Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2010 3 07 /04 /avril /2010 11:05

 

première couvSans l’amour et la guerre, 90% des œuvres d’art n’existeraient pas, d’où on doit conclure que ces émotions extrêmes plaisent à l’humain. Que les jérémiades « plus jamais ça… » après chaque conflit meurtrier ne sont que billevesées, et promesses d’ivrogne les serments solennels : « je ne souffrirai plus par amour… ».  Car si l’Amour inspire les romansciers, c’est neuf fois sur dix dans le drame ou la tragédie. Passion jalouse,  amour impossible, séparation, déchirure,  crimes passionnels… C’est à ça qu’on est élevé depuis l’enfance ! Même si les contes de fées se terminent, après moult péripéties où l’amour semblait impossible et la Belle et son Prince maudits, par « Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants », c’est la conclusion, justement, la fin du rêve…  

couv century3 copieVoici pourquoi je ne saurai trop vous conseiller de vous précipiter sur le roman « Le CDI de Dieu »  première production d’Autres Mondes, si l’on considère que « Aimer plusieurs hommes » avait déjà été publié (ce dernier est un livre lui aussi très gai, d’ailleurs, susceptible de contrer la malédiction des amours malheureuses. Qu’on se le dise et qu’on se l’offre entre amis, amoureux, amants, lutins et couples perplexes, ça fait du monde, parlez-en autour de vous, merci J )

Le « CDI de Dieu » est une histoire d’amour entre un aventurier au grand cœur et une jolie marchande de cartes postales frappée par un sortilège ancestral qu’a lancé à sa famille un Druide Breton, dont les descendants- modernité oblige- ont un siège social en Bretagne mais décentralisent au Congo puis en Chine, se font payer par carte bleue et habitent aux Maldives . Maldives où se rendent les deux héros pour délivrer la belle du mal qui la ronge. Durant leur périple, ils font moult rencontres, celle du Roi Georges par exemple, souverain sur lequel tous les chefs d’Etat devraient prendre exemple tant sa façon de gouverner est simple, juste et rigolote.

Pourquoi avoir choisi ce livre parmi d’autres manuscrits ? Par coup de cœur pour son écriture, je l’explique en détail sur le site www.autresmondesdiffusion.fr

france.jpgCela étant, je souriais, narquoise, devant ce héros macho pour lequel l’Amour est Unique ou n’existe pas, sa belle est la plus belle d’entre les plus belles et doit n’aimer que lui. Lui qui, quoi qu’il arrive, résout tous les problèmes avec aisance, élégance, humour et une virilité toujours pimpante… On jurerait Jean Dujardin dans « Le Caire, nid d’espions ». En plus malin, car Harro Baz, le héros du « CDI de Dieu », a une vision percutante et humoristique du monde tel qu’il est. Je m’amusais devant son héroïne mignonne, forte et fragile comme aiment les rêver certains hommes, forcément frivole dans les magasins de fringues, forcément acquise à son héros « au premier regard », sûre avant qu’il ait fait quoi que ce soit qu’il est l’Homme de sa Vie. 

J’ai souri, mais pas rejeté, car cette vision purement romanesque sous-tend un récit plein d’imagination. Or il y en a peu aujourd’hui qui vous transportent ailleurs, alors que ce devrait être leur fonction première. La mode est aux romans « ancrés dans la réalité » comme on dit, c’est-à-dire souvent pas très gais. Celui-ci est ensoleillé et jouissif, compagnon idéal pour les premières siestes printanières en hamac.

Griotte sur le clafoutis, cette histoire d’amour et d’aventure se termine bien... et pas par la phrase « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants ».

 

C’est dit sur le site, mais je l’annonce aussi ici : pour fêter ce premier roman chez Autres Mondes,  toutes les commandes enregistrées avant le 21 avril  se verront offrir en cadeau un dessin original de Claudine Bauer, auteur de la couverture du « CDI de Dieu ».

 

hamac.jpg

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Andiamo 08/04/2010 19:24



Je t'aime.


Tu m'aimes ?


Elle (il) m'aime ?


Nous aimons ?


ETC... Ne pas oublier le point d'interrogation, je te ferai dire ];-)



phil 08/04/2010 16:56



"Qu'il est difficile d'aimer", chante Gilles Vigneault. En effet, rien de plus difficile que l'amour, rien de plus complexe que la vie à deux. 


Les relations parents-enfants conditionnent directement nos choix affectifs et viennent se répéter sur le terrain amoureux. Ainsi, le silence d'un père peut produire " une femme qui aime trop "
ou l'excès de sollicitude maternelle fabriquer des hommes qui ont peur d'aimer. Lorsque ces deux-là se rencontrent, c'est le couple impossible, l'impasse.


Alors, n'y a-t-il pas d'amour heureux ? Si, répond Guy Corneau, mais à condition d'accepter que les conflits soient autant d'occasions de prendre conscience de nos blessures et d'en
guérir. Tel, est l'enjeu de l'amour : pour parvenir à "être unis en continuant d'être deux individus à part entière, être deux sans cesser d'être unis", chaque être doit d'abord construire sa
propre individualité sur des bases solides.


L'amour est une alchimie complexe qui ne peut "prendre" que lorsque chacun a conquis une véritable intimité, avec soi-même



Marin 08/04/2010 14:47



La montre de de l'écrit est à l'heure d'un journalisme de brèves people et aux style publicitaire, court, par flash et sans narration. Comment dans ce cadre peut on imaginer des
récits   et de l'imaginaire, rien pour l'intellect, tout pour l'affect.


La passion est à l'amour ce que le opison est au rat : mortel ; mon résumé de la chose. Je préfère l'attachement au sens psy.


 


Il n'y a pas d'amour heureux



Rien n'est jamais acquis à l'homme Ni sa force
Ni sa faiblesse ni son coeur Et quand il croit
Ouvrir ses bras son ombre est celle d'une croix
Et quand il croit serrer son bonheur il le broie
Sa vie est un étrange et douloureux divorce


Il n'y a pas d'amour heureux



Sa vie Elle ressemble à ces soldats sans armes
Qu'on avait habillés pour un autre destin
A quoi peut leur servir de se lever matin
Eux qu'on retrouve au soir désoeuvrés incertains
Dites ces mots Ma vie Et retenez vos larmes



Il n'y a pas d'amour heureux



Mon bel amour mon cher amour ma déchirure
Je te porte dans moi comme un oiseau blessé
Et ceux-là sans savoir nous regardent passer
Répétant après moi les mots que j'ai tressés
Et qui pour tes grands yeux tout aussitôt moururent



Il n'y a pas d'amour heureux



Le temps d'apprendre à vivre il est déjà trop tard
Que pleurent dans la nuit nos coeurs à l'unisson
Ce qu'il faut de malheur pour la moindre chanson
Ce qu'il faut de regrets pour payer un frisson
Ce qu'il faut de sanglots pour un air de guitare



Il n'y a pas d'amour heureux



Il n'y a pas d'amour qui ne soit à douleur
Il n'y a pas d'amour dont on ne soit meurtri
Il n'y a pas d'amour dont on ne soit flétri
Et pas plus que de toi l'amour de la patrie
Il n'y a pas d'amour qui ne vive de pleurs



Il n'y a pas d'amour heureux



Mais c'est notre amour à tous les deux

Louis Aragon (La Diane Française, Seghers 1946)



Blutch 07/04/2010 20:48



Présenté comme çà, c'est impossible d'y échapper....
Donc rdv sur autresmondes diffusion.....
Blutch



Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture