlait d'aliénation engendrée par les process de l'industrie.  Ils ont complèter par la consommation. Mais pour qu'une relation aliénant-aliéné ce produise,
il faut deux acteurs. Il faut aussi que les deux acteurs jouent le jeu : et là on vend du 4X4 massif pour la ville ,avec son crédit, son contrat de maintenance-assistance .....IL faut au moins
deux acteurs opérant.


La question est pourquoi quand on démine ce terrain truffé de piège, les gens écoutent, reconnaissent où est la raison mais contuinuent à consommer "malin" ?


Il est si difficle de comprendre que la décroissance est le seul vrai facteur de croissance du bonheur individuel et collectif ?


Je ne crois ni en quelque religion que ce soit, alors je ne crois pas au malin non plus. Je crois en l'homme. euh ... sans oublier la femme ....



Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture